Sébastien Folin : invité dans C à vous, il s’exprime sur le passage du cyclone Belal à La Réunion

Lundi 15 janvier, Sébastien Folin, invité dans C à vous, a déclaré que la France devrait s’inspirer de l’exemple réunionnais, face aux défis climatiques qui se multiplient.

© France 5

Afficher Masquer les titres

C’est un véritable cauchemar que les Réunionnais ont vécu dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 janvier. Pendant « sept heures d’enfer », comme l’a décrit Sébastien Folin, le cyclone Belal a semé la terreur sur l’île.

Ce « monstre qui fait 1000 kilomètres de diamètre » a amené avec lui des vents violents, de fortes pluies, des inondations et des coulées de boues. Face à la situation, les autorités locales ont déclenché l’alerte violette, synonyme de « danger exceptionnel ». Ainsi, les habitants ont été sommés de rester confinés chez eux jusqu’à mardi matin, pour des raisons de sécurité.

Il faut savoir qu’une partie de la famille de Sébastien Folin réside encore sur place. Pourtant, devant cette situation, le journaliste se veut très calme. À ses yeux, même si les prévisionnistes de Météo-France annonçaient des dégâts considérables, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il a notamment évoqué cette fameuse « culture du risque » chez les habitants de la petite île.

À lire « Vous savez, c’est tellement fragile » : Evelyne Dhéliat blessée au poignet, la miss météo donne de ses nouvelles

Un exemple à suivre

Sébastien Folin a assuré que les Réunionnais sont habitués aux alertes.

« En général, il y a très peu de victimes », dit-il.

Sachant pertinemment que les secours ne peuvent pas intervenir dans de tels cas, les habitants de l’île restent chez eux. Apparemment, dans ce genre de situation, les seules victimes sont les personnes « qui sont sorties alors qu’il ne le fallait pas ».

« On a cette culture du risque sur notre île », dit-il.

Justement, à ce sujet, Sébastien Folin a déclaré que l’Europe, la France y compris, devrait prendre exemple sur La Réunion. Après tout, l’île est habituée aux passages de cyclones.

Sébastien Folin : « Il y avait toujours cette critique »

Sébastien Folin est notamment revenu sur le fait que les Français ne respectent pas assez les consignes de sécurité en cas de phénomènes météorologiques extrêmes. Une sorte de défiance envers les autorités qui lancent des alertes.

« Nous Français, on est toujours en train de braver les choses. Je l’ai vu à l’époque où je présentais la météo sur TF1 et où on commençait à avoir des événements extrêmes. Il y avait toujours cette critique des autorités quand elles lançaient des alertes », s’est-il souvenu.

Et d’ajouter :

« Quand on lance une alerte, tant mieux qu’il ne se soit pas passé des choses aussi dramatiques que celles qui ont été annoncées. L’essentiel, c’est que les gens soient sains et saufs. »

Mais Sébastien Folin ne s’est pas uniquement contenté de faire la leçon aux Français. Il a également tiré la sonnette d’alarme sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique.

« On sait qu’il y a un dérèglement climatique colossal. Et ce qui nous attend pour les prochaines années va se révéler dramatique. 50% des populations mondiales vivent sur les côtes. Il faut s’inspirer de l’idée qu’il faut rester confinés quand les autorités le décident. Et peut-être aussi adapter notre urbanisme », prévient-il.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :