Pierre-Jean Chalençon : que devient l’ancien acheteur d’Affaire conclue ?

Suite à son départ d’Affaire conclue, Pierre-Jean Chalençon se fait discret. Qu’en est-il de l’ex-acheteur de France 2 ?

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Pierre-Jean Chalençon, personnage aux cheveux longs et lunettes noires, est célèbre pour sa collection, notamment dédiée à Napoléon Iᵉʳ. Il a été une figure marquante d’Affaire conclue sur France 2 de août 2017 à juillet 2020. Son départ de l’émission, motivé par plusieurs polémiques, a marqué la fin de son extravagant passage sur France 2. Depuis 2020, ce visage excentrique de la chaîne ne figure plus à l’antenne. Une question demeure : que devient l’emblématique collectionneur ?

L’expert décortique le film de Ridley Scott

Récemment, Pierre-Jean Chalençon, fervent admirateur de Napoléon Iᵉʳ, a fait un retour remarqué à la télévision. Il a partagé son point de vue sur le film de Ridley Scott dédié à l’illustre empereur.

Celui-ci a offert son analyse sur cette œuvre cinématographique qui dépeint l’ascension impitoyable de Napoléon. Selon lui, le réalisateur, a opté pour une approche singulière, loin du film historique traditionnel ou du biopic.

À lire « D’ailleurs, qui la supporte ? » : Pierre-Jean Chalençon tacle méchamment son ancienne acolyte, Caroline Margeridon

Celui-ci qualifie l’œuvre de Scott comme une histoire d’amour complexe entre un homme et une femme. Il souligne aussi la nécessité d’accepter ce parti pris, y compris le choix de la langue anglaise pour le tournage. Pour lui, l’acceptation de cette vision est cruciale pour une expérience positive, sinon cela pourrait s’avérer délicat.

Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon pose avec une reproduction de Bonaparte à cheval par le peintre Jacques-Louis David lors du dîner de gala du Nouvel An orthodoxe au Palais Vivienne le 15 janvier 2023 à Paris, France – Crédits photos : Getty Images

Toutefois, l’expert souligne avec précaution que le film doit être considéré avec réserve du point de vue historique. Il pointe quelques erreurs historiques flagrantes, mais suppose que Ridley Scott était probablement au courant de ces inexactitudes.

Pierre-Jean Chalençon caractérise l’œuvre comme une interprétation moderne et romancée de Napoléon et déconseille son utilisation comme source d’apprentissage. Il plaisante sur le risque de mauvaises notes si des élèves venaient à partager ces éléments avec leurs professeurs d’histoire.

Les débuts de Pierre-Jean Chalençon

La passion de Pierre-Jean Chalençon pour Napoléon Bonaparte a pris racine dès l’enfance. Tout a commencé le jour où ses parents lui ont offert une bande dessinée sur l’empereur.

À lire Un si grand soleil (spoilers) : petit résumé des épisodes de la semaine du 26 février 2024

Sa véritable collection a commencé avec ses premières réussites scolaires, à 15 ans. En récompense, il a acquis une Vespa, qu’il a échangée plus tard contre une première lettre historique. Il s’agissait de celle de la victoire d’Iéna en 1806.

Avec le temps, sa palette composée de 1500 à 2000 pièces, a subi des ajustements. Son désir constant d’acquérir des pièces exceptionnelles l’a conduit à vendre de nombreux objets. Il souhaitait ainsi enrichir son arsenal avec des pièces plus importantes. Actuellement, il est fier de posséder entre 400 et 500 pièces hors du commun.

26 ans après ses débuts, ce dernier se proclame détenteur de la plus grande collection du monde dédiée à Napoléon. Puis en 2014, Pierre-Jean Chalençon a fait son entrée dans la sphère publique. Il a exercé en tant qu’expert avec Sophie Davant dans Vos objets ont une histoire sur France 2.

Puis en août 2017, l’homme d’affaires a rejoint l’équipe d’acheteurs de l’émission Affaire Conclue. Après trois ans dans cette émission, il a abandonné son rôle d’animateur télévisé. Depuis lors, il est souvent l’objet de vives discussions.

À lire « Il disait que j’étais une vache, un boudin » : Lara Fabian revient sur cette interview de Thierry Ardisson qu’elle n’oubliera jamais

Les revenus de Pierre-Jean Chalençon

L’été dernier, lors de son passage chez Jordan Deluxe, Chalençon a partagé ses revenus chez France 2. Il a aussi évoqué ses perspectives de retraite limitées en raison d’une cotisation insuffisante.

À ses débuts, pour une journée de tournage de quatre émissions, Pierre-Jean Chalençon ne percevait que 500 euros HT. Après trois à quatre ans, il a atteint 1 500 euros par journée de tournage.

De plus, l’expert souligne qu’ils étaient obligés d’acheter des objets dans le cadre du concept de l’émission. Aussi, il considère ce montant comme non rentable. Malgré ses succès ultérieurs, ce dernier ne prévoit pas une retraite confortable. La raison en est les cotisations limitées au début de sa carrière. Il anticipe un revenu de retraite d’environ 700 euros.

Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon assiste à la soirée d’anniversaire de Jean-Barthélémy Bokassa au 3 quai de la Tournelle le 20 septembre 2022 à Paris, France – Crédits photos : Getty Images

Mais à 53 ans, il affirme ne pas s’en préoccuper. Celui-ci déclare qu’il n’a pas l’intention de prendre sa retraite dans les dix prochaines années.

À lire N’oubliez pas les paroles : la Maestro Honorine quitte le jeu après 30 victoires

En cas de besoin financier, il envisage de vendre des œuvres d’art ou de continuer ses activités artistiques. En revanche, la valeur de son patrimoine, surtout composé d’objets de collection liés à Napoléon Iᵉʳ, reste incertaine.

Dorénavant, l’homme d’affaires gère le Palais Vivienne à Paris depuis 2015. Il a acquis deux étages pour six millions d’euros. L’avenir de ce collectionneur passionné reste à suivre.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :