Carte vitale : attention à ces SMS fantômes qui peuvent vous coûter cher

L’arnaque à la carte vitale est un véritable fléau qui sévit en France depuis des années. Voici comment se protéger de ces SMS fantômes.

Carte vitale : attention à ces SMS fantômes qui peuvent vous coûter cher – Source : Istock

Les escrocs ne prennent jamais de vacances. Encore moins en période de fête. Ainsi, soyez toujours attentif lorsque vous recevez un SMS. En effet, si certaines arnaques à la carte vitale sont évidentes, d’autres le sont moins. Les journalistes de TF1 Info ont mené une enquête. On fait le moins dans cet article.

Les escrocs jouent sur l’urgence

Internet a du bon, mais il regorge aussi de personnes malveillantes qui ne cherchent qu’à soutirer de l’argent aux autres. Il se peut d’ailleurs que vous en ayez déjà fait l’expérience sur les réseaux sociaux ou encore par SMS.

Pour parvenir à leurs fins, ces arnaqueurs jouent sur l’urgence. Cela dans le but de déstabiliser leur victime afin que celle-ci n’ait pas le temps de réfléchir. Figurez-vous que cela fonctionne. Pas tout le temps cependant.

Voici un exemple de SMS qu’ils envoient :

« C’est urgent. Prière de rappeler tout de suite avec le numéro ci-dessous. »

Kelly victime d’arnaque à la carte vitale

Si vous croyez que c’est le seul procédé des arnaqueurs, vous vous trompez. En réalité, l’arnaque à la carte vitale est plus réfléchie que vous ne pouvez le penser.

Déjà, les escrocs choisissent bien leur timing. En général, ils envoient le SMS en fin de journée ou la veille d’un départ en voyage. Ce n’est pas un hasard. Tout est fait en sorte pour renforcer le sentiment d’alerte.

Kelly, fabricante de bijoux près de Lyon, l’a par ailleurs appris à ses dépens. C’est en début de soirée que la jeune femme a reçu un message de son mari pour renouveler sa carte vitale. À cette heure-là, elle avait une séance photo, chez elle, avec son assistante.

« Évidemment, quand je reçois des SMS avec des liens, jamais je ne clique dessus, je ne suis pas bête, je sais que ce sont des arnaques. Par contre, là, ça venait de mon mari. Mon mari n’a jamais envoyé ce SMS, il n’avait même pas de trace sur son téléphone que ce SMS était venu jusqu’à moi », a témoigné la femme.

Kelly s’est fait dérober 1500 euros

En réalité, des pirates ont su détourner le numéro du mari de Kelly. C’est donc en confiance que cette dernière a renseigné les documents bancaires aux escrocs pour renouveler sa carte vitale.

L’escroquerie ne s’arrête pas là, car une semaine après cela, Kelly reçoit un appel téléphonique. C’était un vendredi soir. Les malfaiteurs, se faisant passer pour sa banque, lui font croire que son compte faisait l’objet d’un achat frauduleux.

« L’usurpateur se fait passer pour un conseiller de banque qui est spécialisé dans les arnaques. Elle a accès à tous mes comptes, elle connaît tous les bénéficiaires que j’ai l’habitude d’utiliser. Là, elle me dit d’annuler l’achat, ce que je fais et à partir de là, je suis piratée », a-t-elle poursuivi son récit.

En « annulant l’achat », Kelly avait en fait validé la prise de contrôle de son compte courant. Les arnaqueurs ne se sont donc pas gênés d’utiliser le compte à leurs fins. En tout, la jeune femme a perdu 1500 euros à cause de sa carte vitale.

Les escrocs peuvent imiter des voix

Pour l’arnaque à la carte vitale et autres, les arnaqueurs utilisent en général des numéros fantômes. C’est du moins ce qu’a révélé une enquête de l’équipe de TF1 dans un reportage paru au JT de 20H.

Des numéros fantômes, car si l’on décide de les appeler, le numéro n’est pas attribué. Dans certains cas, comme celui de Kelly, les malfrats arrivent à détourner les numéros des particuliers.

Cependant, ce n’est pas aussi effrayant que le piratage de voix. En effet, avec les technologies modernes, les pirates sont désormais capables d’imiter les voix. Un usurpateur a ainsi réussi à pirater la voix d’un conseiller bancaire dans un cabinet d’avocats à Paris.

« Par un logiciel de transformation vocale, l’escroc a pu imiter de manière extrêmement vraisemblable la voix du conseiller bancaire », raconte Alexandre Dakos, un avocat de Paris.

Cela avant d’ajouter :

« Il a appelé notre cliente depuis exactement le même numéro que l’agence bancaire à laquelle notre cliente est affiliée, et s’est fait passer pour son conseiller bancaire en lui demandant de renseigner un certain nombre de données confidentielles. On était sur une fraude de deux fois 10.000 euros. »

Bref, redoublez de vigilance en ces périodes de fête pour ne pas vous faire avoir par une arnaque. Que ce soit un SMS pour renouveler votre carte vitale ou autre. Ne lisez aucun message suspect et ne cliquez sur aucun lien douteux. Enfin, ne fournissez jamais vos données bancaires par téléphone.

Source : TF1 Info