MaPrimeRénov’ 2023 : montants, bénéficiaires, conditions, tout savoir

MaPrimeRénov est l’aide de l’État pour permettre à plusieurs foyers de réaliser des travaux énergétiques pour leur logement.

© Crédits photos : www.maprimerenov.gouv.fr / iletaitunepub.fr

Afficher Masquer les titres

Vous pouvez utiliser l’aide de l’État MaPrimeRénov pour améliorer l’isolation de vos murs et votre installation solaire. Accessible à tous les propriétaires, voici ce que vous devez savoir pour y prétendre.

À propos de MaPrimeRénov

La mise en place de MaPrimeRénov intervient au 1er janvier 2020. Par ce dispositif, le gouvernement remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). À savoir « Habiter mieux agilité » et « Habiter mieux sérénité ».

Les bénéficiaires de MaPrimeRénov bénéficient donc d’une aide financière pour financer les travaux d’isolation, de chauffage et de ventilation. Ou bien d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en Habitat collectif.

À lire Plan d’économies : 6 choses qui vont changer pour le budget des Français

Cela dit, tous ces travaux ne peuvent se réaliser que par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes pour l’environnement). Voulez-vous en bénéficier ? Poursuivez la lecture, on vous dit comment et quels montants vous toucherez.

MaPrimeRénov
L’évaluation de la construction de la rénovation d’une maison avec une calculatrice et des plans en arrière-plan – Crdits photos : iStock

Les montants de de MaPrimeRénov

Le calcul du montant de MaPrimeRénov prend en compte les revenus du foyer et le gain écologique permis par les travaux. Ce montant est forfaitaire.

Ils ont catégorisé les plafonds de ressources sous 4 couleurs différentes. Ce qui dépend également de différents niveaux de revenus : des ménages les plus modestes à ceux les plus aisés. Pour 2023, le montant maximum de MaPrimeRénov est de 11 000 euros.

Voici donc les différents montants de cette aide gouvernementale selon les profils-couleurs :

À lire MaPrimeRénov’ réduit d’un milliard d’euros : quels impacts pour les Français ?

  • 11 000 euros pour MaPrimeRénov Bleu
  • 10 000 euros pour MaPrimeRénov Violet
  • 9 000 euros pour MaPrimeRénov Jaune
  • 5 000 euros pour MaPrimeRénov Rose

L’État a également mis en place un cinquième profil « MaPrimeRénov Copropriété ». C’est afin de fixer les barèmes de MaPrimeRénov lorsque ce sont les copropriétés qui réalisent les travaux.

MaPrimeRénov : les conditions

MaPrimeRénov s’adresse à tous les propriétaires. Donc, si vous en êtes un, vous pouvez y prétendre. De plus, elle est ouverte à l’ensemble des propriétaires. Cela étant dit, pour avoir droit à cette aide financière, vous devez respecter certaines conditions :

  • Vous devez par exemple être propriétaire d’une résidence principale construite depuis plus de 15 ans en France métropolitaine. En Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à la Réunion ou à Mayotte, vous devez être propriétaire depuis plus de 2 ans.
  • Puis vous devez faire réaliser vos travaux par une entreprise Reconnue Garante de l’Environnement (RGE).

Les propriétaires bailleurs qui souhaitent bénéficier de cette prime doivent s’engager à :

  • Mettre en location leur logement en tant que résidence principale pour une durée de 5 ans ou plus. Cette durée se calcule à partir du jour de versement de la prime à la rénovation.
  • Mettre le locataire au courant de la réalisation de travaux financés par la prime.
  • Déduire le montant de la prime du montant total des travaux en cas de réévaluation du loyer. C’est pour justifier la réévaluation et en informer votre locataire.

Si vous souhaitez bénéficier de MaPrimeRénov pour les travaux de votre logement, déposez votre dossier de demande sur le site dédié à cet effet. Vous devez au préalable bien vérifier l’éligibilité des travaux prévus. Ainsi que le montant de l’aide à laquelle vous avez droit en fonction de votre profil.

À lire MaPrimeRénov’ : combien pouvez-vous percevoir en 2024 selon vos revenus ?

N’oubliez pas de déposer votre demande avec les devis des travaux à réaliser afin que celle-ci se fasse accepter.

Les nouveautés pour 2023

Il faut savoir qu’au 1er janvier 2023, les plafonds des ressources pour bénéficier de MaPrimeRénov se sont fait revaloriser. En effet, ces plafonds sont actuellement supérieurs de 6,33 à 6,36 % comparés à autrefois. Cependant, rien ne change pour les ménages aux ressources intermédiaires et supérieures.

MaPrimeRénov
Un réparateur donne un devis de réparation à un couple de personnes âgées – Crédits photos : iStock

En outre, les plafonds de travaux se sont, eux aussi, fait revaloriser depuis le 1er février 2023.

De ce fait :

À lire MaPrimeRénov’ : attention aux escrocs, voici comment repérer les arnaques

  • MaPrimeRénov Sérénité passe de 30 000 à 35 000 euros
  • MaPrimeRénov Copropriété passe de 15 000 à 25 000 euros
  • Les forfaits « rénovation globale » passent de 7 000 à 10 000 euros pour les foyers aux revenus intermédiaires. De 3 500 à 5 000 euros pour ceux aux ressources supérieures

Pour information, depuis le 1er janvier 2023, MaPrimeRénov n’est plus applicable à l’achat de chaudières à gaz. Et ce, même pour les chaudières à très haute performance énergétique. Elle ne s’applique plus non plus, depuis le 1er avril, aux projets d’isolation « monotâche », destinés aux ménages aux ressources supérieures.

Aussi, depuis le 1er avril 2023, le bonus de 1 000 euros ne s’applique plus. Celui-ci s’est fait verser en remplacement de la chaudière au fioul ou à gaz par un équipement à énergie renouvelable.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :