Une nouvelle prime pour favoriser le retour à l’emploi des seniors ? Ce qu’il faut savoir

La mise en place d’une prime serait un moyen efficace d’augmenter le taux d’emploi des seniors. Voici ce que propose Marc Ferracci.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Afin de favoriser le retour à l’emploi des seniors, le député Renaissance Marc Ferracci veut instaurer une prime. Cette dernière serait versée en deux fois et serait proportionnelle aux droits à l’assurance-chômage des seniors. Découvrez tous les détails dans cet article.

Une prime pour favoriser l’emploi des seniors

Marc Ferracci, le député Renaissance des Français de l’étranger, veut augmenter le taux d’emploi des seniors. Pour ce faire, l’élu propose la mise en place d’une prime qui inciterait les personnes âgées au chômage à reprendre une activité professionnelle.

Il s’agirait en quelque sorte d’une prime de retour à l’emploi.

« J’ai proposé une prime de retour à l’emploi pour les salariés au-delà d’un certain âge, qui leur permettrait de compenser la décote salariale qu’ils subissent » souvent par rapport à leur emploi précédent, a déclaré Marc Ferracci ce mardi 23 janvier à l’AFP.

La prime en question devrait concerner les seniors de plus de 55 ans au chômage. Elle serait proportionnelle au montant de leurs droits restants à l’allocation-chômage et serait versée de façon périodique.

À lire Allocations chômage : vers un allongement de la durée d’indemnisation ? Ce qu’il faut savoir

Emploi des seniors
Allocations chômage et recherches d’emploi empilées sur un bureau – Crédits photos : iStock

Ainsi, son montant devrait correspondre aux droits restants avant la fin de la durée d’indemnisation. Si l’assuré parvient à trouver du travail rapidement, il pourra alors jouir d’une prime conséquente.

Notons d’ailleurs que le versement de cette prime pour favoriser le retour à l’emploi des seniors se fera en deux fois. La première au moment où l’assuré commence à travailler, et le second six mois après.

L’objectif du gouvernement avec cette mesure

Avec cette prime, le gouvernement entend réduire la durée d’indemnisation des chômeurs. En effet, le but est de minimiser au maximum les charges de l’État par rapport à ces allocations.

Aussi, le gouvernement envisage de faire baisser le taux de chômage qui actuellement s’élève à 7,4 %. En effet, d’ici 2027, il entend le réduire à 5 %. Le retour à l’emploi des seniors représente donc une étape incontournable pour arriver à cette fin.

À lire Ma Prime Adapt : tout savoir pour bénéficier de l’aide destinée aux seniors pour adapter leur logement

Le fait est que la France compte plus de personnes âgées au chômage que le reste de l’UE. Selon les statistiques de la Dares, seulement 56,9 % des Français de 55 à 64 ans pratiquent une activité professionnelle. Contre 62,4 % pour les autres pays européens.

Une autre proposition de Marc Ferracci

Toujours dans l’optique de dynamiser le marché du travail en faveur de l’emploi des seniors, Marc Ferracci souhaite accroître les possibilités pour les entreprises de déroger aux accords de branche.

« Donnons la possibilité aux entreprises qui viennent d’être créées, dans les trois ou cinq premières années d’existence, de choisir d’appliquer ou de ne pas appliquer la convention collective », a déclaré le député.

Le 23 novembre dernier, Bruno Le Maire avait également souligné la nécessité de réduire la durée d’indemnisation des seniors. Il avait expliqué que l’indemnisation était une façon de « mettre à la retraite de manière anticipée » les personnes de plus de 55 ans.

Ainsi, il serait primordial de se pencher davantage sur l’emploi des seniors pour dynamiser le marché de l’emploi. Cela dit, reste à voir si la prime annoncée par le député Renaissance des Français de l’étranger verra le jour.

À lire Allocations chômage 2024 : le calendrier complet des dates d’actualisation et de paiement

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :