Gaz et électricité : quel impact sur vos factures à compter du 1er janvier 2023 ?

Les factures de gaz et d'électricité risquent d’être salées à partir du 1er janvier, car l’État va changer les règles du bouclier tarifaire.

Gaz et électricité : quel impact sur vos factures à compter du 1er janvier 2023 ? – Source : iStock

Le bouclier tarifaire sera reconduit et deviendra moins protecteur en 2023. Quel serait l’impact que cela aura sur les prix du gaz et de l’électricité ? Découvrez-le dans cet article.

Un bouclier tarifaire moins protecteur en 2023

Cela fait maintenant quelques mois que les factures de gaz et d’électricité sont un vrai souci. À cause de la crise, les prix du gaz et de l’électricité ont flambé. Ce qui a contraint le gouvernement à trouver des solutions.

Parmi les solutions trouvées, le bouclier tarifaire. Ce dispositif a soutenu les foyers pendant de nombreux mois. Et ce, en plafonnant la hausse du prix de l’énergie. Malheureusement, il pourrait ne plus être aussi efficace dans un avenir proche.

Le gouvernement prévoit en effet d’atténuer l’impact du bouclier tarifaire. À partir de 2023, il sera reconduit et passera à un niveau moins protecteur. Ce changement s’accompagnera d’une revalorisation du plafond des tarifs réglementés.

Ces tarifs étaient alors limités à 4 %. En 2023, les plafonds vont être reconduits à 15 %. Vous l’aurez compris, cela n’arrangera pas le cas des foyers concernés. À un moment où la crise économique bat son plein, ils risquent de voir leur facture d’énergie s’alourdir encore plus.

Pour information, le changement prévu par le gouvernement affectera en premier le prix du gaz. Puis, en février, ce sera autour de l’électricité de voir son prix flamber. Notons que pour le gaz, l’augmentation sera à hauteur de 15 %.

« Environ 50% des ménages seront concernés », a fait savoir la Commission de régulation de l’énergie.

Les foyers qui ont souscrit des contrats en tarifs réglementés ou indexés ne sont pas concernés par la hausse des prix. Pour ces foyers, les tarifs de gaz et d’électricité n’ont pas évolué depuis novembre 2021. C’est le bouclier tarifaire qui les a protégés. Sans le dispositif, leur facture se serait alourdie d’au moins 122 %.

L’évolution des prix du gaz et de l’électricité en 2023

Le bouclier tarifaire a joué un rôle important pour les foyers français. Grâce au dispositif, ils ont pu, malgré la crise, recevoir des factures plus ou moins abordables.

« Sans bouclier, les tarifs du gaz seraient 112,5% supérieurs au tarif gelé du 1er octobre hors taxe, malgré une baisse de 16,9% des TRVG théorique », précise la CRE.

En 2023, les foyers devront s’attendre à une augmentation considérable du prix du gaz. Le fait est que, comme révélé par le site service-public.fr, le prix de l’élément va revenir 25 euros plus chers. Sans bouclier tarifaire, ce chiffre pourrait même atteindre les 200 euros par mois.

En ce qui concerne l’électricité, les chiffres ne sont pas plus rassurants. En effet, le gouvernement prévoit une augmentation moyenne d’au moins 20 euros par mois avec bouclier tarifaire.

Sans le dispositif, la hausse pourrait même atteindre les 180 euros. Point à souligner. Le bouclier tarifaire fonctionne moins bien en copropriété. Pourquoi ? Parce qu’en copropriété, l’aide est plafonnée.

Que faut-il faire dans ce cas ? Pour régler le problème, le syndic de l’immeuble ou le bailleur social doit réclamer une aide a posteriori. C’est la seule solution qui s’offre à eux.

Pour finir, sachez que les copropriétés ou les clients qui ont souscrit à une offre à prix fixe ne sont pas concernés par les changements à venir. Néanmoins, ils risquent de voir leur facture s’alourdir une fois leur contrat terminé.

Une autre flambée du prix du gaz en 2023 ?

La hausse du prix du gaz en mars prochain sera-t-elle la dernière ou y en aura-t-il d’autres ? La réponse n’est pas encore connue, mais il reste fort probable que d’autres hausses viennent mettre le bazar en 2023.

En effet, les spécialistes ont annoncé une inflation encore plus sévère pour l’année à venir. Pour information, le bouclier tarifaire cessera d’exister le 30 juin 2023. Après cette date, les tarifs réglementés de vente du gaz disparaîtront et tous les foyers devront souscrire à un nouveau contrat.

Ceux qui ne le feront pas basculeront automatiquement chez Engie. Dès lors, ils auront un contrat qu’ils n’auront pas choisi, et qui pourrait ne pas les convenir. Sachez que le 1er juillet, la commission de régulation de l’énergie compte aussi instaurer un prix de référence.

Ce prix, comme expliqué par le gouvernement, pourrait servir de base au prolongement du bouclier tarifaire.

Source : BFMTV