Smartphones : c’est quoi ce bonus malus qui pourrait faire flamber le prix de certains appareils ?

Le ministère de l’Écologie prévoit d’accorder un bonus ou un malus pour les smartphones selon leurs indices de réparabilité. Les détails.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Quelle est la meilleure façon de motiver les utilisateurs à opter pour des smartphones plus résistants et faciles à réparer ? C’est le défi que le ministère de l’Écologie cherche à relever pour limiter le gaspillage électronique. Une idée a déjà pointé : mettre en place un système de récompenses et de pénalités basé sur le score de réparabilité ou de durabilité.

Les constructeurs des smartphones facilement réparables devraient recevoir un bonus. En revanche, ceux qui font tout l’inverse devraient payer un malus. Cette mesure, qui devrait être effective dans les prochains mois, s’applique aussi à d’autres produits électroniques, comme les ordinateurs ou les tablettes. On fait le point sur tout cela dans cet article.

Smartphones : le montant du bonus et du malus

Depuis 2021, un indice de réparabilité vous renseigne sur la facilité avec laquelle vous pouvez réparer votre smartphone en cas de problème. Toutefois, ce n’est pas le seul élément qui influe sur la durée de vie de votre appareil.

À lire Ces applications mobiles sont les plus prisées des Français en 2023

En effet, la qualité des matériaux, la fréquence des mises à jour jouent également un rôle crucial. Pour inciter les consommateurs à opter pour des smartphones plus durables, le gouvernement projette ainsi de mettre en place un système de bonus-malus.

Un projet du gouvernement a acté les montants du bonus et du malus sur le prix, dont voici les détails :

  • D’une part, un smartphone qui a un indice de durabilité inférieur à 6,9/10 recevra une pénalité de 20 euros.
  • D’autre part, un smartphone qui a un indice de réparabilité supérieur à 8,2/10 recevra un bonus de 40 euros.
Smartphones
Un magasin de smartphones – Crédits photos : iStock

Il convient de noter que ce dispositif vise à promouvoir des smartphones plus respectueux de l’environnement et des attentes des utilisateurs. De ce fait, avant de succomber aux modèles dernier cri, vérifiez les indices de réparabilité et de durabilité de votre futur téléphone.

Smartphones : deux conséquences éventuelles

On peut énumérer deux possibles impacts du système de bonus-malus sur le prix des smartphones :

À lire Le bonus réparation inclura bientôt les écrans de smartphone

Les modèles les plus populaires, épargnés

D’après le texte susmentionné, le dispositif du gouvernement devrait entrer en vigueur le 1er juillet 2024. Toutefois, selon Le Monde, cette date pourrait faire l’objet d’un report pour laisser le temps aux acteurs du secteur de s’adapter.

D’ailleurs, cette mesure aurait-elle un réel impact sur le marché des smartphones ? Pas vraiment, si l’on se fie aux critères du projet de décret. Pourquoi ? En effet, les modèles les plus vendus en France actuellement ne sont pas concernés.

Comme nous l’avons dit, seuls les smartphones avec des indices de réparabilité inférieurs à 6,9/10 et supérieurs à 8,2/10 seraient concernés. Or les indices de réparabilité des 5 téléphones les plus vendus sont compris entre 6,9/10 et 8,2/10.

Les voici :

À lire Smartphone : le contrôle parental sera généralisé, voici ce qu’il faut savoir

Smartphones
Le nouvel iPhone 15 Pro d’Apple – Crédits photos : iStock

Plus de malus que de bonus ?

Parmi les produits les plus pénalisés, on retrouve plusieurs modèles phares d’Apple. Ainsi, l’iPhone SE et l’iPhone 13 affichent tous deux un indice de 6,4/10. À l’inverse, le bonus sera quasiment inexistant, puisque rares sont les appareils à dépasser les 8/10.

En outre, selon nos confrères du Monde, compte tenu de ces résultats, le gouvernement envisagerait même de remplacer l’indice de réparabilité par un indice de durabilité des smartphones. En effet, ce dernier prendrait en compte d’autres critères environnementaux.

Sources : midilibre.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :