Plan d’épargne avenir et climat : un nouveau livret pour les jeunes ?

Les jeunes épargnants pourront désormais compter sur un nouveau placement, appelé Plan d'épargne avenir et climat.

© Crédits photos : IStock

Afficher Masquer les titres

Depuis 2022, chacun voit son pouvoir d’achat diminuer. En cause ? Une inflation redoutable qui s’attaque à tous les secteurs de notre économie. Dans ces conditions, il faut sans arrêt se montrer prévoyant, pour limiter ses dépenses et ne pas finir dans le rouge. Afin d’anticiper un coup dur, rien ne vaut l’épargne. En France, nous avons déjà le choix entre plusieurs solutions comme le livret A ou encore le LDDS et le livret d’épargne populaire. Mais pour aider les jeunes générations, le Ministre de l’Économie a fait une nouvelle annonce. Ainsi, Bruno Le Maire promet un plan d’épargne avenir et climat, conçu pour les moins de 18 ans. On vous explique tout.

Comment fonctionnera ce nouveau livret ?

Il s’agit d’une nouveauté qui fera son entrée dans le monde de l’épargne dans les prochains mois. Pour l’heure, les informations révélées par le gouvernement indiquent que ce livret ciblera uniquement les épargnants ayant 18 ans ou mois. Naturellement, les parents auront le droit d’ouvrir eux-mêmes un plan d’épargne avenir et climat. Il leur suffira d’attendre la naissance de leur enfant pour le faire. Mais il s’agit également d’habituer les enfants et adolescents à gérer leurs économies.

Pour paraître attractif aux jeunes, le plan d’épargne avenir et climat offrira donc une belle rémunération. Son taux d’intérêt se placera au-dessus des 3 %, déjà en place pour les livrets A et LDDS. Néanmoins, son plafond restera comparable, puisqu’il se situera à 23 000 euros maximum. L’avantage principal de ce nouveau placement se trouve dans sa fiscalité. En effet, il ne suppose ni cotisation ni impôts. Et pour souscrire un tel livret, il faudra se rapprocher des agences bancaires et bureaux d’assurances.

À lire Aides à la garde d’enfants : vers une augmentation avec la baisse des impôts ?

Plan d'épargne avenir et climat
Plan d’épargne avenir et climat doit aider les mineurs à économiser – Crédits Photos : iStock

Ce qui financera le Plan d’épargne avenir et climat

L’argent placé sur les livrets d’épargne ne dort pas. En règle générale, il sert même à financer des projets utiles à l’ensemble de la société. Et ce nouveau placement garanti par l’État n’échappe pas à la règle. En principe, les jeunes épargnants ne pourront pas débloquer les économies du plan d’épargne avenir et climat avant 18 ans. Cela dit, il existe plusieurs exceptions, permettant de toucher les fonds, notamment en cas d’accident, de maladie ou encore de décès.

En attendant la majorité, les montants placés sur ce livet serviront à financer des projets bas carbone. Ces derniers s’inscrivant alors dans le cadre de nouvelle loi, portant sur l’industrie verte. À l’heure où nous écrivons ces lignes, ce texte a seulement été débattu en conseil des ministres, ce 16 mai 2023. En clair, la finalité du plan d’épargne avenir et climat, concerne la réindustrialisation décarbonée du pays. Or, cette ambition, quoique très utile aux citoyens comme aux entreprises, coûtent cher. L’État va donc mobiliser du capital public. Mais il va également utiliser ce nouveau livret pour avoir accès à plus de liquidité. L’épargne des plus jeunes servira ainsi à payer pour des travaux et mesures indispensables à transition écologique.

Cependant, ne vous y trompez pas : le plan d’épargne avenir et climat reste très fiable. Aussi, l’argent placé dessus pourra fructifier en toute sécurité, avec une petite rémunération, via le taux d’intérêts. D’ailleurs, les financements tirés de ces placements feront l’objet d’une surveillance stricte par la Caisse des dépôts. Elle s’assurera que les fonds visent bien à développer l’essor de l’industrie verte.

Sources : ladepeche.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :