Changement d’heure : quand faut-il passer à l’heure d’hiver cette année ?

C’est bientôt le moment de passer à l’heure d’hiver où les journées seront plus courtes. Voici la date de changement d’heure pour 2023.

© iStock

Afficher Masquer les titres

La France va passer à l’heure d’hiver dans quelques semaines. Comme chaque année, le changement d’heure aura lieu le dernier dimanche du mois d’octobre, soit le 29 octobre prochain. Voici comment ajuster votre horloge pour vous adapter.

Passage à l’heure d’hiver en 2023

Tous les ans, l’heure en France connaît 2 changements saisonniers. Le premier a lieu au mois de mars pour passer à l’heure d’été. Le second se déroule au mois d’octobre pour le changement d’heure d’hiver.

Pour 2023, le passage à l’heure d’hiver se déroulera la nuit du samedi 28 octobre au dimanche 29 octobre. À 3 heures du matin, il faudra mettre l’aiguille sur « 2 » afin d’obtenir 2 heures du matin. Ce changement d’heure vous donne donc une heure de sommeil supplémentaire.

À lire Changement d’heure : ces pays ont abandonné le dispositif, découvrez pourquoi

Il va toutefois avoir des conséquences sur votre quotidien. À l’heure d’hiver, le soleil se lèvera et se couchera plus tôt. En effet, le coucher du soleil sera aux alentours de 17h 30. Les journées seront ainsi un peu plus courtes qu’en heure d’été.

Changement d'heure
Réveillé par un réveil, un jeune homme endormi le tient à la main sur fond jaune, tôt le matin à 6 heures – Crédits photos : iStock

Une mesure pour faire des économies d’énergie

Pour rappel, le changement d’heure a été mis en place pour faire des économies d’énergie durant la crise pétrolière. Appliquée depuis 1975, la mesure était pendant un temps efficace pour réduire la consommation en matière d’éclairage.

En 2009, un rapport de l’ADEME a révélé qu’il a permis une économie d’énergie de 440 GWh. Cependant, au fil des années, les gains d’économies d’énergie semblent diminuer. Jusqu’ici, la France continue d’appliquer le changement d’heure, qui n’est pourtant pas sans conséquence.

L’institut national du sommeil et de la vigilance a en effet relevé une hausse des accidents routiers, des crises cardiaques et des états dépressifs. Et ce, durant la semaine qui suit le passage à l’heure d’été.

À lire Changement d’heure : pourquoi n’a-t-il pas été supprimé comme prévu ?

Pour information, le changement d’heure d’été consiste à avancer l’heure des horloges d’une heure. Cela conduit à un manque de sommeil qui peut faire des dégâts. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que l’UE est favorable à sa fin.

Fin du changement d’heure dans l’UE ?

Le changement d’heure est de plus en plus controversé. D’ailleurs, la fin de cette pratique a déjà été envisagée en mars 2019. L’Assemblée nationale a en effet mené une enquête qui a révélé que 84 % des sondés étaient en faveur de son abolition.

La Commission européenne prévoyait de supprimer le changement d’heure à compter de l’année 2021. Chaque État membre de l’Union européenne devait choisir entre rester à l’heure d’hier ou à l’heure d’été. Les Français étaient majoritaires à préférer cette dernière.

« Cependant, en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, ce texte sur la fin du changement d’heure n’est plus à l’ordre du jour et ne devrait pas être discuté dans un avenir proche », indique le gouvernement sur le site vie-publique.fr.

Par ailleurs, en dehors de l’UE, plusieurs pays pratiquent le changement d’heure saisonnier. C’est par exemple le cas du Canada, des États-Unis ou encore de l’Australie. En revanche, l’Argentine, la Tunisie, la Turquie, la Russie, l’Arménie l’ont déjà abandonné.

À lire Le changement d’heure, c’est pour bientôt : pourquoi se fait-il à 3 heures du matin ?

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :