Gérard Jugnot : « On s’est un peu réconciliés » ce regret concernant ses parents

Invité sur le plateau de « C à vous » aux côtés de son fils ce lundi 06 mars 2023, Gérard Jugnot a évoqué sa relation tumultueuse avec ses parents durant son enfance. Il est notamment revenu sur une période de sa vie qu’il dit regretter amèrement.

© Crédits photos : France 5

Afficher Masquer le sommaire

Gérard Jugnot, acteur et réalisateur français de renom, a récemment exprimé ses profonds regrets à propos d’un geste dur qu’il a fait à l’égard de ses parents. Apparemment, son geste a eu un impact sur sa vie personnelle et professionnelle.

Des parents inquiets

Gérard Jugnot, acteur et réalisateur français emblématique, est sous les feux de la rampe depuis plus de quarante ans. Il est surtout connu pour ses rôles dans des films comme « Les Bronzés », « Les Choristes » et « Le Père Noël est une ordure ». 

Cependant, dans une récente interview accordée à « C à vous », Gérard Jugnot s’est allé à quelques confidences. L’acteur a notamment évoqué un geste qu’il aurait fait à l’égard de ses parents et qu’il regrette aujourd’hui profondément.

À lire Gérard Jugnot fête ses 72 ans : retour sur sa belle carrière

L’incident s’est produit il y a de nombreuses années de cela. À cette époque, Gérard Jugnot luttait encore pour se faire un nom dans l’industrie cinématographique. Si lui se voyait déjà aux côtés des plus grands, ses parents, eux, étaient plus habités par l’inquiétude qu’autre chose. Ils avaient peur que leur fils ne devienne un clochard. 

« À plusieurs reprises, vous avez dit que vos parents étaient très inquiets, à commencer par votre père. Il parait que sur votre premier cachet, il y avait marqué : ‘Artiste de complément’, et votre père était effondré », a lancé Pierre Lescure avant que l’acteur ne le confirme. 

« Moi j’étais très fier de lui montrer que j’avais une fiche de paie. C’était pas énorme quoi », a précisé Gérard Jugnot.

D’ailleurs, malgré les réticences de son père – qu’il considérait comme un Dieu, Gérard Jugnot avait décidé de continuer au cinéma.

« Ça leur a fait de la peine et puis ça ne servait à rien »

Interrogé sur le type de relation qu’il avait avec ses parents, Gérard Jugnot répond qu’il était assez dur avec eux. Il assure n’avoir manqué de rien, néanmoins, avec son père,

« on ne se comprenait pas sur certaines choses », dit-il.

Il évoque notamment un soutien paternel inexistant.

Apparemment, il avait fini par mettre des inscriptions horribles dans sa chambre. Dessus on pouvait lire :

« On choisit ses amis, on subit sa famille. » Il y avait également celle qui disait « Tout le monde n’a pas la chance d’être né orphelin ». 

Le comédien a notamment déclaré éprouver du regret pour tout cela. Il ne ressent aucune fierté à avoir eu une telle attitude envers ses parents. Plus tard, il a essayé de rattraper le coup. Il savait pertinemment qu’on ne peut pas changer le passé, mais on peut en tirer des leçons et faire mieux à l’avenir.

« Ça leur a fait de la peine et puis ça ne servait à rien. On s’est un peu réconciliés. Ils n’ont pas toujours compris », conclut Gérard Jugnot.

Heureusement pour le comédien, le temps a fait son œuvre. Cette relation conflictuelle a fini par se transformer en une autre plus « tendre ». Et pour son plus grand bonheur, ses parents ont pu voir le commencement de sa consécration avant de disparaître. 

Il faut dire que le père d’Arthur Jugnot avait déjà fait un bon petit bout de chemin depuis son premier cachet. Ils étaient fiers de lui. Mais ses parents ont surtout été enfin rassurés. Leur enfant qui n’était qu’un « Artiste de complément » n’était pas devenu un clochard

À lire Gérard Jugnot : l’acteur a pris un très gros risque pour le tournage du film « Les Choristes »

Gérard Jugnot était fierté de son père

Il faut tout de même savoir que cette fierté a mis longtemps avant de pointer le bout de son nez. Enfin, a mis longtemps avant que Gérard Jugnot ne sache qu’au fil des années, l’acteur était la fierté de son père. Malheureusement, ce n’est qu’à sa mort qu’il a découvert que celui-ci collectionnait des articles de presse à son sujet.

« Il est parti, il avait 82 ans et il voyait que je n’étais pas à la rue. Son inquiétude de me voir clochard avait disparue », explique Gérard Jugnot sur TF1. 

Le regret de Gérard Jugnot face à ce geste dur envers ses parents est un rappel puissant de l’importance du respect et de la valorisation de nos proches. Il souligne également l’impact que nos actions peuvent avoir sur les personnes qui nous sont les plus proches.

Sources : closermag.fr, gala.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :