« J’ai perdu 50% de ma mémoire » : Loana fait des confidences déchirantes sur sa situation

Sur le plateau de TPMP, Loana avait révélé avoir été victime de viol. Malgré ce traumatisme qu’elle a vécu, la Lofteuse ne souhaite pas être accompagnée.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

La vie de Loana est loin d’être rose. Les problèmes s’enchaînent pour la gagnante de Loft Story saison 1. Tout récemment, elle était de passage dans Touche pas à mon poste pour dire qu’elle avait été victime d’une agression sexuelle. Un sujet qu’elle avait, de nouveau, évoqué lors d’une interview avec Closer. Durant celle-ci, Loana a révélé la raison pour laquelle elle n’a pas voulu d’un soutien psychologique après ce traumatisme.

Loana raconte son viol

Le 5 février dernier, Loana s’était rendue sur le plateau de Touche pas à mon poste pour raconter une histoire bouleversante. Face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, l’ex-candidate de Loft Story a révélé avoir été victime de viol en septembre 2023.

Elle a alors détaillé tout ce qui s’était passé à ce moment-là. Le jour de son agression, Loana avait croisé une connaissance dans la rue. L’homme en question l’avait invitée à boire un verre chez lui. Une fois sur place, celui-ci aurait tout fermé « à double tour » et aurait, ensuite, mis la clef dans sa poche.

« Il commence alors à me toucher là où il ne faut pas. Je dis non, je ne veux pas, je ne veux pas ! », a raconté Loana.

Mais malgré ce refus de la lofteuse, l’homme ne s’était pas arrêté et l’a « placardée ».

« Au bout d’un moment, on se laisse faire… En fait, j’avais l’impression de me voir, en dehors », a-t-elle déclaré.

Selon Loana, son viol a duré dix heures. Après cela, elle a porté plainte contre son agresseur. Elle a également vu un psychiatre et un médecin légiste pour faire un constat des violences dont elle a été victime.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Loana 👑 (@loana_karesdanje)

À lire Marie Garet refuse d’être comparée à Loana : « Je n’ai pas d’enfant à la DDASS »

Pourquoi n’a-t-elle pas voulu d’un soutien psychologique ?

Quelques mois après son viol, Loana avait, de nouveau, fait face à un autre problème. En janvier dernier, l’ex-candidate du Loft-Story a fait une violente chute dans les rues de Nice. Cela a entraîné un traumatisme crânien et des pertes de mémoire.

Auprès de Closer, elle a expliqué ne pas se rappeler cette chute.

« Je n’ai aucun souvenir d’avoir fait un malaise. Je me suis réveillée à l’hôpital Pasteur, à Nice, où je pensais être en août 2014 ! J’étais incapable de donner mon adresse ou le numéro de téléphone de ma mère », s’est-elle souvenue.

Pendant ce temps, son chien Titi se trouvait chez elle. L’animal était resté dans l’appartement pendant sept jours, sans manger ni boire. Fort heureusement, Titi a pu survivre et a été retrouvé « sain et sauf ».

Vivre autant de traumatismes n’est sans aucun doute pas facile. On pourrait également avoir besoin d’un accompagnement pour pouvoir aller de l’avant, mais Loana a préféré ne pas bénéficier d’un soutien psychologique.

« Je n’ai pas voulu être accompagnée par un psychiatre ou un psychologue. On ne se remet jamais d’un viol, mais j’ai besoin d’avancer et de passer à autre chose », a-t-elle dit.

Néanmoins, la quadragénaire peut compter sur ses proches pour la soutenir. Aujourd’hui, elle habite dans un appartement à Nice, toujours avec son chien. Elle a notamment perdu du poids, sans avoir fait de régime, d’après ses dires.

« Mais j’ai perdu 50% de ma mémoire. Je tente de me reconstruire grâce à mes proches, comme Eryl, et surtout mon amie Delphine, qui m’appelle tous les jours en visio », a-t-elle confié.

On lui souhaite un bon rétablissement et un bon courage pour la suite !

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :