Compteur Linky : la mise au point de Enedis concernant le remboursement de 130 euros

Enedis demanderait à se faire rembourser pour l’installation de ses compteurs Linky. La société réclamerait 5,7 milliards à ses utilisateurs.

Compteur Linky : la mise au point de Enedis concernant le remboursement de 130 euros – Source : iStock

Les utilisateurs de compteur Linky sont inquiets. Depuis quelques semaines, des rumeurs pas très rassurantes circulent au sujet du dispositif. Notamment concernant le remboursement de 130 euros pour ceux qui acceptent d’installer le boîtier vert. Qu’en est-il réellement ? On vous dit tout dans cet article.

S’agit-il de simples rumeurs ou d’une réalité ?

Présent dans 90 % des ménages, le compteur Linky a fait beaucoup parler de lui dernièrement. Selon certaines informations, ces utilisateurs seraient maintenant contraints de rembourser l’installation qui devait pourtant être gratuite.

Bien sûr, de nombreuses personnes sont contre. Alors qu’en 2011, le gouvernement avait assuré que la pose du compteur se ferait gratuitement. Comment se fait-il qu’on en soit arrivé là ? Si la raison n’a pas encore été dévoilée, des rumeurs ont circulé au sujet de la somme que devront payer les utilisateurs.

Le montant s’élèverait à 5,7 milliards d’euros. Toute cette somme serait à diviser entre tous les utilisateurs du compteur Linky. En tout, une personne possédant le dispositif devra alors payer 130 euros. Fausse information ou vérité ? Il faudra attendre pour voir ce qu’il en sera réellement.

Ce qui est sûr, c’est que ce remboursement ne va pas arranger le cas de Linky. Le compteur avait en effet subi diverses critiques par le passé. Le plus souvent, c’était à cause de son côté un peu trop intrusif.

Alors que les rumeurs vont bon train depuis quelques semaines, Enedis est sortie du silence pour tout démentir. Selon la compagnie, tout ce qui a été dit concernant son compteur est faux.

Compteur Linky : Enedis met les choses au clair

L’entreprise n’aurait pas l’intention de faire payer la pose du compteur à ses utilisateurs. De ce fait, l’installation est et restera gratuite. Une nouvelle qui rassure, mais qui n’a malheureusement pas suffi à enlever le doute chez certains.

En effet, malgré les déclarations d’Enedis, un grand nombre de personnes pensent encore qu’un remboursement leur sera imposé. Un remboursement qui, selon eux, se fera à partir de l’année prochaine.

Sur les réseaux sociaux, on peut voir que les doutes continuent d’envahir les esprits. Certains, pour contester un éventuel remboursement, en sont venus à faire une pétition. Cette pétition a été signée par plus de 50 000 utilisateurs de Linky et aurait eu certainement l’appui d’Adrien Quatennens.

Ce dernier avait, en effet, beaucoup décrié le compteur Linky par le passé. En 2021, il avait dit du dispositif qu’il était moins efficace que les compteurs d’ancienne génération.

« Avec EDF, créée en 1946, ça fonctionnait bien. Parfois, il faut le dire, c’était mieux avant, avant que la Commission européenne n’impose l’ouverture à la concurrence qui n’a pas fait baisser les prix », a déclaré le coordinateur de la France insoumise.

Durant son interview, le député avait défendu bec et ongles EDF. Selon lui, si la société en est arrivée à ce point, c’est parce qu’on lui a imposé des choses. Notamment, de « mettre à disposition de ses concurrents sa production ».

« La situation financière difficile d’EDF est le fruit pourri de l’ouverture à la concurrence (…) On a besoin de faire une transition et une planification écologiques. On est au pied du mur. Les éoliennes, il faut en mettre un maximum au large », a-t-il conclu.

Compteurs Linky anciens : il y aura des pénalités

Une nouvelle assez étonnante a été officialisée dernièrement. Ceux qui ont encore un compteur d’ancienne génération installé chez eux devront payer une pénalité. Cette pénalité s’élèvera à hauteur de 8,30 euros par bimestre et s’appliquera à partir de 2023.

La mesure a été tranchée par la CRE il y a de cela quelques mois. La raison pour laquelle elle a pris cette décision ? Elle veut inciter tous ceux qui n’ont pas encore Linky à installer le dispositif chez eux.

Comme indiqué par le gouvernement, la pénalité de 8,30 euros par bimestre sera directement prélevée sur la facture d’électricité. De cette manière, les consommateurs ne pourront effacer le surplus qu’en remplaçant leur compteur d’ancienne génération en compteur Linky.

Notons que cette mesure peut encore évoluer. Le gouvernement songerait en effet à la renforcer si les choses venaient à ne pas s’améliorer. Dans ce cas-là, la pénalité pourrait ne plus être de 8,30 euros, mais bien plus.

Pour info, cette pénalité de 8,30 euros peut ne pas s’appliquer dans certains cas. Vous pourrez y échapper si des raisons techniques vous empêchent d’installer le compteur Linky.

Source : NextPLZ