Radars 2023 : ils pourront repérer des infractions grâce à l’intelligence artificielle

Le gouvernement prévoit d’implanter de nouveaux radars en 2023. Ainsi, d’ici la fin de l’année prochaine, le nombre de radars sera de 5 600.

Radars 2023 : ils pourront repérer des infractions grâce à l’intelligence artificielle – Source : iStock

Des radars nouvelle génération seront implantés dans différentes villes l’an prochain. En 2023, ces nouveaux radars seront autonomes, fixes et très efficaces. On vous dit tous les détails dans cet article.

Des radars nouvelle génération en 2023

Les radars sont désormais présents partout dans les rues des différentes villes de France. Ils sont des éléments essentiels aux forces de l’ordre, car, grâce à eux, ces derniers peuvent facilement repérer les infractions routières.

Depuis maintenant quelques mois, les radars urbains sont installés dans plusieurs villes de France. Petits, mais très efficaces, ils ont la capacité de verbaliser les excès de vitesse dans les deux sens. Si ces radars sont plus que redoutables, ils ne font pas pour autant l’unanimité.

En effet, certains les trouvent un poil trop efficaces. C’est par exemple le cas de cette jeune femme interviewée par le JT de TF1. Questionnée sur les radars urbains, elle a raconté se sentir moins libre quand elle conduit.

« Il le faut, mais c’est dommage parce qu’on ne peut plus rien faire, c’est pénible (…) C’est mieux pour la sécurité, mais si on se fait prendre, c’est dommage », a-t-elle déclaré.

Notons que les radars urbains sont encore en phase de test. Certains boîtiers métalliques installés dans les rues sont vides et servent juste de leurre. Cependant, le gouvernement prévoit bien de les faire fonctionner à un moment ou un autre.

Quand ce moment arrivera, les automobilistes devront faire attention, car ils seront extrêmement efficaces. Cette initiative du gouvernement plaît aux cyclistes et aux utilisateurs de trottinettes. Se sentant souvent menacés à cause de certains conducteurs fous, ils adhèrent complètement au projet de l’État.

« Il y a des gens qui roulent vraiment très vite. C’est pas tout le monde, mais la plupart, alors je pense que pour la sécurité des gens, on peut les utiliser », a notamment expliqué un jeune utilisateur de trottinette lorsqu’il a été interviewé par TF1.

Le nombre de radars va considérablement augmenter

Les nouveaux radars 2023, comme les radars urbains pourraient, dans un avenir proche, évoluer de façon encore plus impressionnante. Les chercheurs prévoient, en effet, de les munir d’IA ou intelligence artificielle.

Ainsi, ils pourront, grâce aux algorithmes, « isoler des infractions potentielles ». Des infractions qui seront par la suite analysées par des agents de police. Vous l’aurez compris, il sera bientôt extrêmement difficile d’échapper à la verbalisation en cas d’infraction.

Surtout que, comme il a été annoncé récemment, le nombre de radars va encore considérablement augmenter. D’ici fin 2023, le gouvernement prévoit en effet de porter le nombre total de radars implantés à 5 600. Une initiative qui forcera les conducteurs à être plus prudents et qui aidera les forces de l’ordre dans leurs tâches quotidiennes.

Sachez cependant que cette augmentation du nombre de radars 2023 ne concerne pas tous les types. Certains, comme les radars cabines, vont être retirés. Tandis que d’autres, à l’instar du radar urbain, se multiplieront. Pour info, le gouvernement compte installer environ 600 radars urbains d’ici fin 2023.

« Ils viendront remplacer des radars feux rouges et des radars fixes situés en agglomération ou sur les itinéraires sécurisés mais ils seront également installés sur de nouveaux emplacements », explique le site spécialisé Radars-auto.com.

Ce que les radars vont rapporter à l’État en 2023

Si certains types de radars vont augmenter en nombre, les voitures radars ainsi que les radars mobiles ne bougeront pas. Ce sera également le cas des radars tronçons et des radars de passage à niveau.

Au nombre de 50 en France, ils devraient, sauf changement de directives, garder le même effectif. De leur côté, les voitures radars privatisées vont entrer en service dans des régions jusque-là épargnées.

En 2023, elles deviendront actives en Auvergne-Rhône-Alpes, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Occitanie et en Île-de-France. Par ailleurs, sachez que cette augmentation du nombre de radars 2023 aura un impact significatif sur les recettes de l’État. La raison ?

Les contrevenants sanctionnés seront plus nombreux. En effet, comme les radars sont plus performants et plus nombreux, davantage d’infractions seront repérées. Les contraventions se multiplieront et les recettes des radars deviendront plus conséquentes.

Selon les estimations du gouvernement, les radars nouvelle génération devraient rapporter aux alentours d’un milliard d’euros. En 2021, les anciens modèles avaient rapporté à l’État la somme de 850 millions d’euros.

Source : TF1 Info