Eau en bouteille : une étude dévoile les effets néfastes sur l’organisme

Une étude a révélé que l’eau en bouteille contient de petits fragments de plastiques pouvant être dangereux pour la santé humaine.

© iStock / Image d’illustration

Afficher Masquer les titres

L’eau en bouteille que vous vous apprêtez à boire contient du plastique. Voilà ce que dit une étude qui a trouvé des milliers de toutes petites particules. Découvrez les détails dans cet article.

Une étude sur l’eau en bouteille ?

Le plastique envahit notre planète. D’ailleurs, une étude a révélé que l’eau en bouteille contient des milliers de particules de cette matière. Selon les scientifiques, la quantité de ces fragments par bouteille est 100 fois plus élevée qu’on l’a estimé jusqu’ici.

Les scientifiques ont en effet étudié l’eau en bouteille de plusieurs marques populaires en utilisant une technique novatrice. Pour obtenir leurs résultats, ces experts ont utilisé des lasers sur des produits de 3 marques différentes.

À lire IVG : le droit à l’avortement entre dans la Constitution : « Un vote historique »

Comme le rapporte Actu.fr, l’étude a paru dans la revue PNAS mardi 9 janvier dernier. Les chercheurs ont jugé qu’il était plus juste de ne pas révéler les noms des produits qu’ils ont testés.

« Nous pensons que toutes les eaux en bouteille contiennent des nanoplastiques, donc en mettre certaines en évidence pourrait être considéré comme injuste », a expliqué Beizhan Yan, co-auteur de l’étude, à l’AFP.

Eau en bouteille
Eau en bouteille vendue dans un supermarché – Crédits photos : iStock

Quels sont les résultats de l’étude ?

Les scientifiques ont découvert que chaque litre d’eau en bouteille contenant entre 110 000 et 370 000 particules de plastique. C’est en moyenne 240 000 fragments détectables par litre d’eau. 90 % de ces particules seraient des nanoplastiques tandis que les 10 % restants sont des microplastiques.

Parmi ces particules, ils ont retrouvé du nylon qui provient probablement des filtres en plastique utilisés pour purifier l’eau. Les chercheurs ont également trouvé du polytéréphtalate d’éthylène ou PET. C’est essentiellement la matière qui constitue les bouteilles contenant l’eau.

La présence en grande quantité de ces particules relève la question du danger qu’ils apportent. En plus d’être nuisibles pour la planète, les plastiques ingérés sont néfastes pour la santé humaine. Il faut d’abord savoir que les microplastiques font moins de 5 000 micromètres, soit 5 millimètres.

Les nanoplatisques que l’on trouve en grande quantité dans l’eau en bouteille font en revanche moins d’un micromètre. Avec une aussi petite taille, les nanoplastiques peuvent entrer dans le système sanguin. Ils peuvent donc s’infiltrer dans les organes vitaux, dont le cerveau et le cœur.

À lire Vincent Lagaf’ : son absence conduit certains téléspectateurs à bouder « Le Juste Prix »

Certaines études ont par ailleurs déjà relevé les conséquences néfastes que les bioplastiques pourraient engendrer sur le système reproductif.

De l’eau en bouteille ou en robinet ?

Si l’eau en bouteille contient autant de nanoplastiques et que les conséquences semblent dangereuses, il faudra chercher des alternatives. Certaines personnes choisissent par exemple de privilégier l’eau du robinet.

« Si les gens sont inquiets à propos des nanoplastiques dans l’eau en bouteille, il est raisonnable de considérer des alternatives, comme l’eau du robinet », relève Beizhan Tan, co-auteur de l’étude à l’AFP.

Eau en bouteille
Un verre d’eau claire au robinet de la cuisine – Crédits photos : iStock

Les scientifiques songent d’ailleurs à tester l’eau du robinet. Cela dit, elle contient aussi des microplastiques, mais la quantité des fragments est moindre. Malgré cela, les chercheurs recommandent aux consommateurs de boire l’eau en bouteille quand il le faut.

« Le risque de déshydratation peut être plus grand que les conséquences potentielles de l’exposition aux nanoplastiques », insiste Beizhan Tan.

Sources : actu.fr, bfmtv.com

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :