Arnaques Facebook : elles font des ravages chaque jour, méfiez-vous

Les arnaques Facebook sont nombreuses sur la toile. Ils prennent la forme d’offres attractives sous prétexte de stocks de produits à écouler.

Arnaques Facebook : elles font des ravages chaque jour, méfiez-vous – Source : Istock

Vous tomberez peut-être sur des smartphones ou des produits électroménagers à des prix défiant toute concurrence sur certaines pages Facebook. Jean-Jacques Latour, directeur de l’expertise cybersécurité du site de la cyber malveillance indique que c’est « une technique de faux jeux concours ». Ces arnaques Facebook ont pour but de récupérer les données personnelles des utilisateurs. Il arrive également que l’internaute se retrouve abonné à un service obscur qui lui sera facturé 40 euros par mois.

Des offres alléchantes

Dans ces arnaques Facebook, les offres paraissent particulièrement alléchantes. Imaginez un Samsung Galaxy S22 à seulement 1,95 euro. Et ce, alors qu’il devrait être vendu à près de 700 euros. Ils proposent aussi des palettes de produits électroménagers à 2 euros.

Pour avoir l’air crédibles, ces arnaques Facebook utilisent des noms bien connus du marché tels que Lidl, Auchan ou encore Amazon. Ils vous feront croire aussi qu’ils sont en train d’écouler des stocks de produits datant de l’année dernière.

Les escrocs affirment qu’au lieu de jeter les produits, ils préfèrent organiser « un événement caritatif et donne à prix réduit ». Si vous êtes sensible à cette première information et que vous cliquez sur l’offre, vous tomberez sur des commentaires enthousiastes. Vous aurez l’impression qu’un bon nombre de personnes sont satisfaites du service.

De faux commentaires pour donner du crédit

L’UFC Que Choisir a commencé à alerter sur le sujet en 2015 alors que des offres de smartphones haut de gamme à 1 euro. Il s’agit d’une méthode de phishing très répandue. Le but étant d’inciter les internautes à communiquer leurs données personnelles ou bancaires.

« C’est une technique classique qu’on voit régulièrement. Ce business de faux jeux concours existe beaucoup aux États-Unis. En France, cela touche toutes les marques, avec aussi de faux bons d’achat concernant toutes les enseignes », commente Jean-Jacques Latour, directeur de l’expertise cybersécurité de cybermalveillance.

Les arnaques Facebook apparaissent en fonction de l’actualité. Lorsque la crise énergétique a commencé à se faire sentir en 2022, plusieurs arnaques ont fait miroiter des « bons de carburant ». Les escrocs vous promettaient jusqu’à 100 litres de carburants chez TotalEnergies.

À cette époque, des dizaines de pages apparaissaient sur la toile chaque jour. La première chose qui devrait vous alerter lorsque vous tombez face à ces arnaques Facebook, c’est l’adresse du lien en question. En effet, même s’ils prétendent provenir de grandes enseignes telles que Lidl ou Amazon, les adresses ne sont pas du tout les mêmes.

Les pages sont également remplies de phrases contenant des fautes d’orthographe. Pour mieux vous appâter, les arnaques Facebook contiennent toujours des commentaires élogieux.

« Dans ces faux commentaires, des gens disent : « Je suis trop content, j’ai reçu tout de suite », c’est pour appâter le chaland. Mais ce que l’on peut voir aussi, c’est que vous, vous ne pouvez pas laisser de commentaires, car ils ont été fermés », ajoute le directeur de l’expertise cybersécurité.

Des journalistes ont tenté leur chance

Nos confrères de 20 Minutes ont mené une enquête à propos de ces arnaques Facebook. Pour ce faire, ils ont acheté quelques-unes de ces offres. Ils ont acheté une machine à café De’Longhi à 1,95 euro et une palette Amazon à 2 euros.

Le concept reste à peu près le même. Vous serez invité à cliquer sur un lien qui mène vers un site internet ressemblant comme deux gouttes d’eau à celui de Lidl ou d’Amazon. Toutefois, vous remarquerez que l’adresse n’est pas du tout celle de ces célèbres enseignes.

Une fois arrivé sur la page, on vous demandera de répondre à certaines questions pour pouvoir valider votre comment. Le site prétextera une simple vérification dans le but de « confirmer que vous êtes bien une personne réelle ».

Après la vérification, vous devez jouer à un petit jeu pour soi-disant remporter le prix. Comme vous êtes une personne chanceuse, vous allez remporter le gros lot. On vous redirigera vers un autre site afin de remplir un formulaire avec vos coordonnées et vos données bancaires.

Des abonnements masqués

Le phishing consiste à vous soutirer vos données personnelles telles que votre nom, votre adresse, votre numéro de téléphone ou vos coordonnées bancaires. S’ils arrivent à vous faire tout autoriser, des prélèvements automatiques réguliers auront lieu sur votre compte.

Cela est écrit tout en bas de la page. Les formalités que vous aviez remplies vous ont menés à accepter un abonnement à un « service » de club de fidélité, dont l’offre est très floue.

« C’est un phénomène qu’on appelle des abonnements masqués. C’est-à-dire que vous acceptez sans le savoir, car les conditions sont écrites en tout petit et quasi illisibles, d’être abonné à un service obscur qui va vous coûter de l’ordre d’une quarantaine d’euros par mois et dont vous allez avoir toutes les difficultés à vous défaire », détaille Jean-Jacques Latour.

Source : 20 Minutes