Aides exceptionnelles : les chèques énergie disponibles en cette fin d’année

La sobriété d'énergétique est le nouveau mot d'ordre. Mais pour payer leurs factures, l'État a aussi prévu des aides exceptionnelles.

Aides exceptionnelles : les chèques énergie disponibles en cette fin d’année – Source : Istock

Depuis plusieurs années, les ménages les plus modestes peuvent déjà compter sur le chèque énergie. Mais cette année, la flambée des tarifs du gaz et de l’électricité ont atteint un niveau inquiétant. Aussi, le gouvernement a indiqué que le dispositif allait concerner plus de monde. L’objectif ? Déployer des aides exceptionnelles pour que les Français puissent régler leurs factures. En effet, se chauffer et avoir accès à l’énergie n’a rien d’un luxe. Au cœur de l’hiver, il s’agit d’un enjeu vital pour les ménages. Pour vous aider à y voir plus clair, la rédaction d’Il était une pub fait le point sur ces mesures inédites.

Chèque énergie : de quoi parle-t-on ?

Auparavant, les foyers les plus pauvres pouvaient bénéficier de tarifs sociaux, afin de payer leur électricité et gaz moins cher. Mais ce système a évolué en janvier 2018. Désormais, l’État utilise le chèque énergie pour limiter la précarité énergétique. Ainsi, ce dispositif existe depuis 4 ans. Il ne fait donc pas partie des nouvelles aides exceptionnelles lancées cette année.

Cela dit, si vous perceviez déjà le chèque énergie, vous aurez aussi droit à un nouveau coup de pouce. Si vos revenus restent inférieurs à 10 800 euros par unité de consommation, vous pourrez cumuler ce chèque avec les aides exceptionnelles.

Chèque énergie exceptionnel : quels publics ?

Parmi les aides exceptionnelles annoncées par Elisabeth Borne, on peut noter un chèque énergie exceptionnel. Face à la crise actuelle, il concernera 12,6 millions de foyers. Selon votre niveau de ressources, il peut varier de 100 à 200 euros.

Dans le cadre des nouvelles aides exceptionnelles, le public ciblé va donc devenir plus large que d’habitude. Ce chèque énergie s’élèvera à 200 euros pour les 20 % de Français les plus pauvres. Mais il concernera aussi les ménages de classes moyennes, qui gagnent moins de 17 400 euros par unité de consommation. Dans ce cas, il atteindra 100 euros. Vous pouvez en savoir plus en consultant le site internet dédié au dispositif.

De nouvelles aides exceptionnelles pour le fioul et le bois

De nos jours, certains ménages utilisent encore le fioul pour se chauffer et avoir de l’eau chaude. Le gouvernement a donc songé à eux avec l’un des nouvelles aides exceptionnelles lancées cette année. Il s’agit d’un chèque énergie dédié au fioul, en vigueur depuis novembre dernier. Là encore, son montant peut osciller entre 100 et 200 selon les situations.

Pour les Français qui utilisent le bois de chauffage, l’État a aussi prévu de verser des aides exceptionnelles. Dans le cas du chèque énergie consacré à l’achat du bois, le montant peut aller de 50 à 200 euros. Là encore, il n’y a pas de démarches particulières à faire pour y avoir droit.

Toutefois, les autorités mettent les Français en garde. En effet, elles rappellent que la mise en place de ces nouvelles mesures ne donne lieu à aucun démarchage. Si vous recevez des messages (SMS, Email) à ce propos, vous demandant des données personnelles : fuyez ! Pour accorder ces aides exceptionnelles, les départements travaillent en lieu avec le fisc. Ils n’ont pas besoin de vous contacter par écrit pour connaître vos revenus ou vos coordonnées bancaires. Le plus souvent, ces messages suspects sont l’œuvre d’escrocs. N’hésitez pas à les signaler.

Source : Préfectures de Régions