« J’ai dû aller vérifier tellement c’est aberrant » : la production de la Star Academy s’excuse après une énorme gaffe

La Star Academy fait face aux critiques après un malencontreux incident survenu lors de la finale. Endemol a dû s’excuser.

© TF1

Afficher Masquer les titres

Un accessoire indésirable a terni la finale de la Star Academy. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont déploré l’apparition de l’objet et ont critiqué l’émission pour cela. Endemol a ainsi pris la parole pour s’excuser et a précisé avoir ouvert une enquête. Voici tous les détails.

Un accessoire sème le trouble à la Star Academy

Samedi 3 février a eu lieu la grande finale de la Star Academy. Un événement haut en couleur suivi par des millions de téléspectateurs. Lors de cette soirée riche en émotions, un détail affligeant n’a malheureusement pas échappé aux internautes.

Alors que Julien faisait sa prestation, les danseurs qui performaient à ses côtés ont été vus en train de tenir un journal Rivarol. Celui-ci est connu pour ses positions extrémistes et haineux.

À lire Le bus de la Star Academy a été aperçu à Perpignan, mais pour quelle raison ?

Sur les réseaux sociaux, Tristan Mendes a tout de suite réagi. Heurté par l’apparition du journal, l’enseignant et chroniqueur n’a pas lésiné sur les critiques.

« J’ai dû aller vérifier tellement c’est aberrant. Et oui, quelqu’un à la Star Academy hier soir a donc eu l’idée de donner aux figurants un exemplaire (voire plusieurs) du torchon antisémite et raciste, Rivarol (condamné plusieurs fois par la justice) », a-t-il écrit sur X (anciennement Twitter).

Une publication qui n’a pas manqué de faire réagir ses followers. Dans la section commentaires ainsi, un grand nombre d’entre eux ont déploré l’apparition du journal à la Star Academy. Ils se sont même montrés très critiques envers l’émission.

Endemol s’excuse

Cette énorme gaffe a quelque peu terni la finale de la Star Academy. Alors, pour s’excuser et rappeler ses valeurs, Endemol a pris la parole sur les réseaux sociaux.

La filiale française du groupe de production télévisuelle français Banijay a tenu à mettre les choses au clair. À travers sa publication, elle dit regretter et condamner l’apparition du journal dans l’émission.

« Star Academy est une grande émission familiale qui réunit tous les publics autour de valeurs de divertissement, de bienveillance et de cohésion. Nous regrettons et condamnons fermement qu’un journal de propagande, en totale opposition avec les valeurs de la Star Academy, soit apparu dans un tableau hier soir lors de la finale », a-t-elle posté sur X, anciennement Twitter.

Une enquête est en cours

Endemol précise alors qu’une enquête a été ouverte dans le but d’identifier le responsable. Bien évidemment, elle compte prendre des mesures pour sanctionner comme il se doit l’auteur de cette gaffe dans la Star Academy.

« Les sanctions nécessaires seront prises en conséquence. Nous présentons nos excuses aux téléspectateurs, aux artistes et aux élèves », a également partagé la production.

Pour information, le journal Rivarol, fondé en 1951, a eu affaire avec la justice à de nombreuses reprises par le passé. À cause de contenus inconvenants, son directeur de publication a fait l’objet d’une quinzaine de condamnations.

En 2022, l’hebdomadaire a également vu la Commission paritaire des publications et agences de presse lui retirer son agrément. Depuis, il est privé des avantages fiscaux et des tarifs postaux réduits dont jouissent normalement les journaux.

À lire Les 12 coups de midi : Jean-Luc Reichmann lui-même surpris par une question posée à Emilien

Outre cette petite déconvenue, la finale de la Star Academy s’est déroulée sans accroc. En effet, les trois mois d’aventure ont pris fin avec un prime extraordinaire. Samedi, les téléspectateurs ont d’ailleurs vu Pierre devenir le grand gagnant de cette saison.

Sources : telestar.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :