Paiement en argent liquide : voici le nouveau montant que vous ne pouvez pas dépasser dans l’Union européenne

Le Parlement européen et les pays membres de l’UE ont enfin trouvé un terrain d’entente au sujet du plafond des paiements en argent liquide.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Désormais, il ne sera plus possible de dépasser ce montant quand vous payez en argent liquide. Cela concerne les États membres de l’Union européenne qui ont fixé ce seuil avec le Parlement européen depuis deux ans. On fait le point dans cet article.

Un accord européen trouvé sur l’argent liquide

Dans certains pays européens, les paiements en argent liquide se font de plus en plus rares, notamment depuis la crise sanitaire. Cependant, dans d’autres, comme l’Allemagne et l’Autriche, ce type de paiements demeure très courant.

De plus, ils s’effectuent sans plafond de montant imposé. En France, en revanche, pour pouvoir payer plus de 1 500 euros en liquide, il faut une preuve écrite. En effet, l’Hexagone fait partie des quelques pays européens ayant déjà plafonné leur paiement en cash.

À lire Retraits d’argent : attention si vous retirez dans une autre banque, les frais ont augmenté

Le Parlement européen avait l’intention de l’imposer aux pays de l’Union européenne depuis plusieurs années. En effet, le plafond des paiements en argent liquide ont fait l’objet de nombreuses et longues tractations. Il a donc fallu deux ans pour trouver un accord ce jeudi 18 janvier 2024.

Argent liquide
Gros plan d’un homme âgé comptant de l’argent liquide en Euro – Crédits photos : iStock

Paiement en argent liquide limité à 10 000 euros

Le Parlement européen et ses pays membres se sont accordés à plafonner les paiements cash à 10 000 euros. Ce nouveau dispositif sur le paiement en argent liquide devrait entrer en vigueur au sein de l’Union européenne cette année.

Cette réglementation a pour objectif de rapprocher celles déjà existantes, disparates dans les 27 pays membres de l’UE. Ce qui permettra de détecter et de limiter les transactions douteuses. D’ailleurs, cette nouvelle règle fait partie d’un texte qui vise à mieux lutter contre le financement du terrorisme.

D’après Vincent Van Peteghem, ministre belge des Finances, les terroristes et les criminels ne pourront plus ainsi légitimer leurs profits.

À lire Argent liquide : quel montant maximum peut-on garder chez soi ?

Une mesure contre le blanchiment d’argent

Cette législation sur le paiement en argent liquide vise aussi le durcissement des services de renseignements financiers. Cela harmonisera les règles contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. En particulier celles imposées aux banques, aux agences immobilières ou aux casinos.

C’est pour que ces entités puissent identifier leurs clients ou les propriétaires d’actifs via des montages financiers opaques. D’ailleurs, une agence de l’Union européenne devrait voir le jour pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Le Parlement européen et les pays membres de l’UE ont approuvé sa création en décembre. Cette agence, appelée Anti-money laundering authority (AMLA), supervisera et sera également en charge de coordonner les autorités nationales pour combattre les activités douteuses.

Plusieurs pays convoitent le futur siège de cette organisation. Parmi ceux-ci, la France et l’Allemagne.

À lire Argent liquide : combien pouvez-vous déposer sans avoir besoin de justificatif ?

Argent liquide
Gros plan d’une main qui sort de l’argent liquide d’un portefeuille – Crédits photos : iStock

Une règle qui concerne plusieurs commerces

Cette règle sur le paiement en argent liquide devra en outre s’étendre au secteur des cryptos-actifs pour garantir une traçabilité. Le commerce des produits de luxe comme les métaux précieux, les bijoux, les montres devront aussi s’y soumettre.

Elle concernera par ailleurs le commerce des voitures très haut de gamme, des jets privés ou des yachts. Même les clubs de football professionnels et leurs agents devront aussi suivre cette réglementation.

Sauf que ces derniers disposeront d’une période de transition de cinq ans après l’entrée en vigueur du texte. De ce fait, ils ne s’y soumettront qu’à partir de 2029. La Commissaire aux Services financiers, Mairead McGuinness, a salué cette nouvelle réglementation, selon BFMTV.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :