MaPrimeRénov’ : combien pouvez-vous percevoir en 2024 selon vos revenus ?

MaPrimeRénov’ est une aide attribuée aux ménages selon leurs revenus. Dans cet article, découvrez combien vous pouvez toucher en 2024.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Recentré sur les rénovations d’ampleur, le dispositif d’aide MaPrimeRénov’ va coûter plus de 4 milliards d’euros à l’État en 2024. L’objectif ? Réaliser au moins 200 000 rénovations d’ampleur, permettant de gagner deux classes énergétiques sur le DPE. Les détails dans cet article.

MaPrimeRénov’ : jusqu’à 90 % de financement

MaPrimeRénov’ est un dispositif qui finance la réalisation de travaux de rénovation énergétique des ménages en France. Pour cette année 2024, le gouvernement s’est fixé comme objectif la réalisation d’au moins 200 000 rénovations d’ampleur.

L’objectif principal est de sortir de la situation de passoires thermiques. En effet, la France en compte 7,2 millions sur l’ensemble du territoire. Le gouvernement a donc décidé d’allouer plus de 4 milliards d’euros aux aides.

À lire Plan d’économies : 6 choses qui vont changer pour le budget des Français

Ainsi, le taux de financement de MaPrimeRénov’ pourra cette année atteindre 90 % des sommes engagées. En effet, une bonification « sortie de passoire thermique » s’ajoutera à l’aide initiale. Un bonus qui revient aux ménages notés « G ».

MaPrimeRénov’
Une femme âgée équipée d’un compteur intelligent tente de se réchauffer à l’aide d’un radiateur – Crédits photos : iStock

Les plafonds de ressources de MaPrimeRénov’

L’attribution de MaPrimeRénov’ dépend des revenus et de la composition des ménages, mais aussi du lieu d’habitation. En effet, les plafonds de ressources annuelles des Franciliens pour bénéficier de l’aide diffèrent de ceux du reste des Français.

Voici les plafonds pour les habitants de l’Île-de-France :

  • Entre 23 541 et 55 427 euros pour les ménages très modestes et 6 979 euros par personne supplémentaire.
  • Entre 28 657 et 67 473 euros pour les ménages modestes et 8 486 euros par personne supplémentaire
  • Entre 40 018 euros et 94 844 euros pour les ménages intermédiaires et 12 006 euros par personne supplémentaire
  • Pour les ménages supérieurs, les plafonds sont supérieurs à ceux des ménages intermédiaires

Quant au reste des Français, les plafonds pour prétendre à MaPrimeRénov’ sont les suivants :

À lire MaPrimeRénov’ réduit d’un milliard d’euros : quels impacts pour les Français ?

  • Entre 17 009 et 40 002 euros pour les ménages très modestes et 5 045 euros par personne en plus
  • Entre 21 805 et 67 473 euros pour les ménages modestes et 6 462 euros par personne en plus
  • Entre 30 549 et 72 400 euros pour les ménages intermédiaires et 72 400 euros par personne en plus
  • Les plafonds pour les ménages supérieurs vont au-delà de ceux des ménages intermédiaires

À combien s’élève le montant des aides ?

Les montants de MaPrimeRénov’ varient aussi selon que les ménages sont très modestes, modestes, intermédiaires ou supérieurs. En effet, ce sont les ménages très modestes qui bénéficient du montant maximal de l’aide.

Cela représente 56 000 ou 63 000 euros si le logement est classé F ou G. Le montant minimum (24 500 ou 31 500 euros) revient aux ménages supérieurs. À rappeler que les dépenses éligibles à MaPrimeRénov’ vont de 40 000 à 70 000 euros selon les simulations de l’Anah.

MaPrimeRénov’
Les mains d’une femme remettant des billets de banque en euros sur un fond rose – Crédits photos : iStock

En 2024, il faudra en effet gagner au moins deux classes énergétiques sur le diagnostic de performance énergétique (DPE). Il faudra aussi réaliser au moins deux gestes d’isolation et un de ventilation.

Les autres nouveautés de MaPrimeRénov’

Il y aura plusieurs autres nouveautés dans le dispositif MaPrimeRénov’ 2024. Parmi celles-ci, la réduction du niveau d’aides financières des monogestes, jugés insuffisants. Ainsi, une isolation par l’extérieur ne donnera plus droit qu’à 1 200 euros d’aide.

À lire MaPrimeRénov’ : attention aux escrocs, voici comment repérer les arnaques

Pour rappel, cela équivaut à 5 200 euros en 2023. De plus, pour y avoir droit, il faudra installer un système de chauffage décarboné. À compter du 1er juillet, les propriétaires de logements classés F et G pourront recourir à MonAccompagnateurRénov’.

Il s’agit d’un assistant qui accompagne les ménages dans leur choix de travaux et d’artisans. Dernière chose : à partir du 1er janvier 2025, il ne sera plus possible de louer un logement classé G.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :