Facture de gaz : vers une nouvelle hausse en juillet ? Ce qu’il faut savoir

L’accise sur le gaz va peser sur la facture. Ce n’est pas tout, car un nouveau renchérissement est attendu en juillet. On vous explique tout.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Le prix du gaz naturel ne cesse de grimper depuis quelques mois, et cela se répercute sur la facture des consommateurs. D’ailleurs, cette année, le coût du gaz va atteindre des sommets. Pourquoi ? L’augmentation de la taxe sur les gaz naturels à usage combustible se répercutera sur la facture des ménagères.

Mais en plus de cela, en juillet, les Français vont devoir payer encore plus cher pour le gaz. Cette fois, c’est à cause d’une hausse du tarif des réseaux de distribution. C’est ce qu’ont annoncé vendredi la Commission de régulation de l’énergie (CRE) et le gestionnaire du réseau GRDF. Découvrez tous les détails.

L’accise sur le gaz pèse sur la facture de gaz

Depuis janvier dernier, les fournisseurs d’énergie qui utilisent le gaz naturel comme combustible font face à une forte augmentation de l’accise. Cet impôt est le remplaçant de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel.

À lire Leclerc rappelle des oranges contenant un taux de pesticides trop élevés, les départements concernés

Selon un arrêté publié au Journal officiel le 30 décembre 2023, l’accise est passée de 8,45 euros à 16,37 euros le mégawattheure (MWh). Cette mesure fiscale a des répercussions directes sur la facture de gaz des consommateurs.

En effet, ceux qui ont souscrit à des offres à prix fixe sont lourdement touchés par cette hausse. Engie, le principal fournisseur de gaz en France, a fait une estimation de ce à quoi il faut s’attendre. Une estimation relevée par Actu.fr.

« Pour un client utilisant le gaz pour se chauffer dans une maison avec une consommation d’environ 14 MWh, l’augmentation serait de l’ordre de 120 euros/an, soit 10 euros/mois », ont écrit nos confrères dans un article publié le 21 janvier 2024.

Facture de gaz
Photo illustrant le coût élevé d’une facture d’électricité EDF – Crédit Photo : Getty Images

Ainsi, cette situation risque de peser sur le pouvoir d’achat des ménages français les plus précaires. Et le cauchemar ne s’arrête pas là ! En effet, si cette hausse est perceptible sur la facture de gaz de février, une autre mauvaise nouvelle arrive en juillet prochain.

Votre facture de gaz risque de flamber cet été

Si vous utilisez le gaz pour vous chauffer, cuisiner, etc., préparez-vous alors à une mauvaise surprise sur votre facture de gaz. Dès le 1er juillet, le tarif d’utilisation des réseaux de gaz va augmenter de 27,5 % en moyenne. C’est ce qu’a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

D’après nos confrères d’Ouest-France, citant la CRE, voici comment cette augmentation impactera votre facture :

À lire Aldi : ne consommez pas ces cookies qui peuvent contenir du métal

  • Vous allez payer 7,30 euros de plus par mois si vous avez un chauffage au gaz
  • Vous payerez 2,20 euros de plus si vous utilisez le gaz pour l’eau chaude et la cuisson.

Ces chiffres se basent sur le Prix repère de vente de gaz (PRVG) publié chaque mois par la CRE. D’ailleurs, pourquoi cette hausse ? C’est le résultat des coûts d’acheminement de ce combustible. C’est-à-dire les frais engagés par le gestionnaire du réseau de distribution (GRDF) pour transporter le gaz jusqu’à chez vous.

Pour « maintenir un niveau de sécurité élevé »

Pour compenser les pertes de la gestionnaire du réseau GRDF, il faut augmenter le tarif d’acheminement du gaz à partir du 1er juillet 2024 et donc, des factures. C’est ce qu’explique le groupe, en rappelant que pendant 4 ans :

« Le tarif est resté stable et n’a donc pas permis de couvrir l’ensemble des coûts de l’entreprise. »

Le groupe ajoute :

« GRDF et la CRE ont travaillé de concert pour faire évoluer le cadre et la structure du nouveau tarif afin de préparer l’avenir et rendre le modèle plus résilient. »

Facture de gaz
Un brûleur à gaz allumé produisant des flammes bleues et rouges : Crédits photos : iStock

Cette augmentation vise aussi à soutenir la transition énergétique, en favorisant l’intégration du biogaz dans les réseaux de gaz naturel.

« Ce tarif permet de maintenir un niveau de sécurité élevé pour les réseaux et de contribuer activement à la transition énergétique, notamment en permettant l’intégration du biogaz dans les réseaux », affirme la CRE.

Face à tous ces changements qui alourdissent vos factures de gaz, vous pouvez réduire vos consommations en adoptant quelques gestes. Vous pouvez par exemple :

  • Investir dans des équipements plus performants et moins énergivores
  • Baisser le chauffage quand vous sortez
  • Entretenir régulièrement vos appareils

Sources : ouest-france.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :