Chauffage d’appoint : quel modèle choisir pour faire des économies ?

L’empreinte carbone est devenue, plus que jamais, une véritable préoccupation. Les chauffages d’appoint sont-ils vraiment une bonne idée ?

Chauffage d’appoint : quel modèle choisir pour faire des économies ? – Source : Istock

Le contexte actuel fait que l’énergie coûte de plus en plus cher. Face à cette nouvelle crise, bon nombre de nos concitoyens se sont tournés vers les chauffages d’appoint. De cette manière, ils espèrent pouvoir baisser leur facture tout en se chauffant de manière efficace.

Cela sera-t-il véritablement économique ? Nos confrères de La Dépêche ont étudié la question afin de nous apporter un élément de réponse. Pour ce faire, ils ont scruté les avantages et les inconvénients de nombreux modèles. Le résultat pourrait bien vous surprendre !

Les chauffages électriques d’appoint

Nos confrères ont constaté que les chauffages électriques traînent un gros défaut malgré leur prix attractif. Ils sont trop demandeurs en électricité. En effet, ces systèmes ont besoin de beaucoup d’énergie pour pouvoir apporter de la chaleur. Il est donc difficile de les recommander par les temps qui courent.

Selon Total Energies, un chauffage électrique vous coûtera en moyenne 0,28 centime pour chaque heure d’utilisation. Cela revient à payer le double de ce que vous en demandera un radiateur fixe.

Ainsi, si vous ne souhaitez pas alourdir encore plus votre facture énergétique, vous pouvez l’utiliser avec parcimonie en tant que chauffage d’appoint. Vous pouvez par exemple l’allumer pendant que vous vous préparez à aller au travail.

Les chauffages à bain d’huile

La Dépêche nous apprend également que les chauffages à bain d’huile consomment beaucoup moins que les versions électriques. En plus d’être économe en énergie, ce type de chauffage d’appoint à un prix relativement accessible.

Autre avantage à ne pas oublier : le thermostat de ce type de chauffage d’appoint permet de régler la puissance utilisée avec beaucoup de précision. Son principal défaut réside dans le fait qu’on ne puisse pas l’utiliser trop longtemps. Il faut l’utiliser de manière ponctuelle afin d’économiser de l’énergie.

Les radiateurs à infrarouge

Après avoir fait le tour des radiateurs et ceux à bain d’huile, passons maintenant à ceux qui fonctionnent à infrarouge. Ces derniers sont des radiateurs d’appoint très efficaces. En effet, ils cumulent de nombreux avantages. Ils chauffent rapidement tout en gaspillant très peu d’énergie.

Le chauffage à gaz d’appoint

Il est difficile de parler de chauffage d’appoint sans mentionner les chauffages à gaz. Ces derniers présentent plusieurs avantages. Ils arrivent à chauffer une pièce très rapidement, car ils ont la faculté de diffuser une importante quantité de chaleur. Ce type de radiateur consomme très peu d’énergie et reste assez pratique.

Le chauffage à gaz n’est toutefois pas exempt de défauts. Il est important de l’entretenir régulièrement pour qu’il reste performant. Ce type d’appareil risque également de s’abîmer très vite si on ne l’utilise pas convenablement.

Les chauffages à gaz ne s’installent pas n’importe comment. Il faut qu’ils le soient de manière à éviter tout risque d’incendie. Il faudrait aussi veiller à ce que le monoxyde de carbone qu’ils diffusent n’étouffe pas les personnes qui se trouvent dans votre maison.

Les poêles à mèche

À l’instar des chauffages à gaz, les poêles à mèche ne manquent pas non plus d’intérêt. En plus d’être facile à utiliser, ils sont aussi capables de déplacer rapidement une importante masse de chaleur.

Contrairement au chauffage à gaz, les poêles à mèche sont plutôt simples à entretenir. La seule chose que l’on pourrait reprocher à ce type de chauffage, ce serait sûrement sa consommation d’énergie.

Ces machines sont capables d’engloutir plus de 20 litres de combustible par heure pour fonctionner. Qui dit consommation dit rejet. Sachez aussi que les poêles à mèche rejettent beaucoup de gaz à effet de serre. Ne négligez pas l’aération si vous avez ce genre de système chez vous.

Les poêles à bois ou à granulés ?

Les chauffages à bois et poêles à granulés sont les plus intéressants en ce qui concerne la performance énergétique. Le seul hic se trouve au niveau de leur coût très élevé. Comptez entre 1 500 et 4 500 euros pour une poêle à bûche. Si votre cœur penche plutôt pour une poêle à granulés, comptez entre 2 500 et 5 500 euros.

La différence entre les poêles à granulés et les poêles à bûches ? Le dernier cité sera plus facile à installer. Il faut aussi prendre en compte que le bois brûlera moins longtemps que les granulés. Et ce, en plus du fait qu’une poêle à bois nécessite un espace important.

Source : Aufeminin