Enfant : à quel âge ouvrir un compte et lequel choisir ?

À Noël, on vous tous offrir le meilleur à un enfant. En fin d'année, certains chanceux reçoivent de l'argent. Comment le mettre à la banque ?

Enfant : à quel âge ouvrir un compte et lequel choisir ? – Source : IStock

Dans l’éducation d’un enfant, la valeur de l’argent a une importance fondamentale. Dès son plus âge, il faut le conduire à se responsabiliser, et à ne pas dépenser à tout va. Certains parents accordent ainsi un peu d’argent de poches, pour apprendre aux plus jeunes à gérer leur budget. Mais certaines familles vont plus loin. Sachez que vous pouvez ouvrir un compte à votre enfant, quelque soit son âge. Aussi, vous pouvez ouvrir un livret d’épargne à son nom dès sa naissance. Mais comment gérer aux mieux les finances d’un jeune mineur ? On fait le point.

Avant 12 ans : un livret A pour votre enfant

Vous pouvez choisir n’importe quel compte et le mettre au nom de votre enfant. Néanmoins, le choix le plus judicieux reste le livret A. Conçu pour l’épargne, son taux d’intérêts permet une bonne rémunération. De plus, il demeure exonéré de toute fiscalité (impôts, prélèvements sociaux…).

En ouvrant ce compte, vous n’aurez pas besoin de l’accord de votre enfant. Par ailleurs, il ne pourra pas de profiter de l’argent disponible avant ses 12 ans. Tant que l’enfant n’a pas atteint la majorité, vous restez responsable de ce compte bancaire. Et toutes les transactions qui auraient lieu sur le livret A. Vous pouvez effectuer des versements pour constituer une épargne sur ce compte. Sachez cependant qu’il existe un plafond  fixé à 22 950 €.

Banque : les options possibles dès 12 ans

En plus du livret A, un enfant peut souscrire un livret jeune à partir de 12 ans. Là encore, il s’agit d’un compte destiné à l’épargne. Fait intéressant : son taux reste toujours supérieur à celui du Livret A, quelle que soit la banque. Dans ce cas, le plafond autorisé atteint 1600 euros.

Par ailleurs, un jeune peut conserver ce type de livret jusqu’à ses 25 ans. Le plus souvent, les banques proposent des cartes de retrait associées au compte. Dans ce cas, le montant maximal des retraits reste fixé par les parents (signature à l’appui).

Accompagner son enfant vers l’autonomie

À partir de 16 ans, votre enfant peut ouvrir un compte avec votre accord. Il peut également utiliser des moyens de paiement comme un chéquier ou une carte bancaire. Il peut donc commencer à gérer son budget librement. Cette phase s’avère très utile pour se familiariser avec le monde de la banque. Le mineur de 16 ans ou plus peut donne déposer des sommes sur ses comptes ou retirer de l’argent dessus.

Cela dit, pour le livret A ou livret jeune, votre enfant peut effectuer des retraits tant que ses tuteurs ne s’y opposent pas. À cet âge, certains jeunes ont déjà des petits boulots ou des salaires d’apprentis. Cette autonomie se justifie alors sans problème.

Mais tant que votre enfant a moins de 18 ans, vous restez responsable de ses comptes bancaires. Sans verser dans l’excès, il vaut mieux garder un œil dessus de temps à autre. En effet, si jamais il venait à vider ses comptes, ou à s’endetter, la banque se retournerait vers vous. Apprendre à économiser et à faire des achats pertinents peut vraiment changer la vie de votre enfant à l’avenir. Un livret d’épargne ouvert aujourd’hui pourrait bien lui servir lors de ses futures études ou projets.

Source : Les news éco