Jane Birkin : ses écrits confirment les propos de Judith Godrèche

Décédée le 16 juillet 2023, Jane Birkin avait publié plusieurs de ses journaux intimes en 2018, sous le titre Munkeys Diaries.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Voilà une affreuse polémique, qui aurait sans doute beaucoup peiné la chanteuse. Célèbre dès les années 1960 grâce à des rôles dans Slogan ou encore La Piscine, Jane Birkin a aussi fait carrière dans la musique. D’abord avec Serge Gainsbourg. Puis, en solo. Mais de 1980 à 1992, elle a aussi partagé la vie du Jacques Doillon. Or, depuis quelques heures, le célèbre réalisateur fait face à de graves accusations. Après avoir dénoncé Benoît Jacquot, Judith Godrèche a révélé qu’il aurait abusé d’elle, à plusieurs occasions, de ses 15 à 16 ans. Or, le journal intime, publié par l’ex-femme de Jacques Doillon, relate précisément l’un de ces épisodes. On fait le point !

Jane Birkin écrivait son quotidien depuis l’enfance

On dit que coucher ses soucis, ses rêves et ses problèmes sur le papier fait toujours du bien. Visiblement, l’interprète de Di Doo Dah en savait quelque chose. Petite fille, elle a pris l’habitude de faire le point sur sa vie dans son journal intime. Et elle a continué durant des décennies. Et, lorsqu’elle a rendu ces écrits publics, en 2018, beaucoup de fans de Jane Birkin ont foncé pour dévorer ces livres. Si l’actrice n’est plus parmi nous aujourd’hui, ses mémoires reviennent en détails sur une scène déjà décrite par Juliette Godrèche. Celle d’une scène osée, durant laquelle Jacques Doillon l’a longuement embrassée. Devant sa propre épouse.

« Il embrassait vingt fois de suite Judith Godrèche en me demandant quelle était la meilleure prise. Une vraie agonie ! », écrit Jane Birkin en revenant sur le tournage du film La fille de 15 ans (1989).

Jane Birkin
Jacques Doillon et Jane Birkin lors d’une soirée dans les années 1980. – Crédits Photos : Getty Images / Patrick Siccoli

Or, interviewée ce matin, au micro de RTL, celle qui accuse aujourd’hui le réalisateur, a dénoncé exactement les mêmes faits :

« Sur le tournage, c’était hallucinant. Il a engagé un acteur (…), il l’a viré et il s’est mis à la place. Tout à coup, il décide qu’il y a une scène d’amour, une scène de sexe entre lui et moi. On fait quarante-cinq prises. J’enlève mon pull, je suis torse nu, il me pelote et il me roule des pelles. »

Pour l’heure, il semble donc que Jane Birkin ait bien gardé en mémoire cette scène. Avant de la coucher par écrit. Ce qui vient donner un certain crédit aux paroles de Judith Godrèche. Et fait peser plus de soupçons sur Jacques Doillon.

D’autres actrices prennent la parole

Le journal Le Monde a condensé plusieurs témoignages de comédiennes. Comme Isild Le Besco ou Anna Mouglalis ont également évoqué des gestes déplacés du réalisateur. Pour l’heure, Jacques Doillon a simplement répondu qu’il attendait avec impatience de s’expliquer face aux magistrats. De son côté, sa fille Lou Doillon, née de son mariage avec Jane Birkin, n’a pas non plus fait de commentaire.

À lire Judith Godrèche aux César 2024 : « Une foule qui vous regarde dans les yeux ce soir »

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :