APL : bonne nouvelle pour les Français avec cette revalorisation

Les plafonds de l’APL ou aide personnalisée au logement viennent d’être revalorisés. Découvrez à combien ils s’élèvent à présent.

APL : bonne nouvelle pour les Français avec cette revalorisation – Source : Istock

L’APL vient de subir une nouvelle fois quelques réajustements. Cette fois-ci, ce sont ces plafonds qui ont changé. On vous dit tout.

Une revalorisation du plafond de l’APL

Tous les ans, les aides ainsi que les prestations sociales évoluent. Si certaines sont supprimées ou remplacées, d’autres vont connaître une revalorisation. C’est notamment le cas de l’APL cette année. Créée pour faciliter l’accès au logement aux foyers modestes, la subvention vient de subir quelques réajustements.

En effet, comme l’a annoncé le gouvernement, le plafond de la subvention va connaître une revalorisation à la hausse. Cela permettra à plus de foyers de bénéficier de l’aide à une période où la crise est à son paroxysme.

« Il s’agit d’une revalorisation du paramètre de ressources R0, conformément à l’article D. 823-17 du code de la construction et de l’habitation », précise une source.

Pour faire simple, le niveau de ressources en dessous duquel la subvention est maximale va changer. Fixé jusque-là à 4 575 euros pour une personne seule sans personne à charge, il passera à 4 949.

« Jusqu’à ce seuil, les bénéficiaires concernés ont le droit maximal à l’APL », explique le porte-parole de la CNAF.

À souligner que ce ne sont pas juste les plafonds des personnes sans personne à charge qui vont être revalorisés. Ceux des personnes avec un ou plusieurs individus à charge seront également revus à la hausse.

Par ailleurs, sachez que la revalorisation des plafonds de l’APL ne signifie pas que son montant va augmenter aussi. Comme expliqué par les spécialistes, ce sont juste les valeurs des ressources prises en compte par la CAF qui seront élargies.

Une aubaine pour certains foyers

Les grands gagnants de cette revalorisation des plafonds de l’APL sont les foyers qui se trouvaient juste au-dessus de la limite. Grâce aux nouveaux plafonds, ils pourront enfin prétendre à l’aide, et bénéficier de ses avantages.

« Cela change la donne pour ceux qui étaient au-dessus de l’ancien plafond. De fait, ils repasseront en dessous et pourront percevoir des APL alors qu’ils ne pouvaient pas y prétendre auparavant », détaille le porte-parole de la Cnaf.

Les quelque 6 millions de foyers éligibles vont donc encore gagner en nombre. Ce qui est, comme l’ont expliqué les spécialistes, l’objectif du gouvernement.

En effet, alors que la crise énergétique et l’inflation font des siennes, l’État a choisi de permettre à plus de gens d’avoir l’APL. De cette manière, il lui sera plus facile de maintenir le pouvoir d’achat des Français et de les aider à faire face à l’inflation.

Notons qu’à l’été 2022, le montant de l’APL avait déjà connu une revalorisation. Il avait haussé de 3,5 % pour permettre aux bénéficiaires de l’aide de gagner en pouvoir d’achat.

Les dates de versement de l’APL cette année

Dernièrement, la CAF a mis à jour le calendrier de versement de l’APL pour cette année 2023. Les dates auxquelles l’aide sera attribuée sont donc connues.

Les voici :

  • L’allocation du mois de décembre 2022 sera versée le 5 janvier 2023
  • L’allocation du mois de janvier 2023, le 6 février
  • L’allocation de février, le 6 mars
  • L’allocation de mars, le 5 avril
  • L’allocation d’avril, le 5 mai
  • L’allocation de mai, le 5 juin
  • L’allocation de juin, le 5 juillet
  • L’allocation de juillet, le 4 août
  • L’allocation d’août, le 5 septembre
  • L’allocation de septembre, le 5 octobre
  • L’allocation d’octobre, le 6 novembre
  • L’allocation de novembre, le 5 décembre
  • L’allocation de décembre 2023, le 5 janvier 2024.

Notons qu’il vous est d’ores et déjà possible de connaître le montant de l’APL que vous allez recevoir. La CAF vient en effet de révéler les plafonds de l’aide financière pour toutes les zones. Ainsi, si vous vous trouvez dans la zone 1, c’est-à-dire en Île-de-France, vous pourrez toucher :

  • 308,50 euros si vous êtes célibataire, et n’avez personne à charge
  • 372,07 euros si vous êtes en couple
  • 420,52 euros si vous êtes célibataire, mais avec une personne à charge

À ces montants s’ajouteront 60,01 euros pour chaque personne à charge supplémentaire. Pour finir, sachez que les foyers des autres zones seront moins loties que ceux de la zone 1. Pourquoi ? Parce que les montants de l’APL qui leur seront versés sont légèrement moins élevés.

Pour info, les autres zones sont :

  • Zone 2 : les villes de plus de 100 000 habitants
  • Zone 3 : les autres villes qui ne sont pas dans la zone 1 et 2

Source : Actu