FR-Alert : pourquoi certaines régions ont reçu une notification ce vendredi matin ?

Les habitants de plusieurs communes de France vont recevoir une notification vendredi 19 janvier dans le cadre du projet FR-Alert. Pourquoi ?

© IStock

Afficher Masquer les titres

Le gouvernement va déployer un système d’alerte sur téléphone nommé FR-Alert. En effet, cet outil va servir à sensibiliser les habitants du littoral méditerranéen sur les risques de tsunami. Découvrez tous les détails dans cet article.

Qu’est-ce que le dispositif FR-Alert ?

Le gouvernement se montre prévoyant. En effet, afin de prévenir le risque d’énormes vagues, une notification via FR-Alert va apparaître sur votre téléphone. Le dispositif concerne donc neuf départements situés sur le littoral méditerranéen :

  • Le Var
  • Les Alpes-Maritimes
  • Les Bouches-du-Rhône
  • L’Hérault
  • Le Gard
  • Les Pyrénées-Orientales
  • La Haute-Corse
  • L’Aude
  • La Corse-du-Sud

Déclenché ce vendredi 19 janvier, ce système a pour objectif de sensibiliser les habitants des communes concernées. Pour ce faire, une notification accompagnée d’un signal sonore leur sera envoyée entre 10 h et 10 h 30. Celui-ci se déclencherait même si le téléphone est en mode silencieux.

À lire Le Village préféré des Français : quels villages sont en compétition pour l’édition 2024 ?

FR-Alert
Un homme recevant une notification sur son téléphone portable – Crédits photos : iStock

Par ailleurs, des délais de réception seront constatés. Et ce, en fonction du terminal mobile, de l’opérateur et de la situation géographique. Cela devrait de ce fait permettre un suivi plus rigoureux du temps de réaction de chaque personne concernée.

Pour information, le gouvernement travaille en étroite collaboration avec plusieurs organismes pour la mise en place de FR-Alert. Ensemble, ces entités entendent instaurer un système efficace pour ainsi mieux prévenir les tsunamis.

D’ailleurs, voici les entités en question :

  • La direction de la transformation numérique (DTNUM)
  • La direction générale de la sécurité civile
  • La gestion des crises (DGSCGC)
  • Le centre d’alerte aux tsunamis (CENALT)
  • L’université d’Avignon

En outre, dans le cadre de ce projet, l’université d’Avignon va déployer plusieurs étudiants sur la commune du Grau-du-Roi dans le Gard. Ces derniers auront en effet pour mission d’observer les réactions de la population lors de la réception de la notification.

À lire « On m’a complètement bernée » : Alicia (Koh-Lanta) réagit après son élimination

Un exercice d’alerte « tsunami » ?

La préfecture des Alpes-Maritimes a émis un communiqué pour confirmer la mise en place du dispositif FR-Alert. Dans ce fameux communiqué, elle informe alors les habitants des modalités du projet.

« Le vendredi 19 janvier, de 10h à 12h, la Préfecture des Alpes-Maritimes organisera un exercice d’alerte “tsunami” aux populations via le nouveau système d’information “FR-Alert” qui permet la diffusion d’un message d’alerte accompagné d’un signal sonore sur les portables », peut-on lire dans le communiqué partagé sur X.

À titre informatif, l’instauration de FR-Alert s’explique notamment par les risques élevés de grosses vagues dans les régions concernées. Régulièrement impacté par des séismes, le littoral méditerranéen peut en effet subir cette catastrophe naturelle dans les années à venir.

Raison pour laquelle l’Unesco a déployé le programme « Tsunami Ready » en juin 2022. Afin de prévenir la catastrophe, l’organisation a pris sur elle de sensibiliser la population des communes du littoral.

Voici donc les réflexes à avoir en cas de tsunami signalé via FR-Alert :

  • Rejoindre un point haut à pied
  • S’éloigner des bords de mer au plus vite pour gagner un point haut
  • Évitez les déplacements en voiture
  • Rejoindre au plus vite le large si vous vous trouvez en mer
  • Suivre rigoureusement les consignes des autorités officielles
  • Se tenir informé de l’évolution de la situation en écoutant les médias
  • Rester en lieu sûr jusqu’à la fin de l’alerte

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :