Pension de réversion : l’assurance retraite met en place un nouveau service en ligne

Êtes-vous éligible à une pension de réversion ? Un nouveau service mis récemment en ligne vous facilite la demande. Lisez les détails.

Pension de réversion : l’assurance retraite met en place un nouveau service en ligne – Source : Istock

En cas de décès de votre époux ou ex-époux, vous pouvez percevoir une pension de réversion. Il s’agit d’une partie de la retraite de base et complémentaire. Celle que percevait ou aurait perçue votre conjoint ou ex-conjoint décédé, de son vivant. L’assurance retraite a mis en ligne un nouveau service pour en faciliter la demande.

Qui peut percevoir la pension de réversion

Votre époux ou ex-époux exerçait-il, de son vivant, une activité salariée ou non-salariée ? Était-il un travailleur indépendant ou agriculteur ? Ou exerçait-il une profession libérale ? Si tel est le cas, sachez que votre organisme de sécurité sociale peut vous verser une pension de réversion.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @prevoyances

Cela étant, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Vous devez avoir au moins 55 ans
  • Vous devez avoir été marié avec la personne décédée
  • Vous devez avoir des ressources annuelles brutes inférieures à 21 985,60 euros en 2022 si vous êtes seul. Inférieures à 35 176,96 euros si vous êtes en couple.

Si votre époux ou ex-époux était un fonctionnaire, il n’y a pas de limite d’âge ou de ressources à respecter. Seule une durée minimum de mariage avant décès pourrait être nécessaire pour obtenir la pension de réversion.

Enfin, dans les régimes complémentaires, on peut, la plupart du temps, vous attribuer la pension de réversion. Et ce, quels que soient les revenus. Elle est en général versée à partir de 55 ans. Cela étant, le remariage y met fin.

Un simulateur unique de droits à la réversion est disponible en ligne. Il vous permet de tester votre éligibilité aux droits de réversion dans chaque régime auquel votre conjoint décédé a cotisé.

Le nouveau service en ligne

À rappeler que les bénéficiaires de la pension de réversion ne la perçoivent pas de manière automatique. Ils doivent la demander soit en ligne, soit par courrier. D’ailleurs, récemment, l’Assurance retraite a mis en ligne un nouveau service pour simplifier les démarches.

Désormais, vous n’avez qu’à cliquer sur « Demander une retraite de réversion » pour effectuer une demande. En effet, vous devez d’abord vous connecter à votre espace personnel avant de pouvoir cliquer sur ledit service. Puis, vous devez vérifier et renseigner les informations demandées.

N’oubliez pas d’ajouter les justificatifs nécessaires avant de valider votre demande. Une fois la demande validée, les régimes de retraite concernés la recevront. Un autre service vous permet de suivre l’état d’avancement de votre demande à tout moment, une fois celle-ci transmise.

Il s’agit du service « Suivre ma demande ». Avec ce nouveau service, vous pouvez déposer votre demande en une seule fois auprès des régimes de retraite. Ceux susceptibles de vous attribuer une retraite de réversion.

Les ressources prises en compte dans le régime de base

Voici les ressources prises en compte pour l’ouverture du droit à la pension de réversion du régime de base :

  • Les revenus professionnels de l’époux survivant
  • Ces revenus font l’objet d’un abattement de 30 % si l’époux est âgé de 55 ans ou plus
  • Les allocations chômage, les indemnités journalières maladie ou accidents du travail
  • Les retraites personnelles de base et les pensions d’invalidité
  • Les retraites complémentaires personnelles
  • Les revenus des biens personnels mobiliers ou immobiliers (environ 3 % de la valeur des biens)
  • Les biens donnés aux descendants de moins de 10 ans avant le décès du conjoint. Environ 3 % ou 1,5 % de leur valeur en fonction de l’ancienneté de la donation
  • Les ressources de l’actuel conjoint ou concubin

Voici les ressources exclues :

  • Les revenus d’activité ou de remplacement du conjoint décédé
  • La valeur de l’habitation personnelle du conjoint survivant
  • Les prestations familiales
  • Les revenus de biens mobiliers ou immobiliers. Celles provenant de la liquidation de la communauté des biens avec le conjoint décédé ou de la succession.
  • Les pensions de réversion des régimes complémentaires obligatoires

Les ressources prises en compte dans le régime complémentaire

Voici les ressources prises en compte pour l’ouverture du droit à la pension de réversion du régime complémentaire :

  • Les revenus professionnels du conjoint survivant
  • Si le conjoint est âgé de 55 ans ou plus, ces revenus font l’objet d’un abattement de 30 %
  • Les allocations chômage, les indemnités journalières maladie ou les accidents du travail
  • Les retraites personnelles de base et les pensions d’invalidité
  • Les retraites complémentaires personnelles
  • Les revenus des biens personnels mobiliers ou immobiliers (environ 3 % de la valeur des biens)
  • Les biens donnés aux descendants de moins de 10 ans avant le décès du conjoint (environ 3 % ou 1,5 % de leur valeur selon l’ancienneté de la donation)
  • Les ressources de l’actuel conjoint ou concubin

Voici les ressources exclues :

  • Les revenus d’activité ou de remplacement du conjoint décédé
  • La valeur de l’habitation personnelle du conjoint survivant
  • Les prestations familiales
  • Les revenus de biens mobiliers ou immobiliers. Celles provenant de la liquidation de la communauté des biens avec le conjoint décédé ou de la succession
  • Les pensions de réversion des régimes complémentaires obligatoires

Source : MerciPourLInfo