Hunger Games : « J’ai été agressée sexuellement » Jena Malone brise le silence

L'actrice de Hunger Games, Jena Malone campant le rôle de Johanna Mason, révèle avoir été violée lors du tournage.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Hunger Games est une trilogie littéraire, ainsi qu’une adaptation cinématographique en 5 volets. Le synopsis étant que, sur les anciens États-Unis, une nation tyrannique s’est mise en place du nom de Panem. De la même manière que l’ancienne nation, celle-ci se divise en plusieurs « états » appelé districts dans la fiction. En outre, depuis la tentative, ratée, de certains d’entre eux de se révolter face à ce régime totalitaire, le pouvoir central appelé le Capitol organise de sanglants jeux. En effet, les Hunger Game s’avèrent en être la dénomination. Le principe est simple, chacun des districts y envoient une fille et un garçon, où un seul survivant doit subsister. À la clef, une richesse infinie et une notoriété incomparable.

L’embrasement pour Jena Malone

L’actrice d’Hunger Games Jena Malone nait le 21 novembre 1984. D’ailleurs, elle est également musicienne d’indie pop. En outre, elle a sorti un single Jena Malone and the Blood Stains en 2007. Elle fait ses 1ers pas au cinéma dès l’âge de 12 ans dans le film Bastard Out of CaliforniaAussi, son 1er film à gros budget Step Mom avec Julia Roberts la propulse sur le devant de la scène en 1998. Néanmoins, c’est en 2013 que marque son entrée dans le casting d’Hunger Games pour le 2ᵉ volet appelé : L’embrasement. Elle se retrouve à partage l’affiche avec de grosses stars Hollywoodienne tel que Jennifer Lawrence, aussi connue pour être avoir joué dans X-Men: Le Commencement. De même que nous y retrouvons Liam Hemsworth, qui n’est autre que le petit frère de Chris Hemsworth.

« Cette photo a été prise juste après la fin de tournage de La Révolte – Partie 2. Je venais de dire au revoir à tout le monde sur le plateau. Nous tournions dans une belle propriété dans une campagne française, et j’ai demandé au chauffeur de me laisser profiter de ce champ pour que je puisse pleurer et immortaliser ce moment« ,

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jena Malone (@jenamalone)

Alors que Jena Malone, était à l’apogée de sa gloire, elle devait également faire face à l’un des évènements les plus traumatisants de sa vie. Celle-ci n’a pu trouver la légitimité de parler de l’horrible évènement dont elle a été victime. Effectivement, la vedette révèle avoir été violé par l’une des personnes présentes lors du tournage d’Hunger Games.

« Cette période à Paris a été extrêmement difficile pour moi, car, je vivais une rupture difficile, et je venais aussi d’être agressée sexuellement par quelqu’un avec qui je travaillais ».

Dramatiquement, cette expérience a entaché son aventure humaine que se révèle être un tournage.

À lire Pierre Garnier se confie : « L’amitié homme-femme est souvent mal regardée »

La révolte de Jena Malone : un écho à Hunger Games

L’heure du soulèvement a sonné pour Jena Malone. Elle a décidé de reprendre le contrôle de sa vie à la manière du célèbre film.

« J’ai travaillé très dur pour guérir et apprendre (…) à faire la paix avec la personne qui m’a violée et à faire la paix avec moi-même« .

 Effectivement, on ne peut qu’être admiratif face au courage de l’actrice d’Hunger Games. Nous savons à quel point il est compliqué pour les victimes de ce type de sévice de faire entendre leurs voix. En outre, nombre d’entre elles craignent pour leur carrière si elles dénoncent leur bourreau ou simplement de ne pas être cru. D’autant plus que la société patriarcale dans laquelle nous vivons accorde plus de valeur à la parole masculine. Aujourd’hui, son audace est louable. La perte de confiance en soi reste réelle après un viol, et sa prise de parole est un exemple.

« Je tiens à dire que je suis là pour tous ceux qui ont besoin de parler. N’hésitez pas à m’envoyer des messages si vous avez besoin d’un espace sûr pour être entendu ». 

Non seulement, elle s’exprime, mais utilise sa notoriété afin de soutenir d’autres potentielles victimes.

« C’est un mélange d’émotions que je commence seulement à apprendre à démêler. J’aimerais que cela ne soit pas lié à un événement aussi traumatisant pour moi, mais c’est la vraie sauvagerie de la vie, je suppose. Comment faire cohabiter le chaos avec la beauté ».

Tragiquement, les femmes sont plus exposées que les hommes aux agressions sexuelles. Et, encore plus, dans les milieux où l’influence se fait ressentir. Fort heureusement, depuis le mouvement « Me too », la parole se libère.

Sources : voici.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :