Bonus réparation : le montant va doubler, voici comment en bénéficier

Ayant du mal à se faire connaître des Français, le dispositif bonus réparation va doubler à partir du 1er juillet 2023. Explications.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Afin d’attirer plus de consommateurs, le montant du bonus réparation va doubler. De plus, l’État va prendre en charge de nouvelles réparations comme le remplacement des écrans de smartphone.

Un coup de pouce qui peine à se faire connaître

Le 15 décembre 2022, le gouvernement a mis en œuvre un dispositif du nom de « bonus réparation ». Cela dit, ce coup de pouce a du mal à se faire connaître auprès de la population française. En effet, jusqu’ici, seules 20 000 personnes en ont profité.

Cela étant, le gouvernement a décidé de doubler le montant du bonus réparation afin d’attirer plus de monde. Ceci va prendre effet dès le 1er juillet 2023. Si vous souhaitez profiter de ce dispositif, vous devez vous rendre chez un réparateur labellisé QualiRépar.

À lire Bonus réparation textile : ne jetez plus vos vieux vêtements, une aide est désormais disponible pour les recycler

En vous connectant à Internet, vous pouvez voir l’annuaire des réparateurs. Avec ce dispositif, il vous est possible de réparer un large spectre d’appareils. Parmi ceux-ci : le four, l’aspirateur, l’ordinateur, les smartphones ou encore la machine à café. Voici la liste complète des appareils éligibles au bonus réparation.

Bonus réparation
Réparation d’un téléphone portable – Crédits photos : iStock

Condition d’éligibilité au bonus réparation

Pour le moment, le bonus réparation ne concerne que certains produits, selon le montant de la réparation à effectuer. Ainsi, il faut dépasser la somme forfaitaire ou, dans le cas de certains appareils, il faut dépasser un montant de réparation minimal.

Pour être éligibles, ces appareils doivent remplir quelques conditions. Les appareils doivent d’abord être libres de toute garantie ou d’extension de garantie. Ils ne doivent plus non plus être sous assurance. Il doit s’agir d’un appareil acheté en France par un particulier.

L’appareil doit également être en panne et être réparable. Enfin, il doit disposer d’un numéro d’identification. Si votre appareil respecte toutes ces conditions, vous n’aurez plus rien à faire pour profiter du bonus. Il se fera déduire de manière automatique de la facture chez un réparateur agréé. Et ce, de manière lisible.

À lire Bonus réparation : le montant va doubler, et le nombre d’appareils éligibles augmente

De 30 à 60 euros en fonction de l’appareil

La raison d’être de ce bonus réparation est de permettre aux consommateurs de profiter d’une réparation garantie et à moindre coût d’un appareil électroménager. Il a aussi pour but de renforcer le réflexe des Français à faire réparer leurs biens plutôt que de les jeter.

En 2019, l’Agence de la transition écologique (ADEME) révèle que seuls 10 % des appareils défaillants hors garantie se faisaient réparer. Souhaitant changer la donne, le gouvernement décide, fin 2022, de mettre en place ce dispositif. Sa mise en place entre dans le cadre de la loi anti-gaspillage de 2020.

Les consommateurs étant encore peu nombreux à profiter de ce coup de pouce, le gouvernement a décidé de doubler le montant du bonus. Afin d’attirer plus de consommateurs. De plus, il va prendre en charge de nouvelles réparations dont le remplacement des écrans de smartphone. Ce dernier étant l’une des réparations les plus demandées.

« Les éco-organismes refusaient de les prendre en charge jusqu’à présent. Cela changera à compter du 1er juillet », a fait savoir Bérangère Couillard, secrétaire d’État chargée de l’écologie.

De ce fait, voici comment les montants des réparations vont doubler :

  • De 15 euros à 30 euros pour un aspirateur, une perceuse ou une trottinette électrique
  • De 25 euros à 50 euros pour un lave-linge, un téléphone portable ou une tablette tactile
  • De 30 euros à 60 euros pour un téléviseur
  • De 45 euros à 90 euros pour un ordinateur portable
Bonus réparation
Une personne méconnaissable répare son ordinateur portable à l’aide d’un tournevis – Crédits photos : iStock

Bonus réparation : davantage de réparateurs agréés

Dans le but de renforcer l’accessibilité à ce bonus réparation, le nombre de réparateurs agréés va également augmenter. Si actuellement, il est de 1 200, dont Boulanger et E. Leclerc, d’ici la fin de l’année, il montera à 4 000.

À lire Le bonus réparation inclura bientôt les écrans de smartphone

Le gouvernement pourrait forcer de gros acteurs du secteur à intégrer le dispositif, comme Fnac Darty et Apple par exemple. C’est ce qu’avait annoncé Bérangère Couillard le 20 avril dernier lors de sa réunion avec des éco-organismes, des fabricants et des associations environnementales.

Seulement, le groupe Fnac Darty dispose déjà de son service de réparation interne qui fonctionne sur abonnement. Le bonus ne s’applique donc pas encore à ce type de service. Pour financer le bonus réparation jusqu’en 2027, le gouvernement doit débourser 410 millions d’euros.

Pour l’année 2023, ils ont prévu une enveloppe de 62 millions d’euros en 4 mois. Sauf que seuls 500 000 euros de bonus se sont fait verser aux bénéficiaires sur les quatre premiers de l’année.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :