Métiers : une enquête dévoile les emplois les mieux payés dans le secteur de la tech

Les salaires dans la tech ont évolué en 2023. Découvrez le résultat de l’enquête de The Product Crew sur la rémunération dans ses métiers.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer les titres

Dans le cadre d’une enquête sur les salaires de la tech en 2023, The Product Crew a interrogé plus de 2 000 personnes. Ces personnes sont des employés des secteurs clés de la tech sur l’ensemble du territoire français. The Product Crew les a interrogés sur leur profil, leur rémunération, ainsi que sur l’organisation et leur temps de travail. Voici les métiers de la tech les mieux payés en France en 2023.

Le SaaS et la Fintech

La croissance atteint un niveau stable dans les entreprises de la tech. Ces dernières années, les grands groupes de la tech ont procédé à des réductions d’effectifs. Ce secteur est en plein changement et les rémunérations ont de grandes disparités.

Le SaaS et la Fintech font partie des domaines de métiers où l’on est le plus bien payé. Les rémunérations varient en moyenne entre 62 400 et 63 000 euros bruts annuels. Les rémunérations sont moins élevées chez l’IT avec 48 140 euros de salaire.

À lire Salaires sous le Smic : ces branches qui ne sont pas conformes

L’accompagnement d’entreprises présente un salaire d’environ 50 120 euros. Les employés dans early stage start-ups et des scale-ups se retrouvent avec les salaires les plus élevés. La rémunération moyenne peut aller au-delà de 60 000 euros bruts annuels.

Métiers : voici les postes dans la tech les mieux payés en 2023
Un jeune homme d’affaires utilisant une tablette alors qu’il travaillait tard dans son bureau – Crédits photos : iStock

L’étude de The Product Crue a révélé une différence flagrante entre les salaires des femmes et des hommes. Dans la tech, les hommes gagnent annuellement 6 000 euros de plus que les femmes.

Un autre constat a été fait : l’expérience est fortement influente sur le salaire des employés du secteur de la tech. Le salaire d’un profil junior et celui d’un profil senior ont une différence moyenne d’environ 33 000 euros.

Les plus hauts salaires se trouvent dans la région niçoise (62 050 euros) et parisienne (58 990 euros). Les salaires moyens de la tech les plus bas se trouvent dans les régions de Renne (49 950 euros brut). Dans les régions de Bordeaux, c’est une rémunération moyenne de 51 620 euros.

À lire Salaires au Luxembourg : ces métiers qui rapportent très gros selon une étude

Les métiers du product

Les postes de chief product officer et head of product gagnent le plus dans les métiers du product. Le premier est payé à 97 000 euros brut par an tandis que le second perçoit environ 76 000 euros.

Un écart de près de 13 000 euros brut a été constaté entre la rémunération des femmes CPO que celle des hommes. Selon The Product Crew, un product owner peut toucher un salaire moyen de près de 46 000 euros annuels. Un product builder est payé 47 890 euros et un product analyst 58 250 euros.

L’étude a remarqué une tendance au sein des métiers du product. Les PME rémunèrent mieux certains postes que les structures comme les startups ou scale-ups. Cela concerne surtout les postes communs comme les product owner, product marketer et product ops.

Les métiers de l’engineering

Dans ce secteur, la spécialisation des développeurs joue est un déterminant important sur les salaires. Le salaire moyen d’un développeur front-end est d’environ 42 730 euros brut par an. Celui d’un développeur back-end peut aller à plus de 59 000 euros brut.

À lire Dans quels métiers les salaires sont-ils les plus élevés en France ?

Métiers : voici les postes dans la tech les mieux payés en 2023
Un ingénieur utilisant un ordinateur portable devant une centrale électrique – Crédits photos : iStock

Un développeur back-end junior peut toucher une rémunération annuelle de 32 670 euros. Pour un développeur full stack junior, le salaire est à 37 880 euros. Un développeur back-end dans le secteur public pourrait obtenir une meilleure paie. De même pour un développeur mobile ou front-end.

La différence des salaires entre hommes et femmes est moins importante dans le secteur des métiers de l’engineering. On remarque surtout qu’un développeur front-end gagne bien plus qu’une développeuse front-end.

Les métiers de la data

Les disparités des salaires dans les métiers de la data sont les moins importantes. Les rôles dans ce secteur sont moins nombreux. The Product Crew a établi une fourchette des salaires dans les métiers de la data :

  • Data analyst : 50 730 euros brut par an, 45 330 euros en junior
  • Data scientist : 52 210 euros brut par an, 48 360 euros en junior
  • Data engineer : 57 180 € euros par an, 42 750 € en junior

Les rémunérations chez les scale-ups seraient plus conséquentes notamment pour les data scientists et engineers. Les salaires entre les femmes et les hommes ont des écarts entre 500 et 5 000 euros bruts annuels. Ici, ce sont les rémunérations des femmes qui sont moins élevées.

À lire Métiers et salaires : découvrez les plus prisés à la rentrée 2023

Les postes dans le design

Sur le secteur de la tech, les salaires des métiers du design sont les plus bas. La rémunération moyenne varie entre 42 000 et 51 700 euros bruts selon les postes. Un head of design peut obtenir jusqu’à plus de 74 000 euros brut annuels en moyenne.

Métiers : voici les postes dans la tech les mieux payés en 2023
Jeunes créateurs discutant de la palette de couleurs – Crédits photos : iStock

L’étude a permis de savoir que les salaires des femmes chez les UX writer et UX designer sont un peu plus avantageux. Ceux des hommes oscillent entre 42 300 et 46 800 euros bruts. Les writers et designers féminines, en revanche, touchent environ 46 700 et 47 500 euros.

Dans les métiers du design, l’expérience est un élément clé pour définir les salaires. Dans les deux premières années, un UX/UI designer gagne en moyenne moins de 35 000 euros brut. À partir de 3 à 5 ans d’expérience, il pourra espérer percevoir environ 42 500 euros.

Au-delà de 5 ans d’expérience, la rémunération peut dépasser les 52 000 euros par an. Ceux qui exercent en tant qu’user researcher gagnent environ 39 000 euros durant leur première année. Ce salaire peut doubler jusqu’à 74 000 euros brut à leur 9e année dans le métier.

À lire Les métiers les plus prisés par les employeurs en 2023 selon une enquête

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :