Prime de Noël : pourquoi vous n’avez toujours pas reçu cette aide de 152,45 euros ?

Depuis 24 ans, la prime de Noël aide les plus précaires à célébrer les fêtes de fin d'année. Mais il arrive que le versement n'ait pas lieu. Voici pourquoi...

Prime de Noël : pourquoi vous n’avez toujours pas reçu cette aide de 152,45 euros ? – Source : iStock

Pour préparer un bon repas de fête ou offrir des cadeaux à ses proches, il faut prévoir un budget conséquent. Dans ces conditions, les ménages les plus précaires ont souvent du mal à assumer toutes ces dépenses au mois de décembre. Ils peuvent toutefois compter qu’une aide de l’État : la prime de Noël. D’un montant minimum de 152,45 euros, elle se destine aux personnes bénéficiaires des minimas sociaux. Les organismes qui gèrent ces versements sont Pôle emploi, la MSA ou encore la CAF, selon votre situation. D’ordinaire, les publics éligibles touchent cette prestation autour du 15 décembre. Néanmoins, il arrive que le virement n’arrive pas à temps pour assumer les achats de Noël. Quelles raisons peuvent expliquer ce retard ? Avez-vous bien droit à la prime de Noël ? La rédaction d’Il était une pub vous répond au cas par cas.

Si je vis seul(e), puis-je percevoir cette aide en fin d’année ?

D’après le barème de la CAF et de la MSA, la prime de Noël concerne aussi les personnes seules. Dans ce cas, elle s’élève à 152,45 euros. Néanmoins, il faut justifier de ses ressources pour y prétendre. Si vous percevez le RSA, l’ASS ou encore l’allocation d’équivalent retraite, vous devez toucher cette aide sociale.

Si vous n’avez toujours pas reçu la Prime de Noël au 15 décembre, vérifiez que vos informations restent à jour, auprès de l’administration. Par exemple, si vous touchez déjà le RSA, vérifiez que vous avez bien déclaré vos revenus et votre situation de famille pour les trois derniers mois, sur le site de la CAF. Parfois, un oubli peut entraîner la cessation de vos droits.

Si vous bénéficiez des minimas sociaux depuis peu, votre dossier a pu connaître un retard dans ce traitement. Il en va de même si vous avez corrigé vos informations en ligne ces dernières semaines. Dans ce cas, vous recevrez la prime de Noël au mois de janvier 2023.

En recherche d’emploi, je touche l’ARE. Ai-je droit à la prime de Noël ?

Si Pôle Emploi verse aussi cette aide à certains bénéficiaires, elle ne concerne pas toutes les personnes sans emploi. Ainsi, les allocations de retour à l’emploi (ARE) ne font pas partie des minimas sociaux. Si vous percevez des allocations chômage, cela n’ouvre pas forcément droit à la Prime de Noël.

Dans certains cas, les personnes suivant une formation financée par Pôle emploi ou les stagiaires de la fonction publique peuvent obtenir cette aide. Si vous souhaitez en savoir plus sur la prime de Noël versée par l’agence de l’emploi, prenez contact avec votre conseiller.

La Prime de Noël pour les apprentis ou ceux qui perçoivent la prime d’activité

A priori, les barèmes de la CAF et de la MSA tiennent compte de la composition de votre foyer pour calculer cette aide versée en fin d’année. Ainsi, une personne seule a droit à 152, 45 euros, mais un couple avec 2 enfants peut percevoir 320,14 euros avec la Prime de Noël. Il faut ensuite ajouter 60,98 pour chaque mineur à charge supplémentaire.

Cela dit, il arrive que des mineurs touchent un revenu, notamment s’ils suivent un cursus en apprentissage. Dans ce cas, leurs rémunérations restent prises en compte, et peuvent annuler vos droits à la Prime de Noël. En revanche, si vous percevez la Prime de Noël via Pôle emploi, son montant restera fixé à 152,45 euros, peu importe la composition de votre foyer.

Si vous travaillez, et que vous avez droit à la prime d’activité, sachez que vous ne faites pas forcément partie des bénéficiaires de la Prime de Noël. Elle concerne avant tous les allocataires percevant le RSA, l’ASS ou encore l’AER.

Source : MoneyVox