Réforme des retraites : le président Emmanuel Macron annonce le report de la présentation

La réforme des retraites fait parler d'elle depuis des mois. Mais elle ne sera finalement présentée qu'en janvier 2023, et non en décembre.

Réforme des retraites : le président Emmanuel Macron annonce le report de la présentation –

Sujet sous haute tension, la réforme des retraites devait dévoiler ses derniers détails ce jeudi 15 décembre 2022. Pour l’occasion, la Première Ministre Elisabeth Borne avait prévu de présenter le texte devant l’Assemblée Nationale. Néanmoins, ce lundi 12 décembre, Emmanuel Macron a annoncé le report de cette date au 10 janvier 2023. L’âge de départ en retraite crée la polémique parmi les citoyens et les élus. Aussi, le gouvernement souhaite utiliser ce délai supplémentaire pour dialoguer davantage avec les partis et partenaires sociaux. On vous explique tout.

Les 65 ans constituent la feuille de route de ce projet de loi

Actuellement, les Français peuvent arrêter de travailler à 62 ans pour partir à la retraite. Mais d’après le président et ses ministres, notre système de pension doit évoluer. D’après le gouvernement, il faut donc reculer l’âge légal de départ en retraite. Selon les informations déjà dévoilées, ce changement aurait lieu de façon progressive, entre 2022 et 2031.

Initialement, cette réforme des retraites devait mettre fin aux régimes spéciaux. Néanmoins, Olivier Dussopt, le Ministre de Travail, a récemment révélé que les longues carrières feraient l’objet d’une exception. Pour plus d’équité, ceux qui ont cotisé plus de 9 trimestres avant leurs 20 ans, pourront partir en retraite 4 ans avant les autres.

De plus, la réforme des retraites devrait aussi tenir compte de la pénibilité du travail. Sur ce point, le nouveau texte devrait ainsi ajouter de nouveaux critères. Une manière de compenser pour les travailleurs assurant les tâches les plus éprouvantes.

Réforme des retraites : un délai nécessaire au dialogue

Pour préparer au mieux ce texte impopulaire, le gouvernement a préféré prendre son temps. En effet, des nombreuses organisations politiques et professionnelles ont récemment organisé leurs élections. Or, durant le mois de décembre, la Première Ministre devait recevoir les syndicats et responsables politiques de tous bords.

Or, compte tenu des récentes élections, il faudra plus de temps pour assurer ces temps de dialogue autour de la réforme des retraites. Sur ce point, Emmanuel Macron a donc pris la parole pour motiver cette décision. « Plusieurs formations politiques ont vécu des élections ces derniers jours et ont changé de dirigeant. Il nous est apparu pertinent de décaler de quelques jours ou quelques petites semaines l’annonce de la finalisation de la proposition du gouvernement. »

Dans les prochains jours, Elisabeth Borne aura donc l’occasion de discuter avec les chefs de groupes parlementaires, les dirigeants des Verts et de LR. Début janvier, elle aura aussi l’occasion de rencontrer les organisations professionnelles et syndicales. Après tous ces échanges, la réforme des retraites aura sans doute plus de poids et de légitimité.
« Cela permet d’avoir quelques semaines de plus, pour que celles et ceux qui viennent de prendre des responsabilités puissent échanger avec le gouvernement sur quelques éléments clé de la réforme. »

Pour l’heure, les détails de la réforme des retraites restent encore flous. Cela dit, le gouvernement devrait intégrer ce texte à la loi de financement rectificatif de la Sécurité Sociale. En utilisant cette méthode, il pourra donc avoir recours à l’article 49.3. Ainsi, l’exécutif aura une occasion de faire passer cette réforme face aux parlementaires.

Source : Actu