Selena Gomez prend la pose en bikini pour répondre aux critiques sur son poids

Souvent victime de Bodyshaming, Selena Gomez se sert de son compte Instagram pour répondre aux attaques concernant sa prise de poids.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Selena Gomez, qui partage la vie de Benny Blanco connaît bien la toxicité des réseaux sociaux. Elle y reçoit un peu trop souvent des remarques déplaisantes sur son corps. Le 22 janvier dernier, la comédienne a décidé de parler de son physique à travers un message lourd de sens.

Selena Gomez, victime de Bodyshaming

Être une personnalité publique, c’est comprendre que la notoriété a un prix. À part la curiosité constante des médias sur leur vie privée, les stars font aussi face aux commentaires indésirables sur leur physique. C’est le cas de l’actrice et chanteuse américaine Selena Gomez, victime de Bodyshaming sur les réseaux sociaux.

Au cours des dernières années, l’ancienne star de Disney a vécu plusieurs métamorphoses. Depuis le diagnostic de son Lupus, elle a vu son poids fluctuer constamment à cause de certains médicaments. Malheureusement, certains ont profité de ce changement pour critiquer Selena Gomez. Les internautes se sont mis à l’attaquer sur les réseaux sociaux, car elle a pris du poids.

« Mon poids fluctuait constamment parce que je prenais certains médicaments. Et bien sûr, les gens se sont contentés de suivre le mouvement. C’était comme s’ils étaient impatients de trouver un moyen de me rabaisser. On me reprochait d’avoir pris du poids à cause de mon lupus. », confie-t-elle dans un entretien.

Une réponse aux critiques sur son physique

Lundi 22 janvier dernier, Selena Gomez a décidé d’évoquer l’évolution de son corps à travers deux photos. En effet, dans ses stories Instagram, l’amie de Taylor Swift a partagé deux clichés d’elle portant un maillot.

À lire Timothée Chalamet et Kylie Jenner officialisent leur idylle aux Golden Globes

Selena Gomez
Story de Selena Gomez en bikini, à Miami – Crédits photos : Capture d’écran/ Instagram

Sur la première photo, on peut voir la chanteuse plus jeune au bord d’une piscine à Miami. Pour commenter le cliché, la femme la plus suivie sur Instagram écrit :

« Aujourd’hui, je réalise que je ne ressemblerai plus jamais à ça… ».

Ensuite, la seconde photo montre le corps que la jeune femme arbore aujourd’hui. Dans les mots qu’elle a écrits, Selena Gomez fait comprendre qu’elle n’a pas de complexes par rapport à l’évolution de son corps.

« Je ne suis pas parfaite, mais je suis fière d’être moi. Parfois, j’oublie que ce n’est pas grave d’être moi », a-t-elle partagé.

Un combat pour la santé mentale

Le message de Selena Gomez prône l’acceptation de soi qu’elle a toujours souhaité transmettre à ses fans. Il faut savoir que l’interprète de Who says est très engagée sur la question de la santé mentale. D’ailleurs, elle en avait beaucoup parlé dans son documentaire My mind and me.

Selena Gomez
La chanteuse et actrice Selena Gomez, en bikini, à Mexico en 2023 – Crédits photos : Capture d’écran/ Instagram

Par ailleurs, Selena Gomez explique que, malgré l’image qu’elle essaie de faire croire, les commentaires négatifs peuvent parfois l’atteindre. Dans un épisode de Dear…, la fondatrice de Rare Beauty avait évoqué l’impact des insultes sur sa personne. En réalité, certaines remarques l’ont même déjà fait perdre confiance en elle.

« J’ai menti. J’allais sur Internet, je publiais une photo de moi et je disais : ‘Ça n’a pas d’importance. Je ne prends pas en compte ce que vous dites’ », avait-elle raconté.

Elle a ensuite confié que les remarques indésirables l’ont fait « pleurer à chaudes larmes » plus d’une fois. Par moments, Selena Gomez finit par quitter les réseaux sociaux pendant un moment pour échapper aux attaques sur son physique.

Enfin, pour aider les jeunes, l’actrice de Only murders in the building a créé Rare Impact. Il s’agit d’un fond qui récolte des dons pour les soins en faveur de la santé mentale.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :