Retraites de base : le montant de la revalorisation enfin dévoilé

Les retraités verront le montant de leurs retraites de base augmenter à partir de février 2023. Découvrez à combien va s’élever cette hausse.

Retraites de base : le montant de la revalorisation enfin dévoilé – Source : iStock

Comme annoncé par le gouvernement il y a quelques mois, les retraites de base ont été revalorisées le 1er janvier 2023. C’est la troisième fois en seulement un an que ces pensions augmentent. On vous explique tout.

Retraites de base : 3 augmentations en 12 mois

En un an, les retraites de base ont augmenté à trois reprises. La première augmentation a été enregistrée en janvier 2022. Elle était à hauteur de 1,1 %. Puis, en juillet, une deuxième augmentation a eu lieu. Le gouvernement a augmenté la pension de 4 % à ce moment-là.

Enfin, la troisième revalorisation de la pension s’est faite il y a quelques jours, soit le dimanche 1er janvier 2023. Comme actée par la loi du 16 août 2022, cette augmentation est à hauteur de 0,8 % et effective à partir de février.

En augmentant de 0,8 % la pension de retraite, le gouvernement a un but bien précis. Maintenir le pouvoir d’achat des pensionnaires face à la crise. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette nouvelle hausse s’indexe sur le taux d’inflation.

Par ailleurs, voici un calendrier regroupant la revalorisation des retraites de base depuis le mois de septembre :

  • 9 septembre 2022 : une augmentation de 4 % pour les retraités du régime de base
  • 28 septembre 2022 : une augmentation de 4 % pour les retraités de la fonction publique d’État
  • 29 septembre 2022 : une augmentation de 4 % pour les retraités de la fonction publique hospitalière
  • 1er novembre 2022 : une augmentation de 5,12 % pour les complémentaires Agirc-Arrco
  • 1er janvier 2023 : une augmentation de 0,8 % pour les retraites du régime de base

Les pensionnaires concernés par l’augmentation

Avec cette nouvelle hausse de la pension, quelque 14 millions de seniors verront leurs retraites de base augmenter de 0,8 %. Sont concernés par cette augmentation :

  • Les retraités affiliés à la CNAV ou Caisse nationale d’assurance vieillesse
  • Les retraités affiliés à la CNRACL ou Caisse nationale des agents des collectivités locales
  • Les retraités affiliés à la SRE ou Service des retraites de l’État
  • Les retraités affiliés à la CNAVPL ou Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales
  • Les retraités affiliés aux Complémentaires des contractuels publics
  • Les retraités affiliés aux Indépendants (SSI)
  • Les retraités affiliés aux régimes spéciaux (SNCF ou autre)

Les bénéficiaires de retraite de droit propre et de l’allocation de solidarité aux personnes âgées sont également concernés par l’augmentation. De même que les bénéficiaires de pensions de réversion et de l’allocation supplémentaire d’invalidité ou ASI.

Pour information, l’Assemblée nationale a voté pour une proposition de loi en décembre. Une proposition de loi en faveur de la retraite des agriculteurs et qui devrait certainement aider davantage ces derniers.

Ladite proposition prévoit en effet de calculer la retraite des agriculteurs seulement sur leurs 25 meilleures années de carrière. Auparavant, cette retraite était calculée sur la totalité de la carrière de l’agriculteur.

Notons qu’il faudra encore attendre quelques années avant que ce mode de calcul n’entre en vigueur. Le gouvernement ne prévoit de l’appliquer qu’à compter de 2026. Revenons à présent à la retraite du régime de base.

Pour information, cette retraite qui va subir une augmentation de 0,8 % commencera à faire le bonheur des retraités à partir du mois de février. Une fois l’augmentation appliquée, un pensionnaire qui touche une pension de 1000 euros recevra alors 8 euros supplémentaires par mois.

Quid des retraites complémentaires ?

Les retraites complémentaires ne suivent pas les mêmes règles que les retraites de base. Elles se calculent différemment et ne subissent pas les mêmes revalorisations. Les retraites complémentaires se basent en effet sur le nombre de points acquis au cours de sa carrière.

Pour la calculer, il faut multiplier ces points par une valeur du point. Une valeur qui est tranchée par les partenaires sociaux. Ce sont ces derniers qui décident si une revalorisation est nécessaire ou non.

Notons que les retraites complémentaires ont enregistré une nette augmentation récemment. Elles ont augmenté de 5,12 % au début du mois de novembre. En ce qui concerne la valeur de service du point, elle a été fixée à 1 349,80 euros.

Soit 120 euros de plus que son précédent montant. Pour finir, sachez que le calcul de cette hausse a été décidé en prenant en compte deux paramètres. Ces paramètres sont :

  • La hausse de 4,82 % du salaire moyen
  • Le rattrapage de +0,1 % au titre de l’inflation enregistré en 2021

Source : Actu