Budget 2023 : ce qui va changer à partir du 1er janvier 2023 pour votre pouvoir d’achat

Votre budget 2023 va changer avec les variations des prestations, la baisse de l'impôt et la hausse de la taxe foncière. On vous dit tout.

Budget 2023 : ce qui va changer à partir du 1er janvier 2023 pour votre pouvoir d’achat – Source : Istock

Les prix à la consommation ne font que bondir et la situation ne semble pas se calmer de sitôt. Selon les calculs de l’Insee, l’inflation en 2022 a dépassé les 6 %. La revalorisation des retraites et du salaire minimum pourrait améliorer votre budget 2023.

Certains changements sont aussi à prévoir pour l’année 2023. Parmi eux, on peut citer la baisse de l’impôt sur le revenu et la mise en place de certaines mesures. On fait le point sur ce qui vous attend en 2023 dans cet article.

Nouveau budget financier en 2023

En réponse à l’inflation galopante, la hausse du salaire minimum de croissance augmente de 1,8 %. Le SMIC mensuel va donc subir une hausse automatique pour atteindre 1 353 euros net pour 35 heures de travail par semaine.

Par rapport à la dernière augmentation au cours du mois d’août 2022, le SMIC sera augmenté de 24 euros supplémentaires. Le taux horaire d’un smicard sera donc à 11,27 euros brut, soit une hausse de 70 centimes en un an.

Aucun coup de pouce supplémentaire n’est en vue. Cependant, le gouvernement a décidé de rehausser le salaire minimum des fonctionnaires. Le budget 2023 des agents publics aux plus bas salaires va aussi s’améliorer avec une augmentation de 1,8 %.

Au 1er janvier 2023, les pensions minimums de retraite vont augmenter pour la troisième fois en un an. La revalorisation sera de 0,8 % pour 14 millions de seniors. Cette augmentation concerne les régimes de base pour les retraités affiliés à :

  • La Caisse nationale d’assurance-vieillesse (Cnav)
  • La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL)
  • La Caisse nationale d’assurance-vieillesse des professions libérales (CNAVPL)
  • Au Service des retraites de l’État (SRE)
  • L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)

Changements sur les impôts

Suite à la flambée des prix observée cette année, la Direction générale des finances publiques a décidé d’ajuster les barèmes des impôts sur le revenu. Les tranches du barème de l’impôt sont revalorisées à 5,4 %.

Le nouveau barème en 2023 concerne la déclaration des revenus perçus en 2022. Cette hausse du barème sera un soulagement pour vos finances puisqu’elle signifie une baisse des impôts.

Si vous percevez moins de 10 777 euros cette année, vous n’aurez pas d’impôt à payer l’année prochaine. Ce n’est qu’à un salaire entre 10 777 et 27 478 euros qu’un taux de 11 % va s’appliquer sur votre revenu.

Les contribuables n’auront plus à payer la taxe d’habitation sur les résidences principales. Le montant de cette taxe variait selon les communes et le taux d’imposition dépendait du vote des collectivités territoriales.

Cette suppression de la taxe d’habitation ne s’applique pas à vos résidences secondaires. D’ailleurs, vous devez vous préparer si votre résidence est inhabitée. Certaines communes vont augmenter la taxe d’habitation sur les maisons non habitées.

Une décision pour renforcer la lutte contre les logements vides. Les propriétaires immobiliers doivent aussi s’attendre à une forte augmentation de la taxe foncière. Le gouvernement ne va pas plafonner la révision des valeurs locatives cadastrales.

Ces valeurs pourraient suivre l’inflation et atteindre environ les 7 %. Alors que ces valeurs servent de base pour calculer la taxe foncière, cette augmentation entraînera une hausse de la taxe foncière. Cette taxe pourrait augmenter de 50 % à Paris ou de 20 % à Grenoble.

Mise en place de certaines mesures

En plus des changements sur le budget 2023, une expérimentation qui durera 2 ans sera lancée à partir du 1er janvier. L’objectif du gouvernement est de financer l’acquisition de véhicules plus propres.

Si vous souhaitez acheter un véhicule de moins de 2,6 tonnes, vous pourrez bénéficier d’un prêt à taux zéro (PTZ). Pour cela, il faut que les émissions de dioxyde de carbone du véhicule soient inférieures à 50 CO2/km.

Tous les particuliers ainsi que les micro-entreprises peuvent bénéficier de cette aide attribuée sous conditions de ressources. Le prétendant à ce prêt doit se justifier d’un lieu de résidence ou d’une activité professionnelle située dans une intercommunalité.

Il doit habiter dans une zone à faibles émissions de gaz. Le gouvernement va financer un auxiliaire de vie pour les personnes sourdaveugles ou atteintes d’une altération des fonctions mentales, psychiques ou cognitives. Ce dernier devrait aider les personnes pour les soutenir sur les tâches qu’ils ne peuvent pas accomplir eux-mêmes.

Un couple ayant au moins 3 enfants de moins de 18 ans pourra demander la carte familles nombreuses. Cette carte permet d’obtenir des réductions sur les voyages en très et d’autres avantages. Pour commander cette carte, il faut se rendre sur le site dédié.

Source : TF1 Info