Retraite minimale à 1200€ : les complémentaires sont-elles concernées ?

La retraite minimale de 1 200 euros prévue par la réforme des retraites est-elle une pension globale ? La réponse dans cet article.

Retraite minimale à 1200€ : les complémentaires sont-elles concernées ? – Source : iStock

De nombreux retraités se demandent si la pension minimale de 1 200 euros inclut les complémentaires. Le ministre du Travail leur a répondu lors d’une conférence de presse.

Retraite minimale : pourquoi 1 200 euros ?

Le gouvernement prévoyait une retraite minimale de 1 100 euros. Si aujourd’hui, ils ont ajouté 100 euros supplémentaires, c’est parce que certains paramètres ont été modifiés. En effet, l’exécutif entend indexer le montant de la retraite avec le SMIC.

C’est pourquoi la retraite minimale a subi cette revalorisation soudaine. Le gouvernement compte revaloriser son montant pour qu’elle soit équivalente à 85 % du SMIC. Mais comme le SMIC va être revu à la hausse, la retraite minimale va-t-elle également connaître le même sort ?

Normalement, oui. D’ailleurs, si le montant est actuellement de 1 200 euros, c’est à cause des futures hausses du SMIC. Point à souligner. Tous les retraités avec de petites pensions ne sont pas forcément concernés par la retraite minimale.

Pour en bénéficier, il faut réunir certaines conditions. Vous devez notamment avoir une carrière complète au SMIC. C’est-à-dire, partir à la retraite à l’âge légal après avoir validé tous les trimestres de retraite.

À souligner également que si vous avez commencé à travailler un peu tard, vous pourrez quand même être éligible. Il vous faudra pour cela, partir à la retraite après l’âge légal, le temps de valider tous les trimestres manquants.

« Près d’un quart des personnes, parmi les travailleurs les plus modestes, bénéficieront d’une hausse de leur pension au moment de leur départ en retraite », assure le gouvernement.

Les retraités actuels sont-ils concernés ?

Comme on vient de l’expliquer plus haut, tous les retraités ne sont pas concernés par la retraite minimale. Dans ce cas, quid des retraités actuels ? Le gouvernement aurait bien aimé les faire bénéficier de la retraite minimale de 1 200 euros.

Malheureusement, la situation ne leur est pas favorable. La Première ministre a expliqué que cette mesure n’est pas encore dans le projet de loi. De ce fait, elle devra faire l’objet de concertation et d’analyse avant d’éventuellement être appliquée.

Il convient aussi de préciser que cette mesure nécessite un budget d’au moins 3 milliards d’euros. Ce qui explique pourquoi une discussion entre les organisations politiques et syndicales doit avoir lieu avant son acceptation.

Notons que la retraite minimale de 1 200 euros devrait s’appliquer dès septembre 2023. Une fois l’entrée en vigueur du texte pour les futurs retraités. Lors d’une interview, Élisabeth Borne a énoncé :

« Je vous confirme que l’objectif est de passer à 85% du SMIC pour les retraités actuels dès cette année. »

De son côté, Bruno Retailleau a donné confirmation de la revalorisation de la retraite minimale pour les retraités actuels. Selon ce dernier, la Première ministre leur a confirmé l’application de la mesure dans les mois à venir.

« La question des petites retraites est une de nos lignes rouges depuis le départ (…) la Première ministre nous a confirmé que ceux déjà à la retraite, et qui ont une carrière complète, bénéficieront d’une revalorisation qui devrait être dans le texte initial », a confié le président du groupe Les Républicains au Sénat.

Quid des complémentaires ?

De nombreux retraités se posent la même question : les complémentaires sont-elles incluses dans la retraite minimale de 1 200 euros ?

Interrogé par TF1, le ministre du Travail Olivier Dussopt a répondu. D’après ses explications, cette retraite minimale de 1 200 euros est une pension globale. Les retraites complémentaires y sont donc incluses.

« Oui, on parle bien d’une pension globale, retraite de base PLUS complémentaires », a-t-il déclaré.

Sachez aussi que les 1 200 euros par mois de la retraite minimale sont un montant brut. Il est donc soumis aux prélèvements obligatoires tels que la contribution sociale généralisée ou autres.

Pour cette raison, « vous aurez forcément un peu moins de 1 200 euros dans votre poche », explique Rémy Gautier. Notons qu’Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, s’était lui aussi exprimé sur France Info.

« Votre pension de retraite sera touchée par un taux de CSG, qui dépend des revenus du foyer (…) il y a un grand nombre de retraités qui aura en pratique une pension minimum de 1 200 euros net, et d’autres qui seront aux alentours de 1170 euros net par mois », a-t-il expliqué.

Source : TF1 Info