Isolation : les travaux nécessaires pour un logement bien isolé et les aides disponibles

La bonne isolation d’une maison est indispensable pour faire des économies d’énergie. Voici quelques conseils qui devraient vous aider.

Isolation : les travaux nécessaires pour un logement bien isolé et les aides disponibles – Source : Istock

Avant de commencer les travaux de rénovation énergétique, vous devez d’abord penser à l’isolation de votre maison. Effectuer des travaux pour réduire vos dépenses énergétiques ne sera pas efficace si votre maison est mal isolée.

La réalisation des travaux d’isolation nécessite parfois l’intervention des artisans certifiés. Si vous envisagez d’améliorer la performance dans votre logement, vous devez savoir par quels travaux commencer. On vous dit tout.

Comment améliorer l’isolation de sa maison ?

Pour bien isoler votre logement, pensez à effectuer des travaux sur les surfaces comme les murs, les fenêtres et le toit. L’isolation du toit et du comble est rapide et vous sera profitable. En entreprenant ce travail, vous pourrez déjà constater une baisse de 30 % sur votre facture de chauffage.

Même si vous touchez votre toiture, faites attention de ne pas isoler une toiture plate par l’intérieur. Vous pourrez rencontrer des problèmes de condensation. L’installation du pare-vapeur peut être difficile et en cas d’échec, l’isolation ne sera pas parfaitement fermée.

Remplacer les volets permet de limiter les déperditions de chaleur dans votre maison en hiver. Cela permet aussi de conserver la fraîcheur à l’intérieur de votre logement pendant les périodes de forte chaleur.

Si vous cherchez une solution rapide et discrète, n’hésitez pas, l’isolation des murs par l’intérieur. Ce travail est assez économique, car vous devez juste poser des isolants sur les murs intérieurs de votre maison. Il est souvent recommandé d’utiliser des panneaux et des enduits isolants.

En revanche, l’isolation des murs extérieurs pourrait être hésitante si vous voulez garder le décor extérieur de votre maison. En effet, le travail consiste à revêtir vos murs d’un bardage de protection ou des panneaux isolants. L’aspect extérieur de votre logement changera complètement à la fin des travaux d’isolation.

Quelle solution pour une meilleure isolation énergétique ?

Remplacer les parois vitrées par un vitrage plus permet de vous faire optimiser votre isolation phonique. Le survitrage par exemple est une bonne solution. Non seulement cela permet de gagner en isolation phonique, cela peut aussi être bénéfique pour une bonne isolation thermique.

Si vous voulez une meilleure circulation de l’air, vous devez améliorer la ventilation de votre maison. La pose d’un VMC (ventilation Mécanique Contrôlée) aide pour lutter contre les pollutions à l’intérieur de votre domicile.

Cet équipement permet aussi d’évacuer l’humidité dans l’air et de maîtriser les pertes de chaleur. Si vous voulez isoler votre maison, vous devez passer par des démarches administratives. Cela dépend toutefois du type de travaux que vous allez entreprendre.

Si le travail s’effectue en extérieur, vous devez faire une déclaration à la Mairie. Autrement, il faudra demander un permis de construire au service de l’urbanisme. S’il s’agit d’une isolation en intérieur, vous n’avez pas besoin de faire une demande spécifique.

Quelles aides pour les travaux d’isolation ?

Les dépenses pour l’isolation de votre maison dépendent des travaux que vous devez réaliser. L’ADEME estime que vous pourrez dépenser entre 20 et 55 euros par m² pour la réalisation d’un comble perdu.

L’isolation par l’intérieur pourrait coûter entre 40 et 100 euros par m². L’isolation de l’extérieur sera un peu plus coûteuse. Les estimations du coût moyen varient entre 135 et 220 euros par m².

La pose de fenêtres double vitrage 125 cm x 100 cm peut aller de 400 à 1 700 euros. Les coûts varient généralement en fonction du type de fenêtres. Pour le financement de vos travaux d’isolation, vous pouvez demander les aides du gouvernement :

MaPrimeRénov’

Le dispositif est une aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) accessible à tous les propriétaires. Quel que soit votre revenu, vous pouvez prétendre à cette aide. Vos ressources vont toutefois définir jusqu’à combien vous pourrez toucher.

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, votre maison doit avoir au moins 15 ans d’existence. Si vous voulez obtenir cette aide pour le remplacement de fioul, le logement doit au moins avoir 2 ans.

MaPrimeRénov’sérénité

De même nature que MaPrimeRénov, cette aide concerne les ménages les plus modestes. Les personnes vivant dans des logements individuels peuvent aussi obtenir cette aide. À noter que ces deux aides à la rénovation énergétique ne sont pas cumulables.

Les conditions sur l’état du logement sont les mêmes qu’avec MaPrimeRénov’. L’attribution de MaPrimeRénov’sérénité nécessite l’intervention d’un artisan RGE (Reconnue garant de l’environnement) dans tous les travaux à réaliser.

D’autres aides

Vous pouvez aussi bénéficier de l’éco-PTZ. Vous pouvez emprunter à un taux nul pour effectuer les travaux de rénovation dont vous avez besoin. Les chèques énergies pourraient aussi vous aider si vous voulez améliorer la performance énergétique chez vous.

Source : Vie Pratique