Montant du SMIC : combien allez-vous toucher avec la revalorisation automatique du 1er janvier 2023 ?

Face à l'inflation, le montant du SMIC a subi des augmentations ces derniers mois. En 2023, il atteindra 1709,28 euros bruts mensuels.

Montant du SMIC : combien allez-vous toucher avec la revalorisation automatique du 1er janvier 2023 ? – Source : Istock

En France, le SMIC permet de fixer un seuil minimal à la rémunération des travailleurs. De nos jours, le salaire horaire légal doit atteindre au moins 11,07 euros bruts. En deçà de ce niveau, les employeurs se retrouvent dans l’illégalité. Mais face à des prix qui ne cessent jamais de grimper, le quotidien des travailleurs modestes devient intenable. Aussi, le montant SMIC a déjà connu plusieurs revalorisations en 2022. Ces évolutions n’ont rien d’un cadeau. En effet, la loi prévoit la révision du salaire minimum quand l’inflation atteint 2 %. Or cette année, les experts estiment qu’elle dépasse les 6 %. Comme à chaque année, la rémunération minimum va aussi changer en 2023. À la clé ? Une augmentation de 1,8 %.

84 euros d’écart entre janvier 2022 et 2023 pour le montant du SMIC

Au 1er janvier dernier, le taux horaire minimum s’élevait à 10,57 euros. En mai, il a connu une hausse pour atteindre 10,85 euros. Mais dès le mois d’août, le gouvernement a relevé le montant du SMIC horaire à 11,06 euros bruts. Mais dès le 1er janvier 2023, il grimpera jusqu’à 11,27 euros.

Au total, ces revalorisations ont permis aux salariés touchant le SMIC, de gagner 84 euros de plus par mois. Du moins, dans le cadre d’un emploi à temps plein. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les 2,04 millions avec un salaire égal au montant du SMIC en France.

1,8 % d’augmentation pour démarrer l’année 2023

À elle seule, la hausse du montant du SMIC prévue en janvier, représente 24 euros en plus chaque mois. Néanmoins, si l’inflation se poursuit, ce niveau risque de connaître d’autres augmentations. En effet, il s’agit de protéger les plus modestes. En indexant leurs salaires sur les prix constatés, on évite aux ménages de finir dans la misère.

D’après l’économiste Gilbert Cette, ces mesures forment un filet de sécurité pour protéger les plus pauvres. Cet expert fait d’ailleurs partie du groupe d’expert qui statue sur la hausse du montant du SMIC. « La France est le pays où l’indexation du smic est la plus favorable. »

Cependant, cette bonne nouvelle ne signifie pas que tous les salaires vont grimper. En effet, seul le montant du SMIC peut subir une telle régulation. Pour les travailleurs qui gagnent davantage que le salaire minimum, aucune hausse n’est obligatoire.

Ainsi, le Ministre de l’Économie ne peut qu‘inciter certaines entreprises à mieux rémunérer leurs employés. « Toutes les entreprises qui le peuvent doivent augmenter les salaires. Je le dis depuis plusieurs semaines, beaucoup d’entre elles l’ont fait au printemps dernier. »

Pour Bruno Le Maire, il ne s’agit pas forcément de revoir le salaire, comme on a revu le montant du SMIC. Ainsi, il encourage des mesures ponctuelles, comme les primes ou bonus. Le Ministre fait référence à la Prime Macron, désormais renommée Prime de Partage de Valeur. Laissée au bon vouloir des employeurs, elle leur permet d’accorder 3 000 à 6 000 euros à certains salariés, jusqu’au 31 décembre 2022. L’avantage ? Cette somme reste entièrement exonérée de cotisations et d’impôts sur le revenu. Le bémol ? En moyenne, elle atteint plutôt 710 euros. Et surtout, elle n’a rien d’obligatoire. Si votre entreprise ne peut pas se le permettre, il vaut mieux ne pas compter dessus.

Source : Money Vox