Retraites : quelle augmentation à partir du 1er janvier 2023 ?

Le 1er janvier 2023, Les retraites de base feront l’objet d’une augmentation de 0,8 %. Celle-ci concernera 14 millions de personnes.

Retraites : quelle augmentation à partir du 1er janvier 2023 ? – Source : iStock

Souvent, le 1er jour de l’année, c’est-à-dire le 1er janvier, rime avec augmentations. 2023 ne fera pas exception à cette règle. En effet, bien des changements auront lieu durant l’année à l’avenir et la hausse des retraites en fait partie. Les pensions de retraite de base vont hausser de 0,8 %. On fait le point dans cet article.

Retraites : 14 millions de bénéficiaires

Cette hausse de 0,8 % concerne les Français rattachés aux caisses de retraite comme la CNAV, la CNRACL, la CNAVPL, le SRE ou encore l’ASPA. 14 millions de personnes, dont les fonctionnaires de l’État, les agents des collectivités locales et les professions libérales, vont bénéficier de cette augmentation.

Cette dernière concerne à la fois la retraite de droit propre ou la pension de réversion. Pour rappel, en janvier 2022, les retraites ont déjà connu une hausse de 1 %. Avant de se faire une nouvelle fois augmenter de 4 % le 1er juillet 2022. Cela dit, cette hausse du 1er janvier 2023 sera la troisième revalorisation des retraites en un an.

En novembre dernier, les retraites complémentaires Agirc-Arrco ont aussi connu une augmentation de 5,12 %. Pour l’heure, on ne sait pas si elles connaîtront une nouvelle hausse en 2023. On sait juste que le 10 janvier prochain, le gouvernement dévoilera la réforme des retraites qu’il entend mettre en œuvre.

La retraite des agriculteurs

Cette nouvelle augmentation des retraites touche l’ensemble des régimes de base. À savoir, les bénéficiaires de l’ASPA ainsi que l’ASI, en plus de la retraite de droit propre et des pensions de réversion. L’Assemblée nationale s’est récemment penchée sur la retraite des agriculteurs également.

En effet, l’hémicycle a voté, le 1er décembre dernier, une loi en faveur de la retraite des agriculteurs non salariés. Initié par le député Les Républicains Julien Dive, on a adopté le texte en question en première lecture.

Ledit texte prévoit de calculer leur retraite sur les seules 25 meilleures années. Alors qu’aujourd’hui, on la calcule sur la totalité de la carrière. Ce nouveau mode de calcul devrait entrer en vigueur à l’horizon 2026.

Le calendrier complet des augmentations

Le gouvernement veut indexer la hausse des retraites sur celle de l’inflation, mesurée à 6,2 % en octobre sur un an. Sur l’ensemble de l’année 2022, cette dernière devrait dépasser les 5,3 % en moyenne. Cela dit, avec ces augmentations successives, le gouvernement espère compenser l’inflation.

Voici le calendrier complet de ces augmentations :

Septembre 2022

  • Hausse de 4 % pour les pensions du régime de base (le 9 septembre) ;
  • Hausse de 4 % pour les pensions de la fonction publique d’État (le 28 septembre) ;
  • Hausse de 4 % pour les pensions de la fonction publique hospitalière (le 29 septembre).

1er novembre 2022

  • Hausse de 5,12 % pour les retraites complémentaires Agirc-Arrco

1er janvier 2023

  • Hausse de 0,8 % des retraites du régime de base

Pour les anciens agents de la fonction publique d’État relevant du SRE, la hausse a eu lieu fin octobre. Pour les agents des fonctions publiques hospitalières et des collectivités locales, le versement rétroactif du 1er juillet et du mois d’août est intervenu fin septembre. Soit en même temps que la retraite augmentée de 4 % du mois de septembre.

La revalorisation des retraites complémentaires

Concernant les retraites complémentaires, les règles d’augmentation ne sont pas les mêmes que pour celles des retraites de base. En effet, le calcul des retraites complémentaires se fait à partir du nombre de points acquis durant la carrière. Puis, on multiplie à ceux-ci une valeur du point.

Ensuite, les partenaires sociaux décident si éventuellement il faut revaloriser la valeur de ce point. Comme dit plus haut, le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco a décidé d’augmenter les pensions de retraite complémentaire de 5,12 % le 1er novembre 2022.

Ce conseil d’administration s’est tenu le 6 octobre 2022 en présence des organisations patronales et syndicales. Le but étant de compenser l’inflation galopante de ces derniers mois. Cette hausse représente un gain de 35 euros pour une complémentaire de 700 euros/mois.

Les partenaires sociaux ont fixé la valeur de service du point Agirc-Arrco à 1,349 8 euros, contre 1,284 1 euros auparavant. Les estimations disent que ce dispositif a coûté 4,5 milliards d’euros sur un an. Pour cette hausse, la décision se basait sur l’évolution du salaire moyen de +4,82 %.

À celle-ci, un rattrapage de +0,1 % au titre de l’inflation constatée en 2021 s’ajoute. Le conseil d’administration dispose d’une marge de manœuvre supplémentaire de +0,2 % que les partenaires sociaux lui ont accordé.

Source : La Dépêche