« Je ne crois pas que je suis allée trop loin » : Géraldine Maillet répond après ses propos sur les antivax

Géraldine Maillet a suscité un tollé sur la Toile en associant le rejet des vaccins à de l'antisémitisme. Elle a s'expliquer ce 16 janvier.

© C8

Afficher Masquer les titres

Née en 1972, la chroniqueuse a d’abord fait carrière comme mannequin, puis en tant que romancière. Elle rejoint Cyril Hanouna sur Europe 1 en 2014, avant de faire ses débuts dans TPMP en 2016. Véritable pilier de l’émission, elle intervient souvent sans mâcher sur mots sur les actualités discutées en plateau. Aussi, sur les réseaux sociaux, Géraldine Maillet agace fréquemment les internautes. Mais lundi 15 janvier, celle que beaucoup adorent détester, est allée un peu trop loin. Aussi, ce mardi 16 janvier, a dû faire face à plusieurs adversaires, venus lui demander des comptes sur C8. On fait le point !

Géraldine Maillet, sommée de s’expliquer dans TPMP

Dans le monde de la télévision, il arrive que la nuance et l’exactitude ne fassent pas partie des priorités. Le règne des petites phrases impactantes s’impose régulièrement sur le petit écran. Voilà pourquoi la chroniqueuse, qui sait très bien faire parler d’elle, a risqué une déclaration un peu audacieuse ce 15 janvier. En dressant un parallèle entre les manifestants antivax durant la pandémie et l’antisémitisme. Un rapprochement énoncé tandis que Géraldine Maillet débattait sur le plateau de TPMP avec Myriam Palomba.

« Vous êtes amnésique alors parce que dans les manifestations anti-passe sanitaire ou anti-vaccin,il y avait toute la frange antisémite “Mais qui ?”

Sur la Toile, cette déclaration, relayée un peu partout, lui a attiré les foudres de certains internautes. Aussi, dès le lendemain, ce 16 janvier, la chroniqueuse a dû faire face à plusieurs personnalités, pour une mise au point. Épaulée par Éric Naulleau, Géraldine Maillet a d’abord échangé avec Gérard Delepine, un ancien médecin :

« Non, je ne crois pas que je suis allée trop loin hier. Et je pense qu’effectivement, ça n’était pas le sujet au départ. (…) Dans ces manifestations, il y avait une frange malgré tout antisémite. Et encore une fois, je ne fais pas un amalgame. »

Après cet invité, la chroniqueuse a également dû faire face aux arguments de Florian Philippot, et ceux de Béatrice Rosen.

À lire « Devine qui est de retour » : Camille Combal dévoile une caméra cachée, les internautes conquis

Éric Naulleau quitte le plateau à la demande de Cyril Hanouna

Le polémiste, habitué des débats houleux à l’antenne, a eu, tout comme Géraldine Maillet, un accrochage avec Florian Philippot. Le sujet ? L’existence d’un supposé pass sanitaire en Suède. Une information démentie en direct, puisque le pays avait simplement mis en place un dispositif de ce genre pour les rassemblements de plus de 100 personnes. Comme Éric Naulleau ne voulait pas reconnaître son erreur, l’animateur de TPMP a préféré lui demander de retourner en coulisses.

« On va arrêter là, parce que je déteste la mauvaise foi. (…) Éric, je t’adore, mais ne dit plus rien parce que c’est insupportable. »

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :