« J’ai une complicité énorme avec lui » : Booder évoque sa relation très complice avec son fils

Dans le podcast Amuse bouche de Roman Frayssinet, Booder se confie sur son fils « plus intelligent » que lui. Découvrez ses confidences.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Booder était l’invité du podcast Amuse bouche dimanche 28 janvier dernier. Dans cette émission animée par Roman Frayssinet, l’humoriste a parlé de sa paternité et du caractère de son petit garçon, né en 2011. Bien qu’il soit plutôt discret sur sa vie privée, le comique s’est laissé aller à quelques anecdotes sur ce dernier. On fait le point dans cet article.

Booder se confie sur l’intelligence de son fils

Roman Frayssinet ouvre le bal en rappelant que Booder s’est déjà qualifié lui-même d’« enfant turbulent ». Il lui a ensuite demandé comment il était avec son fils. L’intéressé a répondu que son petit gars avait une intelligence bien particulière.

« Il fait partie de ces enfants, et c’est pas parce que c’est mon fils, mais il fait partie de ces enfants intelligents », a expliqué l’ami de Jamel Debbouze.

Juste après cela, le quadragénaire s’est tout de suite attaqué sur l’avantage et l’inconvénient de cela sur sa relation avec son fils.

« Les enfants intelligents, il y a un avantage, c’est qu’ils sont intelligents. Et il y a un inconvénient… C’est qu’ils sont intelligents », a-t-il confié à ce sujet.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Paname Art-Café (@panameartcafe)

Cela peut paraître paradoxal, mais non. D’ailleurs, Booder n’a pas manqué d’expliciter ses propos :

« C’est-à-dire que quoi que tu lui dises, il va te faire… Surtout quand il est plus intelligent que leur père, c’est fatigant (…) Parce que des fois, il me dit : “Mais nan papa, c’est pas possible, mathématiquement parlant ce que tu me raconte”. »

Vous l’aurez compris, ce n’est pas toujours facile pour Booder de vivre avec un enfant qui semble plus intelligent que lui. Cela dit, comme l’a déclaré l’humoriste, c’est justement cette particularité qui renforce sa complicité avec son fils.

« J’ai une complicité énorme avec lui », a-t-il affirmé.

L’humoriste reprend l’éducation de son père

Toujours dans l’émission Amuse bouche, Booder s’est aussi livré sur son rapport à la paternité. Notamment l’éducation qu’il transmet à son fils. Il évoque un héritage familial qu’il tient de son propre père. Selon l’humoriste, son père lui a appris les valeurs du dialogue, de la tolérance, du respect et de la non-violence.

« Je reprends la même éducation que mon père m’a donnée, c’est-à-dire la discussion, essayer de comprendre, le vivre ensemble, de respecter les gens, et d’essayer de se faire respecter, que la violence est le dernier recours », a-t-il confié avec émotion.

Un témoignage touchant qui montre que Booder est un papa attentionné et impliqué.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Booder (@booder_officiel)

À lire Jean-Luc Reichmann et Booder prennent la parole : « Non, pas de vidéo… »

D’ailleurs, après tous ces témoignages d’amour, croyez-vous que Booder est un papa poule ? C’est probablement le cas. En effet, au cours de la même interview, le père de famille confie qu’il craint le moment où son enfant grandira et s’éloignera de lui.

« Je redoute cette période-là, c’est une période qui peut me déstabiliser », a-t-il avoué.

Cette angoisse pourrait venir de son propre vécu. Rappelons qu’il a grandi dans un environnement familial chaleureux. Il entretient toujours une relation complice avec son père, qui l’a soutenu dans sa carrière. Quoi qu’il en soit, Booder a encore quelques années devant lui, avant que son fils ne prenne son envol…

Sources : programme-tv.net

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :