Compte CPF : les salariés vont devoir payer une participation

Lancé en 2019, le compte personnel de formation (CPF) permet aux actifs de cumuler des fonds, pour se former tout au long de la vie.

Compte CPF : les salariés vont devoir payer une participation – Source : Istock

Ce dispositif encore très récent rencontre un franc succès. En effet, il permet à tous les actifs de cumuler des droits à la formation. Cela signifie que lorsque vous travaillez, vous alimentez votre compte CPF. La somme ainsi récoltée permet ensuite de se former tout au long de la vie. Toutefois, cet argent ne peut être dépensé ou transférer ailleurs. Pour monter en compétences, les Français peuvent consulter le catalogue des formations éligibles. Aussi, grâce au compte CPF, on peut financer son permis B. Mais on peut aussi choisir de se perfectionner en langue, ou en informatique. Cela dit, ces droits à la formation, donneront bientôt lieu à une cotisation supplémentaire pour les salariés.

Une nouvelle participation demandée aux salariés

Dans le nouveau budget  2023 présenté par le gouvernement, on trouve un nouvel amendement. Celui-ci prévoit que les actifs devront payer une partie de la formation suivie. Cette évolution devra faire l’objet d’un nouveau décret du Conseil d’État. Cette participation au compte CPF restera proportionnelle au coût du parcours suivi.  L’objectif ? « Instaurer une participation du titulaire, quel que soit le montant de droits disponible sur son compte (…) en vue de financer une action de formation, une validation des acquis de l’expérience (VAE) ou un bilan de compétences. »

Néanmoins, les pouvoirs publics savent que certains citoyens ont davantage besoin de se former. Aussi, les demandeurs d’emploi n’auront pas à régler cette participation au compte CPF. « Afin de ne pas pénaliser les titulaires de CPF qui ont le plus besoin d’une formation, les demandeurs d’emploi seront exonérés de cette participation. »

Pour faire passer cet amendement, le gouvernement pourrait bien avoir recours à l’article 49.3. De cette façon, l’Assemblée Nationale ne pourra pas refuser ce nouveau décret.

Des millions de Français bénéficient du compte CPF

Depuis son lancement, le compte personnel de formation a aidé plus de 5 millions de personnes à se former. Géré par la Caisse des dépôts, les droits à la formation apparaissent sur le compte CPF en euros. Pour l’instant, le dispositif a coûté près de 7 milliards d’euros.

Mais il existe des dérives. Ainsi, depuis quelques années, les entreprises de formation pullulent. Mais certaines n’ont rien d’honnête. Sur les réseaux sociaux, certains n’ont pas hésité à dénoncer les arnaques au compte CPF. En effet, ces droits à la formation représentent une vraie manne pour les escrocs en tous genres.

Comme nous l’avons vu plus haut, vous ne pouvez pas encaisser la somme disponible sur votre compte personnel de formation. Néanmoins, les sociétés proposant des formations éligibles, elles, peuvent tout à fait en bénéficier. Ce qui donne lieu à certains abus. Ces derniers mois, beaucoup de citoyens ont dénoncé le harcèlement téléphonique relatif au compte CPF.

Pour éviter de tomber dans le piège, ne répondez pas aux questions de ces démarcheurs. Pour connaître le montant de vos droits, consultez le site du compte CPF. Vous y trouverez aussi de nombreux conseils, ainsi qu’une liste de formations agréées. Vos compétences peuvent changer le cours de votre carrière. Aussi, si vous souhaitez évoluer sur le plan professionnel, n’hésitez plus à profiter de vos droits.

Source : BFMTV