Françoise Hardy : « j’ai honte de ce qui se passe » son avis cash sur la réforme des retraites

Françoise Hardy se positionne par rapport à la réforme des retraites d’Emmanuel Macron. La chanteuse de 79 ans s’exprime sans filtre.

© Crédit photos : Getty Images

Afficher Masquer les titres

Quel que soit le sujet, Françoise Hardy restera toujours fidèle à elle-même. Le 09 avril dernier, la chanteuse a accordé une interview au Journal du Dimanche. Connue pour sa sincérité, la chanteuse a donné un avis cash concernant la réforme des retraites. Françoise Hardy a avoué avoir honte de ce qui se passe dans le pays. On vous dit tout.

Françoise Hardy s’exprime auprès du JDD

Talent, élégance et sincérité définissent la chanteuse Françoise Hardy. Alors qu’elle fêtera ses 80 ans cette année, l’ex de Jacques Dutronc reste l’une des chanteuses préférées des Français. Tout au long de sa carrière, Françoise Hardy a écrit plusieurs œuvres. Aujourd’hui, elle continue à écouter le monde qui l’entoure.

Ces dernières années, Françoise Hardy ne s’exprime pas souvent. Depuis des années, la mère de Thomas Dutronc se bat contre le cancer du larynx. À cause de cette maladie dont elle souffre, les interviews avec la chanteuse se font rares. Lorsqu’elle décide de parler, c’est toujours avec sincérité.

À lire Françoise Hardy souffrante : elle donne des nouvelles peu rassurantes de son état de santé

« J'ai honte » : Françoise Hardy donne un avis très cash sur la réforme des retraites
Françoise Hardy et Michel Drucker lors des 20e Victoires de la Musique au Zenith de Paris, France – Crédits photos : Getty Images

Le 09 avril 2023, le Journal du Dimanche ou JDD a publié une interview avec la chanteuse de 79 ans. Françoise Hardy a parlé de l’état de santé de son ancien compagnon. Celle qui n’a pas sa langue dans sa poche a aussi évoqué le sujet qui fait débat dans le pays.

L’auteure du « Désespoir des singes » a été cash en parlant de la réforme des retraites. Le JDD l’a questionné par rapport à la lettre que ses camarades artistes ont signé au mois de mars. Françoise Hardy n’a pas eu peur de se positionner contre leur initiative.

Le 22 mars 2023, une lettre demandant le « retrait immédiat » de la réforme des retraites a été adressée à Emmanuel Macron. Cette tribune a eu la signature de 300 personnalités françaises issues du monde de la culture.

Le JDD demande à Françoise Hardy si elle aurait pu signer cette tribune. Cette dernière a donné une réponse claire. La chanteuse confirme au JDD qu’elle n’aurait « sûrement pas » signé la lettre.

À lire Françoise Hardy souffrante : son cri du cœur à Emmanuel Macron

Françoise Hardy avoue avoir « honte »

Au cours de l’interview avec le Journal du Dimanche, Françoise Hardy explique pourquoi elle n’était pas pour cette tribune. La chanteuse dit s’intéresser aux “réalités économiques”. Elle aurait compris qu’il y a « plusieurs raisons impératives » pour faire une réforme des retraites.

Pour mieux expliquer son point de vue, Françoise Hardy évoque le cas dans nos pays voisins. Elle explique que tous les pays européens ont mis l’âge légal de la retraite à 65, 66 ou 67 ans. Ce qui n’est pas encore le cas de la France dont la dépense publique serait la plus élevée d’Europe.

« J'ai honte » : Françoise Hardy donne un avis très cash sur la réforme des retraites
The singer Françoise Hardy in Paris in October 1982, France – Crédits photos : Getty Images

Elle relève aussi le déficit budgétaire de longue date dans le système qui s’élève autour de 164 milliards d’euros. Elle a profité de l’interview pour exprimer son avis concernant les manifestations qui dure depuis des semaines.

« Pour vous dire la vérité, j’ai honte de ce qui se passe dans une France qui se laisse manipuler et désinformer par des extrémistes, de gauche ou de droite : la LFI, la Nupes, Marine Le Pen… ». a-t-elle confié au JDD.

Des « repoussoirs touristiques »

Françoise Hardy trouve que les manifestations aggravent la situation économique du pays. Les mobilisations créent des problèmes de transport. Elles empêchent beaucoup de gens de se rendre à leur travail et certains ne peuvent même pas travailler.

Ces grèves contre la réforme des retraites ont beaucoup d’impact sur l’image du pays qui devient moins attirante à l’étranger. Selon la chanteuse, ces manifestations ont transformé Paris et le pays en « repoussoirs touristiques ».

« Sans parler de toutes les violences et des nombreuses dégradations matérielles inadmissibles dont les réparations coûtent cher », a-t-elle insisté.

Françoise Hardy aurait voté pour Emmanuel Macron pour :

« dépasser les clivages binaires-gauche-droite, riches-pauvres ».

Elle affirme cependant ne se sentir :

« ni de droite-surtout en ce moment- et encore moins de gauche ».

Une chose qui la différencie de nombreux noms du milieu de la culture. Des personnalités se sont montrées fermes concernant leur soutien pour les mobilisations contre la réforme d’Emmanuel Macron. Ce qui est par exemple le cas des actrices Adèle Haenel et Corinne Masiero.

À lire « Je ne peux pas voir Françoise souffrir » : Line Renaud prend la parole en faveur de l’euthanasie

« J'ai honte » : Françoise Hardy donne un avis très cash sur la réforme des retraites
Michel Jonasz and Françoise Hardy after the singer’s concert at the Zenith in Paris in November 1992, France – Crédits photos : Getty Images

Hatik et Médine ont aussi pris leur position en faveur des manifestants. Annie Ernaux, la romancière prix Nobel de littérature a quant à elle signé une tribune publiée dans Politis.

Sources : aufeminin.com

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :