Michel Sardou : le chanteur pas très tendre envers le concert des Enfoirés

Devenu un pilier de la chanson française, Michel Sardou a toujours su garder son franc-parler. Dans son collimateur ? Les Enfoirés.

© Crédit photos : Getty Images

Afficher Masquer les titres

Le temps passe, mais Michel Sardou n’a toujours pas sa langue dans sa poche. Célèbre pour ses nombreux tubes, comme les Lacs de Connemara ou encore Je vais t’aimer, il reste très présent dans les médias. D’ailleurs, pour les chaînes de télé ou encore les radios, il s’agit d’un très bon client. En effet, le chanteur ne fait pas dans la dentelle. Il n’hésite jamais à se montrer très critique envers notre époque ou envers les personnalités qui ne lui plaisent pas. Ainsi, en août dernier, sur C8, il n’a pas manqué l’occasion de donner son avis, très tranché, sur le collectif Les Enfoirés.

Michel Sardou : un sacré caractère

Véritable de bête de scène, il a connu la gloire dès les années 1970. Mais outre son talent pour la chanson, la star a souvent fait parler d’elle pour son tempérament orageux. Ainsi, en 2021, selon sa femme Anne-Marie Périer, Michel Sardou a parfois pu avoir des épisodes de colère « à faire trembler les murs ». Néanmoins, celle qui partage sa vie depuis 1999 estime qu’il reste tout de même une « bonne personne ». Une chose est sûre : il n’a aucune mal à faire preuve de franchise. Et quand un sujet l’agace, il le dit sans se gêner.

En 2019, au micro de RTL, Michel Sardou avait ainsi indiqué qu’il détestait le XXIᵉ. La vedette paraît nostalgique de l’époque qui a vu sa jeunesse et son ascension.

« On fumait, on faisait l’amour, on roulait vite, on pouvait boire, où le théâtre marchait, les affaires marchaient. »

Aujourd’hui, ni les gilets jaunes, ni les réseaux ne trouvent grâce à ses yeux. Et même la sécurité routière semble l’irriter au plus au point.

« On ne peut plus rouler vite. Avant, on mettait six heures pour aller à Marseille, et y’avait aucun malaise. »

L’artiste fustige aussi les Enfoirés

Le 29 août dernier, Michel Sardou faisait partie des invités présents sur le plateau de TPMP. Et face à Cyril Hanouna et à ses chroniqueurs, il a déballé tout ce qu’il pense au sujet du collectif d’artistes, qui collecte des fonds pour les Restos du Cœur. S’il se permet de tels commentaires, c’est sans doute parce qu’il a aussi fait partie de cette troupe, à ses débuts en 1989.

« Il n’y avait pas tout ce barnum. »

Et sans surprise, le chanteur de 76 ans regrette ce passé glorieux.

« À l’époque, on était cinq sur scène, tout le monde chantait, il y avait toute la famille et une ambiance formidable. » 

En effet, il estime que désormais le spectacle a perdu en qualité, et qu’on n’y retrouve plus la même atmosphère.

À lire « Devine qui est de retour » : Camille Combal dévoile une caméra cachée, les internautes conquis

Mais dans sa diatribe, Michel Sardou va même plus loin. Ainsi, il critique les personnalités qui font à présent partie des Enfoirés.

« Maintenant, je trouve ça un peu barnum, on fait chanter des footballeurs, que sais-je… Ce n’est plus la même chose. Les Restos du cœur, c’était un truc de musique. »

Il a néanmoins tenu par finir son commentaire cinglant sur une note plus nuancée.

« Je reste persuadé qu’on n’a jamais fait mieux qu’en 1989. Je ne regarde pas les Enfoirés, mais je suis évidemment heureux pour la cause qu’ils continuent et qu’ils plaisent. »

Sources : femmeactuelle.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :