Allocation de rentrée scolaire : quel montant pour le versement de août 2023 ?

Chaque année, des millions de ménages attendent l'allocation de rentrée scolaire pour acheter les fournitures de leurs enfants.

© Crédits photos : iStock

Afficher Masquer les titres

En France, de nombreuses familles comptent sur les aides de la CAF pour s’en sortir. Et particulièrement en cette période de forte inflation. Ainsi, cet organisme verse, tout au long de l’année, des compléments de revenus ou encore des prestations familiales. Mais lorsque le mois d’août arrive, une prestation bien particulière s’adresse aux parents. Il s’agit de l’allocation de rentrée scolaire. Tous les ans, l’opinion se divise au sujet de cette aide. Mais de quels montants parle-t-on exactement ? On fait le point tout de suite, loin des clichés et des idées reçues.

Allocation de rentrée scolaire : une grosse prime ?

On entend souvent des éditorialistes ou des passants, estimer qu’il s’agit d’une largesse inutile. D’après certains commentateurs, cet argent servirait à acheter des écrans plats ou encore des smartphones. En réalité, comme nous allons le voir, l’allocation de rentrée scolaire ne représente qu’une aide limitée, calculée pour financer les achats des élèves.

Quand a lieu le versement ?

Pour permettre au parent d’acheter tout le nécessaire avant la reprise des courses, ils reçoivent cette prime autour du 15 août. Ce qui leur laisse un délai suffisant pour se procurer :

À lire « Je n’ai plus rien » : une mère de 7 enfants devant rembourser plus de 22 000 euros à la CAF raconte son calvaire

  • Les livres, stylos, cahiers, cartables et l’ensemble des objets demandés par les professeurs.
  • Le paiement de certaines inscriptions, notamment des activités sportives ou culturelles.

Il n’existe aucune obligation ni suivi dans les dépenses réalisées avec l’allocation de rentrée scolaire. Les familles ont la liberté de consacrer ce coup de pouce aux dépenses qui leur semblent nécessaires.

Le montant de l’allocation de rentrée scolaire

Le 1er avril 2023, L’ARS a connu une revalorisation de 1,6 %, en raison de l’inflation qui impacte tous les secteurs de notre économie. Pourtant, il faut bien comprendre qu’elle reste variable selon l’âge des enfants à charge dans le foyer. De plus, elle ne concerne que les enfants scolarisé dans l’enseignement primaire ou secondaire.

  • Comptez 398,09 euros pour un élève âgé de 6 à 10 ans.
  • L’allocation de rentrée scolaire atteint 420,05 euros pour un adolescent de 11 à 14 ans.
  • Enfin, la prime s’élève à 434,61 euros, pour un jeune ayant entre 15 et 18 ans.
L'allocation de rentrée scolaire permet de financer les fournitures des écoliers
L’allocation de rentrée scolaire permet de financer les fournitures des écoliers – Crédits Photos : iStock

Qui peut percevoir cette aide ?

L’allocation de rentrée scolaire ne change pas de montant selon les revenus des parents. Elle a les mêmes montants pour tous, seul l’âge des enfants entre en compte. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’un dispositif qui cible uniquement les classes moyennes. Néanmoins, il existe un plafond de ressources à ne pas dépasser pour en bénéficier :

  • Si vous avez un enfant à charge, votre revenu net ne doit pas excéder 25 775 euros par an.
  • Si vous avez deux enfants à charge, vous ne devez pas gagner plus de 31 723 euros par an.
  • Si vous avez 3 enfants à charge, il ne faut avoir un revenu supérieur à 37 671 euros par an.
  • Dans un foyer avec 4 enfants à charge, le revenu net ne doit pas dépasser 43 619 euros.

Au-deçà de ces plafonds, vous ne faites pas partie du public éligible. Cependant, si vos revenus dépassent légèrement ce barème, vous pouvez contacter votre CAF. En effet, elle peut vous accorder une allocation de rentrée scolaire partielle. Dans ce cas, vous percevrez un coup de pouce moins important que les foyers avec un niveau de ressources situé sous le plafond.

À lire Compte CAF : pourquoi est-il fortement recommandé de changer votre mot de passe ?

Sources : moneyvox.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :