Poupette Kenza : l’influenceuse chassée des réseaux sociaux ?

Cette jeune venue de Rouen comptait des milliers de followers. Mais depuis peu, Poupette Kenza semble introuvable sur les réseaux.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Autrefois, seuls les hommes d’états, les grandes fortunes et les artistes étaient célèbres aux yeux du grand public. Mais avec l’avènement de la télévision au XXᵉ siècle, puis d’Internet dans les années 2000, la donne a bien changé. Sur YouTube, certains ont bâti de véritables empires en publiant des vidéos sur la beauté, les jeux vidéos, l’Histoire ou même la science. Les réseaux sociaux, comme Instagram, Snapchat ou TikTok, ont permis l’émergence d’un nouveau genre de vedettes : les influenceurs. Décriés par les uns, adulés par les autres, ils représentent une véritable manne financière pour les marques. Poupette Kenza en fait partie. Depuis 2021, la jeune femme a pris l’habitude de partager son quotidien en ligne. Mais ce 27 décembre 2023, elle semble avoir disparu de toutes les plateformes. On fait le point !

Les polémiques autour Poupette Kenza

Née le 29 juin 2000 à Rouen, la jolie brune a épousé le footballeur Allan Liehrmann. Ensemble, les deux tourtereaux ont eu deux enfants : Senaya et Khalis. La jeune maman a commencé à faire parler d’elle en partageant des images et des vidéos sur Snapchat, et réunira jusqu’à 1,2 million d’abonnés. Avant d’étendre sa communauté sur Instagram ou encore TikTok. Malheureusement, Poupette Kenza a fait face à de nombreuses polémiques ces derniers mois.

Tandis que certains l’accusent d’incarner une certaine culture du vide, d’autres pointent ses manquements, quant à l’éducation de ses enfants. Confrontée à des accusations de maltraitances, elle a même dû passer quelques heures en garde à vue cette année. Bien décidée à s’expliquer sur le sujet, Poupette Kenza avait même pris la parole sur le plateau de TPMP en février dernier.

« Je suis enfermée dans ma chambre depuis plusieurs jours, je ne regarde plus les réseaux ou ce qui se passe autour de moi. Je suis accusée de choses tellement dramatiques… En tant que maman bienveillante et aimante, je ne suis pas une maman parfaite. Je suis une maman qui a fait des erreurs mais je n’ai jamais eu de maltraitances envers mes enfants, je n’ai eu de négligences apparentes envers mes enfants. »

Mais d’autres critiques, concernent surtout sa tendance à trop mettre en avant son fils et sa fille sur les réseaux.

« Jamais une mère ne peut ainsi exhiber son enfant. Face à ça, nous devons être intraitables. », avait déclaré la députée Sarah Tanzilli sur Twitter, en découvrant une photo publiée par Poupette Kenza, montrant sa fille.

Aquababe accuse l’influenceuse d’avoir déclenché son agression

Après avoir taclé la jeune femme sur les réseaux sociaux, le blogueur a vécu une agression à son domicile. Or, il estime que ces faits ont pu avoir lieu à cause de Poupette Kenza, qui aurait révélé des informations sensibles en ligne :

« Suite à la diffusion de mon adresse dans la story de Poupette Kenza, alias Kenza Benchrif vendredi soir, je viens d’être agressé avec arme à feu dans mon domicile pour une tentative de séquestration. »

Aqababe a indiqué qu’il avait déposé plainte contre l’influenceuse. Mais cette dernière, qui réside actuellement à Dubaï avec sa famille, a répondu en niant ces accusations en bloc :

« J’ai pris un coup de crosse sur la tête, je vais au commissariat puis à l’hôpital pour faire constater mes blessures. Mon domicile est équipé de caméras de surveillance sur tout l’avant de la maison et l’arrière. Toute la scène a donc été filmée. »

Maéva Ghennam en veut aussi à Poupette Kenza

L’ancienne candidate des Marseillais semble aussi avoir beaucoup de reproches à faire à la rouennaise. En effet, après avoir fait connaissance avec elle, Maéva Ghennam avait plutôt une bonne image de la jeune femme. Cela dit, elle a vite déchanté. Elle évoque notamment des manœuvres de Poupette Kenza, visant à lui faire perdre des partenariats commerciaux.

« C’est une grande manipulatrice. (…) Elle se victimise sur commande »

À lire Marie Garet refuse d’être comparée à Loana : « Je n’ai pas d’enfant à la DDASS »

L’influenceuse tente de refaçonner son image en désertant les plateformes

Dernièrement, Poupette Kenza a également eu des ennuis avec des membres de sa famille. Et suite aux nombreux scandales qui écornent son image, elle fait face à une impopularité croissante sur les réseaux. Aussi, ce 27 décembre 2023, la mère de famille a l’air d’avoir désactivé ses comptes sur Instagram, Snapchat ou encore TikTok. S’agit-il de sa décision ? Ou bien a-t-elle été victime d’un piratage ? Pour l’instant, impossible de le savoir.

Néanmoins, elle n’a pas tout à fait disparu. En effet, les internautes peuvent encore la retrouver sur YouTube. Sur la plateforme, elle poste des vidéos plus longues, afin de pouvoir en dire plus sur son parcours et sa vie personnelle. Cela dit, elle n’évoque pas les accusations qui s’accumulent à son sujet. Faut-il s’attendre à avoir des explications de Poupette Kenza ? Certains parlent déjà d’une véritable chute pour la jeune femme… D’autant qu’elle a également eu des ennuis avec la justice, pour des pratiques commerciales trompeuses.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :