Modalités chèque énergie : êtes-vous éligible à l’aide énergétique ?

Lancé en 2018, le chèque énergie va voir ses modalités changer cet hiver. Cette aide concernera plus de personnes. On vous dit tout.

Modalités chèque énergie : êtes-vous éligible à l’aide énergétique ? – Source : Istock

L’hiver 2022 s’annonce rude pour de nombreux ménages. En effet, ces derniers mois, les prix n’ont pas cessé de grimper dans tous les domaines. Ainsi, dans les supermarchés, faire ses courses devient bien plus cher que l’année passée. Les tarifs des carburants et de l’énergie ont d’ailleurs subi la même hausse. Dans ce contexte, les Français ont reçu de nombreux conseils pour faire des économies d’électricité. La population a déjà adopté les écogestes préconisés par le gouvernement pour faire baisser la facture. Néanmoins, pour venir en aide aux citoyens, l’État modifié les modalités d’accès au chèque énergie. L’objectif ? Permettre aux ménages précarisés par la crise de faire face à l’hiver.

De nouvelles aides pour soutenir les Français

Lancé en 2018, le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de l’électricité. Auparavant, cette aide se limitait aux plus modestes. Mais la situation du pays a conduit le gouvernement à étendre cette mesure. Ainsi, en 2023, elle devrait profiter à 12 millions de foyers.

Bien-sûr, il existe toujours des modalités pour recevoir le chèque énergie. Mis en place de façon exceptionnelle, il se base sur des critères d’éligibilité élargis. Aussi, cette aide versée par le département s’adresse aux 40 % de Français les plus pauvres.

Pour avoir droit à ce petit coup de pouce, il faut justifier d’un revenu annuel inférieur à 17 400 euros par unité de consommation. En temps normal, le chèque énergie atteint 200 euros et se limite aux ménages gagnant moins de 10 800 euros par unité de consommation.

Par exemple, un couple gagnant 25 000 euros par ans avec 3 enfants (de moins de 14 ans) totalise 2,9 unités de consommation. Soit un revenu de 8 920 euros par UC. Cette famille bénéficie déjà d’une aide pour régler ses factures. Mais les nouvelles modalités du chèque exceptionnel d’énergie leur donnent droit à 200 euros de plus.

En effet, les modalités du chèque énergie prennent en compte le nombre de personnes qui composent un ménage.  Comptez une unité de consommation par adulte, 0,5 UC pour les enfants de plus de 14 ans, et 0,3 UC pour les jeunes enfants.

Les nouvelles modalités du chèque énergie ciblent aussi la classe moyenne.

Par exemple, dans le cas d’un couple qui vit avec ses trois enfants âgés de 7, 10 et 15 ans, on totalise 3,1 Unité de consommation. Pour connaître l’éligibilité de cette famille, on divise le revenu fiscal de référence par le nombre d’unités. Si le ménage qui gagne 35 000 euros par an, on divise donc cette somme par 3,1. Le revenu par UC représente 11 290 euros.

Ainsi, ce foyer rentre bien dans les modalités d’accès au chèque énergie.  Il touche plus de 10 800 euros, mais moins de 17 400 euros par UC. Donc, la famille peut s’attendre à recevoir 100 euros en chèque énergie dans les prochaines semaines.

Comment fonctionne cette nouvelle aide ?

Les nouvelles modalités du chèque énergie ont récemment été fixées par décret. Ce dernier entre en vigueur ce lundi 12 décembre et précise l’accès à cette aide. Ainsi, le texte confirme le montant de 200 euros pour les ménages avec de bas revenus. Pour les ménages gagnant entre 10 800 et 17 400 euros (par UC), les modalités prévoient 100 euros de chèque énergie.

Le versement reste à la charge du département. D’après le décret du 12 décembre, les virements pourront avoir lieu sur une période de 8 semaines. Les modalités du chèque énergie indiquent donc que les foyers concernés le recevront début 2023. A priori, il n’y a aucune démarches à faire pour l’obtenir.

En effet, les départements travaillent avec l’administration fiscale pour connaître vos revenus et la composition de votre foyer. Néanmoins, il existe un site du gouvernement pour mieux connaître cette nouvelle aide. En cas de doute, il vous permettra de réaliser une simulation. En renseignant votre numéro fiscal de référence, vous saurez donc si vous entrez dans les modalités du chèque énergie.

Source : La République du Centre