Revalorisation du SMIC : combien va toucher un salarié à partir du 1er janvier 2023 ?

Le gouvernement a déjà annoncé la nouvelle revalorisation du SMIC pour l’année prochaine. Voici les détails sur cette nouvelle hausse.

Revalorisation du SMIC : combien va toucher un salarié à partir du 1er janvier 2023 ? – Source : iStock

Le SMIC augmente de manière automatique tous les débuts de l’année. Cette année, au mois de janvier, le salaire minimum interprofessionnel de croissance a augmenté de 0,9 %, puis de 2,65 % en mai. La dernière augmentation a eu lieu au mois d’août dernier avec une majoration de 2,01 %. Au 1er janvier 2023, on prévoit une nouvelle revalorisation à 1,81 %. Au total, le SMIC va subir une augmentation de 6,6 % en un an.

Hausse du SMIC en 2023

L’augmentation du SMIC sur 12 mois représente une hausse de 106,16 euros brut par mois. L’an prochain, le salaire net mensuel pour la base de 35 heures par semaine atteindra les 1 353 euros. Les salariés au SMIC toucheront 24 euros de plus par mois. L’année prochaine, le SMIC va représenter un revenu annuel de 16 236 euros net et 20 508 euros brut.

« La France est un des seuls pays à avoir un mécanisme aussi protecteur du pouvoir d’achat des salariés les plus modestes », a commenté le ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

Par rapport au pays européen, le salaire minimum en France se retrouve à la 6e place. L’Allemagne se retrouve à la première place suivie des Pays-Bas, l’Irlande, la Belgique, le Luxembourg puis la France. Avant d’atteindre le montant de 1 353 euros, le SMIC en France était de 1 121 euros en 2013.

En 2018, le salaire minimum était de 1 174 euros pour passer à 1 231 euros en 2021. Pour rappel, la revalorisation d’un SMIC dépend de la hausse des prix à la consommation. Le salaire minimum dans la fonction publique n’augmente pas de manière automatique comme le SMIC. Il va toutefois connaître une hausse le 1er janvier 2023.

Les salaires dans la fonction publique

Le gouvernement a annoncé la hausse du salaire de certains agents publics. L’augmentation sera de la même valeur que la revalorisation du SMIC. En 2023, le salaire minimum dans la fonction publique sera de 1 712,06 euros brut.

Environ 409 000 agents publics vont profiter de cette hausse. Ces salariés sont employés par l’État, les collectivités territoriales et les établissements publics de santé sont concernés.
La revalorisation de 2023 est la 4e hausse en 15 mois.

La dernière hausse a eu lieu au mois de juillet dernier. Le salaire de 5,7 millions d’agents publics a augmenté de 3,5 %. Selon l’Insee, l’inflation en France a atteint les 6,2 % en un an. Selon les experts, il s’agit d’un pic comparé à la situation de la France depuis les années 80.

Avec la baisse du pouvoir d’achat des Français, les mesures de revalorisation se sont succédé. Les syndicats jugent pourtant que ces revalorisations successives sont insuffisantes. Le salaire minimum dans la fonction publique n’aurait pas atteint le niveau de l’inflation depuis 2002.

Une telle situation affecte l’attractivité dans la fonction publique. Une hausse générale des salaires ne semble pas être sur le plateau. Le gouvernement songe à entamer des discussions sur les parcours professionnels et la rémunération des fonctionnaires au début de 2023.

La revalorisation du SMIC et la prime d’activité

Le revenu mensuel d’un bénéficiaire de la prime d’activité sera affecté après la revalorisation du SMIC. Au lieu d’une revalorisation à 1,8 %, le salarié au SMIC ne pourra profiter que d’une augmentation de 1 %. Cela s’explique avec le mode de calcul de la prime d’activité.

L’attribution de la prime d’activité dépend principalement du revenu d’une personne. Si son salaire évolue, le montant de la prime d’activité va diminuer. Et ce, parce que la revalorisation des salaires ne modifie pas la formule de calcul de la prime d’activité.

Voici l’exemple d’une personne touchant le SMIC avec une prime d’activité d’un montant de 237 euros par mois. Cette personne perçoit 1 566 euros mensuellement. Avec la revalorisation du SMIC, son revenu mensuel doit augmenter de 24 euros.

Puisque cette personne reçoit une prime d’activité tous les mois, l’augmentation ne sera que de 15 euros. Avec un nouveau salaire à 1 353 euros net par mois, la prime d’activité du smicard diminue à 228 euros. Le revenu mensuel de ce dernier sera donc de 1581 euros.

Source : Midi Libre