Charges immobilières : comment les réduire lorsqu’on est retraité ?

Alors que les prix ne cessent de grimper, il est possible de garder son pouvoir d'achat en réduisant ses charges immobilières.

Charges immobilières : comment les réduire lorsqu’on est retraité ? – Source : iStock

En 2022, la plupart des gens font face à une baisse de leur niveau de vie. En cause ? Des revenus qui stagnent et des tarifs qui s’envolent dans tous les secteurs. Pour faire face à cette crise économique, les plus modestes peuvent compter sur les aides sociales. Du côté des travailleurs, l’État tente de compenser la hausse des prix avec des aides pour payer l’énergie et le carburant. Chez les plus âgés, cette perte de pouvoir d’achat se fait sentir également. Pour les retraités, la fin de carrière implique forcément un budget plus serré. Il existe pourtant de nombreuses astuces pour faire baisser ses charges immobilières. Un moyen de récupérer un peu d’argent en ces temps difficiles.

Payer moins de charges immobilières grâce à la colocation

Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous pouvez compléter votre retraite en louant une chambre à un tiers. Si vous ne possédez pas votre logement, vous devez cependant avoir l’accord de votre bailleur. Ce petit loyer pourra baisser vos charges immobilières.

Lorsque vient la retraite, ce complément de revenu peut s’avérer très utile. Surtout si vos enfants ont d’ores et déjà pris leur indépendance. Ainsi, si vous disposez d’une ou plusieurs chambres libres, accueillir un colocataire devient tout à fait possible. Étudiant ou jeune travailleur, les personnes cherchant à se loger avec un petit budget sont nombreuses dans notre pays.

Pour trouver un colocataire, vous pouvez publier une annonce en ligne ou utiliser le bouche-à-oreille. Sachez d’ailleurs que le montant du loyer perçu pour une partie de votre résidence principale reste aussi exonéré d’impôts. Il faut prévoir que l’occupant devra pouvoir utiliser votre salle d’eau, vos WC ainsi que la cuisine. Mais si la cohabitation ne vous fait pas peur, vous n’aurez aucun mal à vous sentir chez vous.

Outre la réduction de vos charges immobilières, cette solution peut aussi s’avérer très enrichissante sur le plus humain. Pour un retraité, cohabiter avec un jeune actif peut vous permettre de découvrir de nouveau horizon, et de ne pas vivre dans l’isolement. En outre, le système de la colocation intergénérationnelle permet à l’occupant d’apprendre beaucoup de choses au contact des plus âgés.

Si vous songez à cette option pour réduire vos charges immobilières, il existe plusieurs sites sécurisés pour trouver votre nouveau colocataire, comme Toitchezmoi. En outre, sachez qu’il existe des règles à respecter pour mettre une chambre en location. Vous devez donc appliquer les tarifs et plafonds en vigueur sur le marché locatif.

Maximiser ses revenus en louant votre résidence secondaire

Possédez son propre logement reste un vrai avantage. Détenir une ou plusieurs résidences secondaires, en revanche, représente une réelle opportunité pour générer de l’argent. Si vous disposez d’une maison de campagne ou d’un appartement sur le littoral, sachez que vous pouvez les utiliser pour limiter vos charges immobilières.

En effet, en-dehors de votre résidence principale, vos autres propriétés restent inoccupées. Pour autant, elles vous coûtent de tout même de l’argent, via les impôts, ou encore les charges de copropriété. Si vous avez besoin d’augmenter vos revenus, vous pouvez donc les mettre en location.

En plus de réduire vos charges immobilières, cette option vous permettra même de dégager d’importants profits. Vous pouvez assurer la location du bien vous-même (de particulier, à particulier). Néanmoins, si vous souhaitez éviter de dépenser du temps et de l’énergie, vous pouvez aussi confier la location de votre bien à une agence. Locations longue durée ou réservations saisonnières : certains professionnels pourront gérer toutes les formalités à votre place.

Déménager pour un logement plus petit

Au terme d’une vie parfois mouvementée, de nombreux retraités possèdent une grande maison. Mais un logement, avec plusieurs pièces ou des étages, peut sembler inutile lorsque les enfants ont quitté le nid.

Si vous souhaitez payer moins de charges immobilières, le déménagement paraît ainsi une option intéressante. L’objectif ? Vendre votre bien, pour acheter une résidence plus petite. En plus d’empocher de l’argent, cette solution vous permet aussi de choisir un logement plus adapté à vos besoins. Par exemple, en vous rapprochant des commodités (commerces, services de santé…) ou en emménageant dans une résidence de plain-pied.

Ce choix vous permet donc de baisser vos charges locatives, tout en récupérant un petit capital, et un domicile idéal pour un quotidien plus serein.

Charges immobilières : le viager, pour s’assurer une rente lors de la retraite

Si votre pension de retraite s’avère insuffisante pour maintenir votre niveau de vie, le viager constitue une option intéressante. Le principe ? Vous continuez à occuper votre résidence principale. Néanmoins, vous percevez de l’argent chaque mois, de la part du futur acheteur.

Idéales pour réduire vos charges immobilières, ces mensualités vous permettront de vieillir confortablement. En contrepartie, l’acheteur deviendra propriétaire de votre bien après votre décès. Autre point positif ? La rente viagère que vous toucherez donnera lieu à un abattement fiscal en fonction de votre âge (jusqu’à 70 % après vos 70 ans).

Si cette option semble idéale pour limiter vos charges immobilières, elle doit pourtant faire l’objet d’un choix réfléchi. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un notaire ou de votre conseiller bancaire. Par ailleurs, préférez les acheteurs professionnels, comme les SCI. De cette façon, le versement de votre rente demeurera plus sûre.

Faire une donation pour baisser vos charges immobilières

Pour les retraités, posséder une maison ou un appartement représente toute une vie de travail. Mais un domicile reste aussi le lieu de nombreux souvenirs, entre amis ou en famille. Cependant, si vous laissez votre bien en héritage, vos proches risquent de payer de gros frais lors de la succession.

Pour éviter ces coûts, et réduire vos charges immobilières, la donation avec charge peut constituer une bonne alternative. Le principe ? Vous continuez à occuper votre logement lors de vos vieux jours. Mais vous pouvez le céder à vos proches ou à un éventuel acheteur. Tant que vos résidez dans le logement, il doit néanmoins participer aux charges. Il peut s’agir de vos factures d’énergie ou d’eau. Après votre décès, il deviendra alors propriétaire du bien. L’astuce idéale pour contourner de lourds frais de succession.

Source : Boursorama