Claude François : très « coléreux » ? Michèle Torr sort du silence sur le chanteur

Michèle Torr était sur Sud Radio pour parler de sa carrière musicale. La chanteuse a aussi parlé de Claude François et de son comportement.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

La légende Claude François est connue pour son perfectionnisme. La chanteuse Michèle Torr, qui a déjà collaboré avec lui, en a souvent parlé. Le 20 février dernier, elle était sur Sud Radio dans Les clefs d’une vie. Lors de l’entretien, Michèle Torr a évoqué le chanteur en parlant de son comportement. Elle s’est souvenue du caractère volcanique de Claude François.

Claude François : sa vie et sa carrière

Claude François a interprété des chansons qui sont restées populaires même des années après sa disparition. L’artiste est né le 1er février 1939, en Égypte. Claude François arrive à Monte-Carlo à l’âge de 17 ans et commence à suivre des cours de musique.

En 1959, il rencontre Janet Woollacott, une danseuse anglaise avec qui il se marie l’année suivante. Dans les années 60, le couple s’installe à Paris. Claude François adopte le nom de scène Koko et sort son premier 45 tours Le Nabout twist. Cela n’a malheureusement pas connu un succès.

À lire « Il faut vraiment que tu viennes… » : Dave raconte sa dernière visite chez Claude François

Le chanteur persévère et gagne enfin en notoriété en 1962. La chanson Belles Belles Belles marque le lancement de sa carrière. Claude François enchaîne les succès avec les titres comme Si j’avais un marteau et Même si tu revenais.

Dans les années 70, il sort les fameuses chansons Le téléphone pleure et Alexandrie Alexandra. Des titres dont on se souvient encore jusqu’à ce jour. D’ailleurs, c’est en 1974 qu’il a dévoilé le titre Le mal-aimé.

Durant sa carrière, il collabore avec plusieurs artistes tels que Patrick Juvet et Etienne Roda-Gil. Le 11 mars 1978, le chanteur est victime d’une électrocution dans sa salle de bain. Ce tragique accident lui a coûté la vie alors qu’il avait 39 ans.

Un artiste perfectionniste, parfois excessif

Il ne faut pas le nier, Claude François a traversé plusieurs générations avec ses chansons inoubliables. L’interprète de Chanson populaire était aussi connue pour son attitude qui n’était pas toujours exemplaire.

À lire Claude François : cette chanson qu’il a dédiée à France Gall

Les artistes qui ont travaillé avec le chanteur ont tous eu un mauvais souvenir. Alain Chamfort en a parlé l’année dernière dans On refait la télé. Cloclo avait aidé le chanteur à démarrer sa carrière. Seulement, il aurait été un peu jaloux du succès de son apprenti.

« Il ne supportait pas que les gens aient du succès avant lui. Comme il a fait de moi une petite vedette, ça marchait, ça le rendait fou de rage », expliquait Alain Chamfort à Jade et Éric Dussart.

Une autre artiste a aussi laissé un commentaire sur le comportement de l’interprète de Comme d’habitude. Selon Stone du duo Stone et Charden, le regretté chanteur aurait été « odieux avec les Claudette, avec les filles ». Annie Gautrat, de son vrai nom, se souvient aussi de l’artiste comme une personne « imbu de lui-même ».

Michèle Torr en a aussi à dire sur le comportement de Claude François. La chanteuse avait fait les premières parties de Cloclo dans les années 1960. En janvier, dans C à Vous , elle s’est souvenue de la nature perfectionniste du chanteur.

« Il était perfectionniste, il était excessif, mais tout ça, c’était pour son métier, pour faire mieux. Il dépassait les bornes des fois,avec les choristes, avec les musiciens », avait-elle déclaré lors de l’émission.

Claude François aurait été « très coléreux »

Le 20 février 2023, Michèle Torr a parlé de sa collaboration avec Claude François sur Sud Radio. Elle commence par avouer avoir eu la chance de travailler et de partir en tournée avec Cloclo. L’interprète de Emmène-moi danser ce soir se dit qu’elle a fait « l’école Claude François ».

« Je pense avoir appris des choses parce que c’est un grand professionnel qui était vraiment perfectionniste », a-t-elle confié.

Elle n’a toutefois pas nié l’attitude souvent excessive du chanteur. Le journaliste questionne la chanteuse sur la rumeur disant que Claude François insultait ses musiciens et choristes en plein concert.

« Il était aussi très coléreux, on le sait », répond Michèle Torr.

La chanteuse poursuit en disant « le spectacle n’était jamais le même ». Claude François aurait souvent changé le texte des chansons pour « dire une vacherie » à un musicien.

Pour Michèle Torr, sa collaboration avec l’artiste a été comme une « école exceptionnelle ». Malgré son caractère, Claude François a laissé un tendre souvenir à la chanteuse. Il lui aurait offert un parfum qu’elle a toujours gardé.

À lire Claude François : les exigences improbables du chanteur selon Isabelle Forêt

Sources : voici.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :