« J’ai fait quinze jours de prison » : Jacques Dutronc raconte une drôle d’anecdote

Pendant son service militaire, Jacques Dutronc a commis une bourde qui lui a valu de se faire emprisonner. Découvrez toute l’histoire.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Dans son autobiographie intitulée Et moi, et moi, et moi, Jacques Dutronc se livre sur son expérience à l’armée. Il y raconte notamment comment une décision irréfléchie l’a conduit à passer plusieurs jours en prison. Voici les détails.

Les confidences de Jacques Dutronc

Jacques Dutronc multiplie les confidences ces derniers temps. En plus des interviews, il s’est confié plus en détail sur sa vie dans son autobiographie.

Dans les pages de cet ouvrage sorti le 16 novembre dernier, le chanteur raconte de nombreux souvenirs. L’un d’eux remonte à l’époque de sa naissance, en pleine guerre mondiale.

À lire Françoise Hardy souffrante : son cri du cœur à Emmanuel Macron

Jacques Dutronc
Le chanteur Jacques Dutronc assiste au défilé Etam dans le cadre de la Paris Fashion Week Womenswear Spring/Summer 2017 le 27 septembre 2016 à Paris, France – Crédits photos : Getty Images

Alors que le chaos régnait et que les Allemands mettaient la pression, la mère de Jacques Dutronc perd les eaux. Son père, alors obligé de chercher un endroit où faire naître son fils, décide de braver le couvre-feu. Sans laisser passer, il se rend au commissariat le plus proche.

« Il est tombé sur le Kommandantur, le seul bâtiment éclairé. Là, on lui a indiqué le poste de police qui a envoyé une estafette. J’ai donc été à deux doigts de naître dans un panier à salade. », raconte l’auteur-compositeur dans son livre.

Par chance, Jacques Dutronc a attendu d’être à la clinique avant de pousser son premier cri. Il a vu le jour dans un établissement près de la porte Champerret, à 5 h 20 du matin.

Son expérience dans l’armée

Dans son livre, Jacques Dutronc se confie aussi sur son service militaire. Une expérience déplaisante, qu’il aurait bien aimée ne jamais vivre.

En effet, l’icône de la chanson ne se voyait pas du tout en uniforme dans ses jeunes années. Au lieu de servir dans l’armée, il voulait plutôt se pencher sur sa passion, et faire de la musique.

Malheureusement pour lui, il n’a pu échapper au service militaire. Ainsi, Jacques Dutronc s’est retrouvé à faire ce qu’il redoutait le plus, jouer au bon petit soldat.

« Je me suis fait avoir (…) On m’a collé à des emplois bizarres, comme maître ouvrier aux transmissions, régulateur chiffreur et monteur en ligne. J’ai également été fourrier, le mec avec qui il faut absolument être bien quand tu es militaire », écrit-il dans son livre.

Un séjour en prison

Le service militaire de Jacques Dutronc a duré 18 mois. Une période pendant laquelle, bourdes et mésaventures se sont enchaînées pour le chanteur. En effet, au cours de son service, Jacques Dutronc a fait quelques erreurs qui lui ont valu de lourdes sanctions. Ce fut notamment le cas la fois où il a essayé d’échapper à ses obligations.

À lire « C’est un cauchemar » : les confidences déchirantes de Françoise Hardy sur son état de santé

Jacques Dutronc
Les artistes Thomas Dutronc et son père Jacques Dutronc se produisent sur scène lors des 37e Victoires de la Musique à La Seine Musicale le 11 février 2022 à Boulogne-Billancourt, France – Crédits photos : Getty Images

Dans son livre, le chanteur a raconté avoir abandonné son service pour revenir à Paris. Lassé du quotidien mouvementé de soldat, il a fui le camp pour retourner à son ancienne vie.

Mais alors qu’il avait réussi à déjouer la police militaire, des regrets ont commencé à le ronger. Finalement, Jacques Dutronc finit par retourner au camp au bout de deux jours. Ce qui ne l’a pas empêché de goûter à la sanction.

« Je suis revenu, j’ai fait quinze jours de prison », raconte-t-il dans son ouvrage.

Sources : programme-tv.net

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :